Maman - Clément pointe le bout de son nez à J+1

Agrandir l'image - Clément né le 21 mai 2010
Clément né le 21 mai 2010
Clément né le 21 mai 2010

Je devais accoucher le 21 mai mais aucun signe annonciateur de la venue au monde de mon bébé, même pas une seule contraction. Un déclenchement a alors été prévu le 25 mai à J+4, jusqu'à ce que la nature se décide à m'aider.

Le 19 mai : je vais en urgence à la maternité parce que je perds du liquide et ça ne s'arrête pas. Je pense alors à une fissure de la poche des eaux.

La sage-femme me met sous monitoring pendant 1 heure et elle voit un bébé pas très actif et pas de contractions.

Ensuite un examen du col et là, elle m'annonce que de toutes façons, ce n'est pas le moment et que le déclenchement aura lieu comme prévu le 25.

Je rentre chez moi déçue.

Le 20 mai : dans la soirée, je m'aperçois que je perds du sang alors on repart vite aux urgences et là, on me dit :
" De toutes façons, vous avez un déclenchement prévu alors rentrez chez vous et vous reviendrez le 25"

Mon chéri, assez mécontent, partage alors sa façon de penser. La sage-femme me propose donc de faire de l'acupuncture pour faire ouvrir le col qui refuse de bouger et de s'ouvrir.

J'accepte mais sans grand espoir.

30 minutes après, elle revient et m'enlève les aiguilles en me disant :"Si vous avez de très fortes contractions qui vous empêchent de marcher, c'est que c'est le moment et dans ce cas, revenez mais en attendant rentrez chez vous"....Chose que je fais.

Le 20 mai dans la nuit :
je ressens pour la première fois des contractions et je reprends mon souffle mais ça ne m'empêche pas de marcher ni de me lever toutes les 20 minutes pour aller aux toilettes.

Je ne dors pas de la nuit pendant que j'entends mon chéri qui respire paisiblement à coté de moi... je l'envie.

7h30 : de retour des toilettes, je n'ai pas le temps de poser la tête sur l'oreiller que je perds les eaux.
Je me relève vite, un peu affolée, et ça réveille mon homme.

Je l'envoie déjeuner pendant que je vais prendre ma douche et à 8 heures, on arrive à la maternité.

8h : la sage-femme, qui d'ailleurs est un homme très sympa mais impressionnant par sa carrure de rugbyman, me met tout de suite à l'aise en m'appelant par mon prénom.

Il me fait un monitoring qui montre des contractions et là, il décide d'examiner le col qui s'est ouvert comme par magie à 4.
Je n'en reviens pas.

Direction la chambre de pré-travail où il me fait asseoir sur un ballon pour soulager la douleur.

Mon homme est très présent : il me prend les mains pour m'aider et m'aide à respirer, il assure.

9h30 :
après 1h30 d'attente, l'anesthésiste vient me faire la péridurale : ça soulage.

La sage-femme revient de temps en temps pour vérifier si tout va bien et me change régulièrement : il me dit que la perte des eaux est impressionnante chez moi.

A moitié assommée par la péridurale, je lui dis :"Tant mieux ! Ca doit faire 1 kg et demi en moins".

Je les vois rire avec mon homme.

J'arrive quand même à me plaindre de la faim et à vouloir manger du gâteau poire/ chocolat.

Mon chéri me dit que je suis infernale tout en rigolant.

11h : je suis dilatée à 8 et la sage femme me dit que ça va très vite chez moi.

L'anesthésiste revient et sans rien dire, il me remet une dose alors que je n'ai rien demandé puisque ça va... je ne sens plus ma jambe.

14h30 : la sage-femme vient me chercher et m'emmène dans la salle d'accouchement.
Il me place de sorte à accoucher dans la position latérale comme je l'ai demandé mais c'est impossible à cause de la jambe que je ne sens plus.

L'auxiliaire de puériculture me masse le ventre vu que je ne sens même plus les contractions.

On me fait faire une pause d'un quart d'heure en espérant que les sensations reviennent et la sage-femme téléphone à l'anesthésiste pour lui dire sa façon de penser.

14h45 : la sage-femme me fait mettre en position gynécologique avec les étriers et est obligée d'attacher ma jambe qui part dans tous les sens.

Encore une fois impossible alors cette fois ci, on tente de prendre appui sur une barre.

Je n'arrive pas à pousser vu que les sensations ne sont toujours pas revenues alors on commence à discuter... eh oui ! Il n'y a rien d'autre à faire.

La sage-femme me raconte des bêtises et là je me prends un sacré fou rire et du coup, cela aide le bébé à sortir.

Tout le monde rigole et je dis "Super,il va bientôt être là" mais ça ne dure pas et on me dit :"S'il n'arrive pas, il faudra aller chercher le gynécologue pour le sortir avec des forceps".

Cela me motive à pousser de toutes mes forces pour ne pas avoir à faire avec cette méthode barbare.

La sage-femme me fait penser à un coach sportif qui attend qu'on lui passe le ballon vue la position dans laquelle il est et comment il me parle... J'ai envie de rire.

Je sens que ça fait un peu mal et il me dit :"Il y a la tête, écartez les jambes pour le voir" et là : surprise ! Le bébé est là en entier et il me le pose sur le ventre.

Papa coupe le cordon et il m'a soutenue tout le long avec des mots d'amour, des bisous, toute son attention : c'est un super chéri.

La sage-femme m'annonce que je n'ai plus de péridurale depuis 3/4 d'heure parce qu'il a du me l'enlever pour avoir des sensations et que je puisse pousser.

Je m'en fiche, je pleure de joie : notre fils est enfin là.

Je suis bien déchirée, on me recoud et je ne sens rien : j'ai mon bébé dans les bras et j'ai mon homme qui me tient la main .
Nous sommes enfin une famille après 3 ans d'attente.

15h18 : naissance de Clément qui pèse 3 kg 830 pour 50 cm et demi.


Articles similaires :
- Comment bien organiser une baby shower ?
- Fumer pendant la grossesse affaiblirait la thyroïde de la mère et du foetus
- La dépression causerait des naissances prématurées
- Enceinte ? Préparez-vous pour le premier rendez-vous
- Mon bébé pleure dès qu'il est allongé : conseils d'une maman
Questions similaires :
- A partir de quelle age un enfant marche ?
- Connaitre l'histoire que j'ai inventé pour que mon petit garçon se brosse bien les dents pour la petite souris
- Texte d'invitation pour un anniversaire
- Votre grossesse et la chaleur ?
- Avez-vous reussi a perdre tout les kg que vous aviez pris lors de vos grossesse?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Karaneige Publié le 04-06-2010
Voir la fiche de Karaneige
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles