Sexo & Love - Brenda & Cooper

Agrandir l'image - Brenda & Cooper © Shutterstock
Brenda & Cooper © Shutterstock
Brenda & Cooper
© Shutterstock

Brenda fixait le vibromasseur rose dans la main de Cooper. Il avait l'air si innocent - jusqu'à ce qu'il le mette en marche. Le ronronnement du gadget se propagea dans tout la pièce, en laissant Brenda interloquée.

-Venez Brenda, dit-il.

Ses pieds étaient comme vissés au sol. Il ne la touchait pas, rien ne la touchait, mais malgré tout, ses seins étaient durs, et son entrejambe excité. Cooper posa un petit panier de friandises au pied du fauteuil et s'assit en lui faisant signe de le rejoindre. Quand elle fut suffisamment proche, il l'attira vers lui et la fit s'asseoir sur ses hanches, ses mains s'empressant de lui écarter les jambes.

- Mmm, dit-il au contact de son torse nu avec celui de Brenda.

En lui maintenant les cuisses grandes ouvertes, il se pencha en avant et posa ses lèvres à la base de son cou, puis l'embrassa en glissant lentement vers sont épaule qu'il mordilla. Elle sursauta quand il remonta sa deuxième main, en la caressant avec le vibromasseur à l'intérieur d'une cuisse puis de l'autre. Et enfin, entre les deux. Elle vibra jusqu'aux orteils et elle plaça ses mains sur celles de Cooper. Il leva les yeux.

- Trop anti-romantique ?
- Non c'est juste que... Elle se sentit rougir.
- Vous n'avez jamais utilisé l'un de ces objets avant ? hasarda-t-il.
- Non jamais, admit-elle, en se mordillant les lèvres quand le vibromasseur s'insinua plus profond en elle, en ronronnant délicatement, en faisant frémir sa chair et en accélérant son pouls tant par l'excitation que par l'inquiétude de ce qui l'attendait.
- Prête ? murmura-t-il.
- Heu... Elle tressaillit quand il se mit à mordiller ses seins avec sa bouche chaude tout en enfonçant le vibromasseur au plus profond de son corps.

Son corps se crispa, ses muscles se tendirent et le bruit qu'elle émit n'était pas un non, arrêtez mais un Oh, oui, s'il vous plaît. Un oh, oui, s'il vous plaît je suis à deux doigts de jouir. Cooper continua à jouer avec le vibromasseur qu'il fit aller et venir dans le sexe de Brenda qui laissa échapper d'autres gémissements de désir et se cambra pour en avoir plus. Tout à coup, sa peau était si tendue, son pouls résonnait si fort dans ses oreilles, qu'elle n'entendais plus que le flux tumultueux de son sang qui se rassemblait entre ses jambes. Un autre mouvement circulaire du vibromasseur, couplé d'un titillement chaud et glissant de la langue sur son autre sein et voila qu'elle aller jouir. En moins de trente secondes.

- Cooper...
- Le goût de votre peau es délicieux. Il leva la tête pendant une fraction de seconde, admira ses seins et souffla lentement. Vous le saviez ?

Brenda, sachant qu'il n'attendait pas de réponse, put donc continuer à gémir. Puis, plutôt que de le supplier pour en avoir encore, elle se mordit la lèvre. Il la regardait, sachant exactement ce qu'elle voulait.

- Dépêchez-vous, dit-elle, même si elle savait qu'elle pouvait ainsi paraître trop impatiente, trop désespérée. Elle s'en fichait.
En réponse, il fit glisser le vibromasseur sur son sexe moite. Excitée et moite à en devenir folle, elle allait juste avoir un nouvel orgasme lorsqu'il retira le vibromasseur et en lécha l'extrémité.
- Epatant, dit-il d'une voix rauque.

Elle le regarda. Quelque chose en elle devint clair, tout à coup. Elle se saisit du vibromasseur et le jeta hors de portée. Elle enroula ses doigts autour du sexe de Cooper, en soupirant de plaisir car son membre était à la fois soyeux et puissant et frotta ensuite la pointe de son sexe contre elle. En elle. Elle le voulait en elle...

- Mon Dieu, Brenda. Il enfonça ses doigts dans la chair de ses hanches en essayant de la retenir, il avait le visage tendu. Attendez, dit-il pour la énième fois. Non. Pourquoi attendre. Son membre était si dur et tout ce qu'elle avait pu avoir pour l'instant lui promettait déjà des merveilles. C'était extraordinaire. Elle commença à onduler du bassin car elle en voulait plus. Il lâcha un "mince" étouffé et la pénétra en la faisant gémir de plaisir.

- Le lit, grommela-t-il. Je veux...
- Ici. Maintenant. Du sexe puissant et rapide. Juste deux corps qui tendent vers le même but. Elle ondula encore en caressant son torse trempé. Son corps était tendu et frémissait, chaque muscle était crispé.
- S'il vous plaît, maintenant.
- Préservatif, alors. Attrapez-en un. Elle tendit la main vers le panier et en sortit un au hasard.
- Very berry, lut-elle sur l'enveloppe colorée. Goût raisin. Elle le regarda. Miam.

Elle lui arracha un rire rauque et il prit le préservatif de ses mains, déchira l'enveloppe et le déroula sur son membre.
- J'aimerais que vous me laissiez...
- Non, laissez-moi. Et elle le guida.
- Doucement, dit-il tendu, la mâchoire crispée, sont regard ne quittant pas un instant celui de Brenda.
- Il n'y a pas de doucement ce soir. Elle avait besoin de s'oublier, elle avait besoin que ce soit lui qui l'y emmène. Elle s'empala alors sur lui. Ses " Oh, oui " murmurés se mélangeais aux siens. Elle aurait aimé bouger sur lui, il fallait qu'elle bouge, mais Cooper la maintenait fermement par les hanches pour l'en empêcher.
- Juste une seconde, murmura-t-il, en lui ôtant une mèche de cheveux qu'elle avait devant l'œil. Il la regardait avec tant d'intensité, de douceur et de profondeur qu'elle en avait la gorge nouée.
- Non, murmura-t-elle en secouant la tête. Pas de douceur. Pas de profondeur. En fermant les yeux, elle attrapa les mains de Cooper de sorte qu'elle put se soulever de quelques centimètres pour s'enfoncer à nouveau.

Comme ça, dit-elle, et comme si elle était finalement fatiguée, il jura gentillement et prit les choses en mains, il se cambra et la prit comme elle voulait être prise, vite et puissamment.

Elle cria, mais il n'en fit rien. Une main sur ses fesses, il tendit l'autre vers ses cheveux pour la mener à lui. Il maintenait sa tête comme si elle lui appartenait et l'embrassa goulûment, sans lui demander son avis. C'était chaud. Sauvage.

Hors de contrôle alors qu'ils haletaient, chair moite contre chair moite, les doigts crispés sur leurs muscles respectifs... ils se dirigeaient vers la ligne d'arrivée que Brenda avait tant attendue, et où un puissant tourbillon de sensations les attendait.

Brenda jouit la première. Elle avait senti arriver son orgasme tel un train de marchandises incontrôlable qui se dirigeait vers sa destination finale. A travers le kaléidoscope de lumières qui envahissait sa tête, elle entendit Cooper lâcher un grognement rauque et guttural alors qu'il reprenait, lui aussi, son souffle. Encore toute frémissante, elle se laissa tomber sur le torse de Cooper, humide et chaud et se serra tout contre lui.
- Mon Dieu, dit-il à mit-voix, les bras tremblants. Après quelques minutes de silence, il s'adossa et la regarda intensément...


Articles similaires :
- D'où viennent nos problèmes sexuels ?
- L'IVG : ce qu'il faut savoir
- Arretez la langue de bois !
- Hommes et fantasmes : le top 5
- La contraception orale : tout sur la pilule
Questions similaires :
- Avez-vous déjà recu en cadeau de la part de votre conjoint
- Croyez vous en la vraie amitié homme -femme sans qu'il puisse jamais rien se passer entre ses 2 personnes
- L'amour, vous en avez envie lorsque vous êtes proche de votre partenaire, c'est imprévisible ou
- Je ne sais plus quoi penser de cette situation pourriez vous me donnez votre avis?
- En amour, etes vous plutot du matin, de l'aprés misi ou du soir?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Eloloanna Publié le 11-01-2009
Voir la fiche de Eloloanna
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles