Maman - Asthme et Grossesse

Agrandir l'image - L'asthme chez les femmes enceintes © Shutterstock
L'asthme chez les femmes enceintes © Shutterstock
L'asthme chez les femmes enceintes
© Shutterstock

L'asthme est une des maladies chroniques les plus répandues. Environ 4 millions de français sont touchés, et on considère que 130 millions de personnes dans le monde en souffrent.

D'autre part, il touche de plus en plus de personnes : en Europe par exemple, le nombre de cas recensés a plus que doublé depuis la fin des années 90.

Même si durant l'enfance, on compte deux garçons asthmatiques pour une fille atteinte, dès la puberté cette maladie devient plus fréquente chez la femme que chez l'homme.

Dès lors se pose un problème : l'asthme étant une maladie chronique, la femme qui tombe enceinte doit être particulièrement vigilante pour sa santé comme pour celle de l'enfant à venir.

4 à 7 % des femmes enceintes seraient concernées en France.

L'asthme chez la femme enceinte

1/ Évolution des symptômes :

Les symptômes de la maladie sont identiques avant et pendant la grossesse. Généralement, l'asthme se révèle par les signes suivants :

- respiration difficile et sifflante

- sensation d'oppression de la cage thoracique

- toux sèche.

Aucun symptôme ne s'ajoute à cette liste lors de la grossesse mais ceux-ci pourront varier en fréquence et en intensité.

Cette évolution est imprévisible d'une femme à l'autre et même d'une grossesse à l'autre. Stabilité, exacerbation ou même au contraire amélioration, tous les cas pourront être rencontrés à même occurrence.

Cependant, si l'asthme hors grossesse est sévère, les risques qu'il s'aggrave durant la grossesse sont plus importants.

Il est intéressant de constater que dans la plupart des cas, l'asthme s'atténuera le dernier mois de grossesse et à l'accouchement.

Malgré tout, si une crise se déclare lors de l'accouchement, la ventoline ou l'oxygène seront à disposition et proposés par le personnel soignant.

2/ Adapter son traitement :

Il est admis qu'une majorité des médicaments utilisés dans le traitement de l'asthme peuvent continuer à être prescrits pendant la grossesse.

Des études ont formellement démontré que les corticoïdes inhalés étaient sans risque pour le fœtus au cours du premier trimestre.

Les antihistaminiques, pour les asthmes allergiques, pourront être pris à partir du deuxième trimestre.

Enfin, les antileucotriènes (médicament réduisant les inflammations et régulièrement utilisés pour traiter les rhinites allergiques saisonnières) ne sont pas recommandés, car aucune étude n'a été réalisée sur leurs éventuels effets sur les fœtus.

Dans tous les cas, seul le médecin traitant est habilité à modifier le traitement pris par la femme une fois qu'elle aura annoncé sa grossesse.

Si l'asthme est considéré comme maitrisé durant la grossesse, il n'aura pas de conséquence sur la grossesse. On note toutefois un taux plus élevé de césariennes et d'accouchements plus précoces (37 semaines) chez les asthmatiques que dans le reste de la population.

L'asthme et ses conséquences sur le fœtus

Chez les asthmatiques les plus sévères subissant une exacerbation, le taux de fausse couche spontanée n'est que très modérément accru.

La grossesse n'est donc pas à priori mise en danger mais peut cependant noter des répercussions sur l'enfant.

Parmi ces effets négatifs, on peut distinguer un retard de croissance qui est multiplié par deux dans les populations asthmatiques.

Parallèlement, le poids des enfants à la naissance est significativement inférieur à celui d'enfants de mère non asthmatiques.

Le risque de prématurité est quant à lui multiplié par 1,7.

Enfin, en cas d'asthme allergique maternel, le risque pour le nouveau-né de développer en grandissant un asthme est augmenté et le facteur de risque passe de 2 à 10.


Articles similaires :
- Accoucher à domicile
- Obaïbi : offre du moment à ne pas rater
- Le livre "Mieux manger pour marquer !" disponible en avril
- La maison en toute sécurité
- Retravailler sans culpabiliser
Questions similaires :
- Pourquoi les pmi deconseillent ils le trotteur pour les enfants?
- Pouce ou tétine ?
- La garde alternée des enfants
- Acheté vous un calendrier de l'aven
- Crises de jalousie entre vos ainés et les plus petits,vous gerez comment?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 13-08-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles