Sexo & Love - Ados : les campagnes de prévention contre l'activité sexuelle à risque ont un réel impact

Agrandir l'image - Ados : les campagnes de prévention © DR
Ados : les campagnes de prévention © DR
Ados : les campagnes de prévention
© DR

Les messages d'intervention qui visent à réduire l'activité sexuelle risquée des jeunes américains sont efficaces à travers toute une gamme d'ados, selon une étude publiée dans le Journal of Adolescent Health, et réalisée par John Santelli et son équipe au Collège Mailman de la Santé Publique, de l'Université de Columbia.

Les jeunes qui se livrent aux activités plus dangereuses pour la santé, comme le tabagisme et la conduite en état d'ivresse, ont plus de chance de participer aux activités sexuelles que leurs pairs plus réservés. Mais malgré ces différences de comportement, les messages d'intervention sont aussi efficaces chez le premier groupe que le deuxième.

L'équipe du Dr. Santelli a analysé les données de l'Enquête du Comportement à risque des Jeunes, qui a porté sur les élèves du niveau collège aux Etats-Unis entre 1991 et 2007. L'étude a tout d'abord classé les élèves en groupes selon le niveau de risques qu'ils prenaient, comme le tabagisme et l'abus d'alcool, et puis elle a analysé l'activité sexuelle de chaque groupe.

Sans tenir compte de leur groupe de risque, tous les adolescents se sont laissés influencer, d'une manière positive, par les campagnes de prévention diffusées pendant les années 90 et au début du millénaire. Pendant ces années, on a vu une baisse de l'expérience sexuelle et du nombre de partenaires sexuels dans tous les groupes.

"Les trois plus grands changements dans le comportement juvénile pendant les seize dernières années tournent autour des décisions à différer le rapport sexuel, de se servir plus de préservatifs, et d'avoir moins de partenaires sexuels," explique Santelli. "Ce sont évidemment des domaines ciblés par l'éducation au sida."

Pourtant, de nouvelles données suggèrent que cette baisse de l'activité sexuelle à risque est une tendance qui est en train de s'inverser. Silvia Bennett de l'Université de Californie, a ajouté que cette inversion "coïncide avec une modification de la politique nationale, qui s'éloigne des messages incluant des informations contraceptives, et se dirige vers des messages qui ne préconisent que l'abstinence."

"Ce qui est inquiétant, c'est que le taux d'accouchement des adolescents et le nombre des jeunes avec de l'expérience sexuelle en 2006 est reparti à la hausse après une baisse en 1999, c'est-à-dire juste après que le gouvernement américain ait limité son financement aux campagnes qui ne faisaient pas mention de la contraception, sauf souligner ses limites."


Relaxnews


Articles similaires :
- Pourquoi les hommes préfèrent les garces ?
- Les femmes et le sexe
- Love soap : l'art de pimenter votre douche
- Un jour, je me marierai - je pense...
- SMS, Tchat : démasquez les pervers
Questions similaires :
- Comment sait-on si l'homme que l'on aime, est le bon ?
- Premiere fois que vous devez vous voir chez l'un ou chez l'autre, plutot chez vous ou chez lui?
- On va voir celles qui répondent!
- Amour en privé, a quel point se réalisera?
- Première fois
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Audrey91fr Publié le 28-11-2008
Voir la fiche de Audrey91fr
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles