Maman - Adolescence brisée : Les coups d'une mère

Agrandir l'image - Adolescence brisée © Shutterstock
Adolescence brisée © Shutterstock
Adolescence brisée
© Shutterstock

En lisant un article sur Elleraconte j’ai appris qu’il faut laisser sortir les démons qui dorment en nous, alors voilà, je laisse sortir les miens.
Nous entendons souvent dire que l’amour d’une mère envers son enfant n’a pas de limite, je vais vous prouver le contraire en vous racontant mon histoire.

Un enfant se fait souvent une idée de la famille comme celle qu’il peut voir dans les contes ou les dessins animés. J’avais moi aussi le même espoir… jusqu’au jour où tout a dû s’arrêter.

J’avais un rêve, que ma famille reste unie pour prouver à mes copines que la mienne était mieux que la leur mais derrière tout ça se cachait une énorme détresse.

Rare sont les personnes qui connaissent mon histoire mais voila, j’ai vécu avec une femme violente « ma mère », mot qui ne ressortira pas dans cet article, car trop difficile à dire pour moi.

A l’âge de 11 ans, le premier coup. Pourquoi ? Je ne sais toujours pas, sûrement avais-je fait quelques chose, ou peut-être pas. Cadette d’une famille de trois filles, je me suis toujours considérée comme le « vilain petit canard ». Celle à cause de qui tout arrive… ma grande sœur été parfaite aux yeux de mon père et ma petite sœur était la dernière merveille du monde d’après cette femme.

Quelqu’un a donc dû supporter ses mauvaises humeurs, et ce fut moi. D’abord une gifle, puis ensuite une autre et encore une autre, tellement régulièrement que pour moi, ce fut pratiquement « normal ». Le numéro de l’enfance maltraitée me faisait même rigoler car je ne me considérais pas comme telle. Dans ma tête tous les enfants de mon âge avait la même vie que moi, jusqu’au jour où un coup m’a vraiment fait réfléchir.

Mais comment sortir de là ? Va-t-on me croire ? Va-t-on m’accuser ? N’avais-je pas vraiment fait quelques choses pour mériter tout ces coups ?
Mon père ? Il n’en savait rien, il était VRP à cette époque et donc pas souvent à la maison. Je ne voulais pas qu’il le sache, et être la cause de leur divorce. Je n’ai donc rien dit, et attendu avec espoir que celle qui m’infligeait tout ces coups se rende compte d’elle-même qu’elle faisait une erreur, mais en vain…
A force de gifles, je m’y été habituée et ne ressentais presque plus la douleur… juste l’humiliation. Mais cette douleur fût vite revenue quand cette femme a redoublé de violence. Les mains ne furent plus ouvertes pour me cogner, mais fermées en poings, ou alors accompagnées de différents objets comme des fourchettes, des buchettes en bois ou des chaises en plastique facile à jeter. Elle avait une imagination débordante quand il s’agissait de se « défouler ».

Cette situation à durée des années, 6 ans pour être précise et j’ai toujours gardé le silence. Pourtant j’ai grandi mais mon respect envers cette femme était plus fort que l’envie de tout arrêter. Difficile à comprendre comment une adolescente ne se rebelle pas contre ses parents mais la peur m’envahissait. Tous les soirs au retour de l’école ou du lycée j’avais la même angoisse, « va-t-elle être de bonne humeur ? » « A-t-elle passé une bonne journée » ? Tous ces petits détails qui me faisaient comprendre si j’allais me coucher avec la douleur ou pas le soir même. Tous ces petits détails qui me faisaient aller rapidement dans ma chambre pour me cacher sous ma couette, prétextant d’être malade pour éviter les coups.

Puis un jour, tout s’arrêta. La cause ? Une erreur stupide de sa part...

Un week-end où mon père était là, elle a osé lever la main sur moi, sûrement une habitude qu’elle avait prise, ou un manque de contrôle de sa part. Une simple gifle cette fois-ci, mais me sentant protégée par mon père je me suis levée aussitôt et lui ai rendu son coup ! La pulsion et la colère m’ont sûrement fait réagir et j’ai été aussi surprise qu’elle de mon geste. Pendant une seconde je l’ai haïe au point de la frapper. Quand je me suis rendue compte de ce que je venait de faire, j’ai fondu en larmes, comme si je laissais échapper tout ce que j’avais retenu depuis le début, comme un pneu trop gonflé qui laisse petit à petit échapper son air, pour enfin être complètement vide. J’ai de suite su que s’était la fin de mon calvaire mais aussi la fin de ma « famille idéale » que j’espérais tant.

L’abcès était alors crevé, et j’étais maintenant dans l’obligation de tout raconter à mon père. Lui qui par la suite s’est senti responsable de tout cela. Mais comment aurait-il pu savoir ?
A partir de ce moment là tout s’est accéléré, cette femme a demandé à mon père de faire un choix entre ses enfants et elle. Il n’a même pas réfléchi et 6 mois plus tard la procédure de divorce était enclenchée.

Aujourd’hui cela fait 5 ans que je n’ai pas revu mon bourreau, pourtant elle vit à 1 kilomètre de chez mon père. J’ai manqué d’amour maternel et ma vie sociale s’en est beaucoup ressentie mais mon travail sur moi-même pour enfin prendre confiance en moi et aux autres est en cours. Mon humour et mon sourire sont ma carapace et mon silence sur ma vie est ma force.

Je ne remercierais jamais assez mon père qui a su prendre les bonnes décisions aux bons moments et qui a su me sortir de cet enfer.

Maintenant que vous connaissez mon histoire, pensez-vous vraiment qu’une mère aime toujours son enfant comme elle devrait l’aimer ? Gardez toujours ça en tête et embrassez votre famille, aimez là autant que vous le pouvez pour toute ces petites personnes qui comme moi à un moment de leur vie, ont supporté les coups d’un de leur parent.

Merci


Articles similaires :
- Les premiers signes d'un accouchement imminent.
- Tout ce qui se joue à la récréation
- Le test de Guthrie
- Le grignotage chez les enfants : attention danger !
- Sensibilisez les petits à l'écologie
Questions similaires :
- Aujourd'hui c'est l'anniversaire de ma fille elle a six ans
- Que faire quand votre enfant ne veut plus voir son pere
- Avez-vous des conseils pour les coliques, ma fille de 1 mois en a pleins et sa me fait mal de la voir souffrir
- Et vous votre fais le menage?
- Le prenom de vos enfants
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Korkydoux Publié le 02-03-2009
Voir la fiche de Korkydoux
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : keira84 Le 02-01-2010 à 00:12
Ton histoire m'a beaucoup touché, j'étais en larmes après avoir lu ton article. Je ne comprend pas que ce genre de choses arrivent! Mais tu arrive a te reconstruire et ça c'est bien, tu as beaucoup de courage.
Et tu me donne envie de raconter mon expérience avec mon père qui me bouffe même si elle n'est en rien comparable à ce que tu a vécu. Je suis beaucoup moins forte que toi!
J'espère que ta vie sera belle après ce que tu a traversé c'est tout ce que je te souhaite!
En tout cas voilà un bel exemple de courage.
Bisous

Ecrit par : cricri1956 Le 29-03-2009 à 23:14
Je ne sais pas trop quoi te dire,j'en es les larmes au yeux je félicite ton papa il faut que tu soit forte dans ta vie car cela doit être dure pour toi on oublie jamais des choses comme cela merci d'avoir raconter ton histoire je te souhaite que du bonheur maintenant bisou cricri

Ecrit par : claudine670 Le 20-03-2009 à 19:14
Bon, je vais redire ce que toutes celles qui ont lu cet article avant moi ont déjà dit, à savoir que ton récit est touchant et émouvant , d'autant plus qu'on y sent une grande sincérité et une grande authenticité, comme si tu avais retrouvé ton âme de petite fille pour nous livrer cela, c'est aussi une grande marque de confiance que tu nous accordes en nous narrant ces souffrances enfantines.
Il y a quelque temps, je ne sais plus qui a d'ailleurs posé une question sur le site à propose de l'instinct maternel et j'ai répondu que pour ma part, je n'y croyais pas et que je croyais seulement à l'amour maternel et qu' il arrivait que des mères non seulement n'aiment pas leur enfant, mais même le détestent et lui fassent du mal.
C'est sans doute ce que tu as vécu 6 années de ton enfance et le fait d'oser le raconter et de faire un travail là-dessus t'a sans doute permis d'exorciser ce mal, bien sûr c'est inqualifiable de s'en prendre "à une petite personne" comme tu le dis si bien et cela dépasse notre imagination, mais toi tu peux le dépasser et tu l'as fait tandis qu'elle, je n'aimerais pas être à sa place, elle doit aussi être très malheureuse et très mal dans sa tête pour avoir agi comme cela envers son propre enfant, elle ne pourra jamais faire que ça n'ait pas existé et à présent son avenir est un peu derrière elle, elle est encore plus à plaindre que toi maintenant que tu es une grande personne!

Ecrit par : c-cil Le 05-03-2009 à 13:39
Ton histoire m'a touchée, m'a même donné une boule au ventre, je suis maman et j'ai du mal à comprendre cela, je sais que ça existe mais je ne comprends pas... Tu as beaucoup de courage d'en parler, tu es forte, et ton père à l'air d'être un homme très bien..
J'ai grandi dans la famille idéale et c'est peut être pour ça que j'ai du mal à accepter que ça puisse marcher autrement.
Merci à toi de nous avoir fait partager cette partie de ta vie, tu as l'air de te reconstruire, ça fait plaisir de voir qu'on peut aussi s'en sortir !
bisous

Ecrit par : clochette66 Le 04-03-2009 à 22:16
Ma Korky!!!
Ton histoire est très touchante et je suis sur qu'en l'écrivant tes larmes ont du couler. Tant de souffrance a cause d'une mère qui n'en fut pas une pour toi. Moi aussi j'ai subit mais c'était qu'un beau-père, mais toi et moi sa se rejoint de beaucoup, alors je comprend ce que c'est que de se cloitrer dans un coin ou faire comme si de rien était.On subit et on pense que nous avons provoquer tout sa!! mais en fait nous sommes simplement la bête noir d'une personne qui a besoin de se défouler sur toi. Je sais que tu es quelqu'un de très bien et sa ne l'oublie jamais ma belle, tu construis ta propre vie et tu peux en être fier car tu as déjà franchit un grand pas. Beaucoup d'épreuve ou même des chutes sont là, pour nous faire rappeler combien c'est dur mais que cette vie nous est si précieuse.
Je te fais des bisous sur ton cœur qui a était blessé et te porte aussi plein de tendresse et d'amour dans mon message.
ta clochette, ton amie.

Ecrit par : huguettecadavette Le 04-03-2009 à 20:03
Je suis émue de ton histoire, j'espère qu'aujourd'hui hui tous va bien pour toi.
je ne sais pas trop quoi te dire, mais déjà en parler a été un grand pas pour toi et un soulagement. et ton pere il doit vraiment etre un bon pere, il a fait le bon choix, il a pas chercher a comprendre c bien.
bisous

Ecrit par : nailil35 Le 04-03-2009 à 19:20
Nous les mamans sommes toutes très émues d'avoir lu tes lignes , espérons que le fait de nous avoir écrit t'a fait du bien
bises

Ecrit par : deb16250 Le 04-03-2009 à 19:04
Je suis outrée de lire un tel comportement de la part d'une maman j'ai comme tu le sais quatres enfants plus un en route ça ne me viendrai jamais a l'idée j'avoue ne pas compredre ce genre de comportement d'ailleurs la violence qu'elle elle soit ne devrais pas exister fais a la vie un beau pieds de nez et sois heureuse ma belle tu le mérite vraiment bravo bel article

Ecrit par : pastelle29 Le 04-03-2009 à 18:57
C'est très émouvant ! c'est bien d'avoir écris tout ça
tu as réussi à en sortir renforcée. tu n'oublieras pas mais tu peux envisager de vivre une vie "normale" et préparer une future famille heureuse . je t'embrasse très fort

Ecrit par : sebanddaisy Le 04-03-2009 à 18:43
C'est les larmes aux yeux que j'ai lu dans histoire, moi je suis maman, de 5 enfants, crois moi, j'en ai mal au ventre, jamais , je te dis jamais, je ne comprendrais pourquoi,une mere ou un pere puisse brutalisé son enfant a ce point, toi tu t'en ai sortie grace a ton papa, qui a pris la bonne decision, mais malheureusement certaine ou certain, prefere fermer les yeux, bref, le recit de ton histoire prouve ton courage et aussi, ta guerrison, dans un sens, ma toute belle, souris a la vie, elle te le rendra, gros gros bisou

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles