Sexo & Love - Comment réagir face à l'homosexualité de ses enfants ?

Agrandir l'image - Deux hommes se tenant la main © Shutterstock
Deux hommes se tenant la main © Shutterstock
Deux hommes se tenant la main
© Shutterstock

Un matin ou j'avais décidé de faire la marmotte, j'entends la porte de ma chambre s'ouvrir. J'ouvre un œil et je vois mon fils de 20 ans rentrer discrètement en faisant attention de ne pas faire de bruit.

Je le vois alors s'assoir au bout de mon lit et se prendre le visage entre ses mains. Ne faisant aucun mouvement, je l'observe dans la pénombre et je m'aperçois que des larmes coulent.

Ne pouvant plus jouer l'indifférence et rester silencieuse, je me redresse et lui demande inquiète ce qu'il lui arrive, pourquoi pleure-t-il ? S'est-t-il disputé avec sa petite amie ? Bref, je le questionne sans même écouter ses réponses.

Brusquement, il me coupe la parole en me criant : "Laisse-moi parler bon sang".

Je m’arrête alors, m'excuse et attends la suite en imaginant le pire.

Sa première phrase est de ne pas m'inquiéter (facile à dire !) et qu'il a quelque chose de très important à me dire et que c'est très difficile pour lui de me l'annoncer !

J'ai tout de suite pensé que j'allais être grand-mère et cela m'a fait peur car 40 ans et grand mère, je n'imaginais pas ! Je me préparais à le lui expliquer quand brusquement, il me dit : "Maman je suis homosexuel".

Je peux avouer à qu'a ce moment la, j'aurais préféré l'annonce de naissance de triplés plutôt que ça !

Moi qui m'estime jeune d'esprit, sans tabou et à l'écoute, comment pouvais-je réagir aussi basiquement. Je me suis ressaisie et j'ai pu alors lui parler, ou plutôt lui poser des questions (que j'aurai jugées nulles chez d'autres personnes mais que je devais absolument lui poser) : pourquoi, depuis combien de temps et que faisait-il de son amie ?

Il m'a alors tout raconté. Que cela faisait plusieurs années qu'il se sentait anormal, en marge de la société, qu'il avait peur de ma réaction (j'ai eu plus que honte de moi), que je le rejette ou pire, que je le mette dehors.

Il a donc alors décidé de se renier lui même en vivant comme la "norme". Il a eu, comme "tout le monde" des petites amies (qui je reconnais défilaient, mais j'avais mis ça sur son jeune âge). La dernière en date commençait à parler d'emménager, de fiançailles.

Cela lui a fait peur et l'a fait réfléchir. Il a donc décidé de m'avouer ses préférences (je ne sais pas si on peut dire ça) afin de se libérer de ses propres mensonges et vivre son homosexualité.

Là, grand silence. Lui d'un côté, attendait avec anxiété ma réaction et moi, oui moi, silencieuse à me demander quoi lui dire. Eh bien, rien, je n'avais rien a dire. Moi sa mère, j’étais incapable de sortir une seule parole.

Il s'est alors levé et m'a demandé si je voulais qu'il parte de la maison ! À ce moment, j'ai craqué. Je me suis mise à pleurer, je l'ai pris dans mes bras, lui ai dit que je l'aimais plus que tout et que je me fichais totalement de sa façon d’être. Qu'il pouvait être ce qu'il voulait, cela n'avait aucune importance et que je serais toujours présente pour lui.

Cela fait maintenant 6 mois que c'est arrivé et nous n'avons aucun secret tous les deux. Certes, il a laissé sa copine, certes que cela a été dur, mais je vois enfin mon fils heureux, qui sourit, plaisante, bref, qui vit enfin sa vraie vie et cela est le plus important à mes yeux.

Mais j'ai tout de même une remarque à faire sur ce qui s'est passé : quand cela arrive aux autres, on critique leurs réactions, du genre qu'ils manquent de tolérance, qu'ils ne réagissent pas bien. Mais quand cela vous arrive à vous personnellement, et bien vous êtes exactement comme les autres, aucune tolérance !

À méditer et merci de m'avoir lu. J'espère que cela fera réfléchir certains.


Articles similaires :
- Les utilités du sex toy, mis à part le plaisir.
- Un plaisir entre femmes
- Comment bien réussir son premier rendez-vous?
- Fantasme d’un homme
- Première campagne contre le viol conjugal
Questions similaires :
- Savez-vous qu'il existent de sites
- Mais pourquoi?
- Et si l’amour était une drogue ?
- Avez-vous déjà failli commetre le pire
- Oooooh demain soir je retrouve mon cheri, je sens que ca va etre noel avant l'heure lol
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Sylvie Maillot (Vivi71) Publié le 03-05-2012
Voir la fiche de Sylvie Maillot (Vivi71)
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : eloloanna Le 03-06-2012 à 23:21
Je sais que ça n'est pas la même chose, mais ça me rappel lorsque ma meilleure amie m'a annoncée qu'elle était lesbienne. Ca c'est passé il y a longtemps maintenant, nous avions toutes les deux quinze ans, venions d'entrer en seconde ( enfin ça faisait quelques mois déjà quand même ), et surtout, nous n'habitions pas dans la même ville, bien que nous gardions contact en se téléphonant régulièrement.
Puis un jour, je l'ai appelée, comme souvent, juste pour discuter, et là elle m'a annoncée la nouvelle. J'ai eu un arrêt, mais je dois avouer que je ne l'ai pas tout a fait prit au sérieux. Enfin, je veux dire, je ne pensais pas que c'était une blague, loin de là, mais à l'époque, beaucoup de mes amis disaient êtres homosexuels ( ou bisexuels le plus communément ) parce qu'ils se cherchaient, et finalement ça n'a pas duré pour beaucoup d'entre eux.
Mais juste après elle m'a dit qu'elle avait déjà une copine, et que ça faisait plus d'un mois qu'elles étaient ensemble. La claque quoi... Je sais pas, on a beau dire, j'ai pas pu m'empêcher de me dire que celle avec qui j'avais passé toute mon enfance sortait avec une fille, j'étais loin de me l'imaginer, et je pense que c'est pour ça que ça m'a un peu secouée. Ce qui choque le plus dans avec ce genre de révélation je pense, c'est qu'on ne s'y attend pas, ça nous surprend, on ne sait pas comment réagir.
Enfin, ça n'a pas duré longtemps, et ce que j'ai eu le plus de mal à accepter finalement, c'est qu'elle me l'est caché, mais ça c'est une autre histoire.
Aujourd'hui je trouve ça amusant de me rappeler cela. Ma meilleure amie est toujours en couple, plus avec la même fille par contre, et est très heureuse. Quant à moi, je m'y suis très bien faite, même si des fois je suis un peu jalouse de sa copine, parce que c'est différent quand même point de vue relation.
Enfin bref !
Tant qu'il y a de l'amour et du bonheur, qu'on vive avec qui on veut ! =D

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles