Maman - Comment éviter les fausses couches ?

Agrandir l'image - Eviter les fausses couches © Shutterstock
Eviter les fausses couches © Shutterstock
Eviter les fausses couches
© Shutterstock

Faire une fausse couche est un vrai drame que l'on ne peut pas oublier. Bien qu'il n'existe pas de solutions miracles pour éviter de vivre cette expérience, il est tout de même possible d'en limiter les risques.

Malheureusement, ce n'est pas rare de faire une fausse couche. De nombreuses futures mamans sont touchées par cette épreuve. Cela est souvent difficile à vivre pour la femme comme pour le couple, voire extrêmement traumatisant s'il se répète.

Les causes de la fausse couche :

Cet avortement spontané est dû, dans plus de la moitié des cas, à une anomalie dans la transmission des informations génétiques contenues dans le spermatozoïde et l'ovule. Pour explication, l'embryon ne peut se développer et est donc expulsé.
Les autres causes sont liées généralement soit à une infection locale du vagin ou du col, soit à une infection générale comme la grippe par exemple.

Mais ces causes n'ont pas de raison d'occasionner une nouvelle fausse couche. Pourtant, quelques femmes sont sujettes à des avortements spontanés répétés. Au-delà de trois fausses couches, un bilan médical est d'ailleurs conseillé pour en comprendre l'origine.

S'il n'existe pas de "remèdes" qui préviendrait de façon quasi certaine la fausse couche, certaines mesures améliorent considérablement les chances de mener à terme une grossesse.

Des solutions individuelles :

Dans le cas où on vous a diagnostiqué une malformation de l'utérus, cette anomalie morphologique ne favorise pas l'implantation et le développement de l'embryon.
Lorsque cette malformation peut être corrigée, l'acte chirurgical augmente les chances de mener à terme une grossesse.

Ces femmes ont souvent aussi un col de l'utérus trop court. Le cerclage est toujours d'actualité pour empêcher les fausses couches tardives et les accouchements prématurés.

Il existe des traitements :

Dans plus de la moitié des cas, la cause des fausses couches à répétition reste inconnue, ce qui n'empêche pas les gynécologues d'avoir quelques armes préventives.

La prise d'acide folique (vitamine B9) et d'aspirine faiblement dosée, à débuter dès que l'on a décidé d'avoir un bébé, favorise l'implantation de l'embryon et son bon développement.
C'est le traitement de routine des femmes victimes de fausses couches précoces.

Il est souvent dit que l'aspirine est déconseillée pendant la grossesse. C'est vrai pour les fortes doses, à partir du sixième mois. En revanche, en faible quantité, comme elle fluidifie le sang, elle rend le placenta plus efficace.
Quant à la vitamine B9, elle prévient certaines malformations.

Des petits plaisirs dont il ne faut pas se priver :

A côté des traitements, quelques conseils peuvent être utiles.
Le repos, par exemple : c'est le seul moyen efficace d'éviter les naissances prématurées et les fausses couches tardives.
Il faut donc prendre du temps afin de se reposer.

Attention, cela ne veut pas dire que vous ne devez pas mener une vie et une activités normales mais il faut veiller à éviter le stress, au travail par exemple.

Concernant les voyages, votre gynécologue a certainement dû vous expliquer qu'ils sont déconseillés en fin de grossesse ou en cas de risque de fausse couche tardive.

Par contre, ils n'ont aucun impact sur l'implantation de l'embryon. Ne vous privez donc pas d'une merveilleuse escapade romantique au motif que vous êtes enceinte.

Inutile également de proscrire le café du matin car ce n'est pas lui qui va perturber le bon déroulement de la grossesse.
Idem pour l'aspartame, souvent montré du doigt. Il ne faut certes pas en abuser, mais ce n'est pas une faible consommation qui va provoquer une fausse couche.
En revanche, le tabac est un vrai ennemi de la grossesse.

Enfin, en début de grossesse, c'est démontré, les relations sexuelles ne présentent aucun danger pour l'embryon, bébé ne va pas se "décrocher", vous pouvez en être certaine !

Rien ne sert non plus d'attendre des mois avant de retenter une grossesse. Au contraire, entamer une conception moins de six mois après une fausse couche améliore les chances d'une grossesse sans complications.

Gardez donc espoir et vous verrez, tout se déroulera bien.


Articles similaires :
- Comment l'ostéopathie a aidé mon fils à trouver le sommeil
- Protéger ses enfants face aux dangers du net
- Notre rôle de parents, de l'enfance à l'âge adulte
- Les préparations à l'accouchement
- Les "must" pour l'anniversaire 7-10 ans
Questions similaires :
- Avez-vous prévu des déguisements pour vos enfants, pour le carnaval ?
- Avez-vous allaité vos enfants?
- Ma fille de 1 mois et demi raconte déjà c pas tot ?
- Quel a été le premier mot de vos enfants?
- Quellle est la plus grosse betise que votre enfant
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Fraisdbois Publié le 02-01-2013
Voir la fiche de Fraisdbois
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles