Maman - J'ai 9 ans et j'ai peur

Agrandir l'image - L'écoute des enfants © Shutterstock
L'écoute des enfants © Shutterstock
L'écoute des enfants
© Shutterstock

A 9 ans, on a tendance à croire qu'un enfant est déjà assez grand pour beaucoup de choses au quotidien et en tant que parents, on se repose souvent sur cette pseudo-évidence parce que, avouons-le, elle nous permet de dire :

"Tu es assez grand pour te servir "
"Tu es assez grand pour prendre ta douche"
"Tu es assez grand pour te coucher sans la lumière dans le couloir !"

Evidemment, de cette manière, nous permettons également à nos enfants de "se sentir" grands, nous les valorisons, nous leur donnons des responsabilités qui les aident justement à grandir. Mais il existe des circonstances, des moments bien précis où l'enfant réclame l'attention d'un petit bout.

Tout comme les adultes, un enfant ressent des angoisses, des incertitudes liés à sa place au sein de la famille (un frère ados qui préoccupe les parents, un nouveau-né qui leur prend tout leur temps) à l'école (les querelles entre copines, la course aux bonnes notes) et toutes ces choses dont il prend conscience à travers les évènements qui se produisent autour de lui (décès d'un ailleul, précarité et soucis financiers des parents...).

Les voilà, ces "nouveaux-grands" en équilibre sur une poutre reliant le monde des petits auquel ils n'appartiennent plus déjà et le monde des pré-ados dont ils sont encore loin. Tout ceci aboutit souvent à des crises d'angoisses, des cauchemars, des manques de confiance en soi qui sont tous des signes qu'il faut prendre au sérieux.

Il est facile et légitime lorsque l'on est réveillé à 3h du matin par son aîné de 9 ans de lui dire de se recoucher et de ne plus se lever avant le lendemain. Il faut pourtant chercher à comprendre le pourquoi de ses réveils à répétition, le pourquoi de ses crises de colère surtout lorsqu'il s'agit d'un changement de comportement radical.

Si l'on préconise de parler aux bébés des changements qui vont s'opérer dans sa petite vie, la nounou, maman qui repart au travail et si l'on privilégie un dialogue continu avec les ados, il est également important d'accorder une oreille attentive à un petit garçon ou une petite fille de 9 ans à tout moment .

Lui permettre d'exprimer sa peur sans la juger, sans la diminuer mais simplement la dire, l'entendre, la comprendre et lui apporter les éléments nécessaires pour qu'il ou elle puisse la vaincre tout seul..... comme un grand !!


Articles similaires :
- Adolescence : bons et mauvais côtés
- La tokophobie
- Les premiers biberons "Green to Grow" sans Bisphénol A arrivent en France
- Aidez votre ado à lutter contre l'acné
- Femmes enceintes : attention à l'automédication, elle peut être dangereuse
Questions similaires :
- Ma fille est une chipie quand elle sort de l'école que faire?
- Est ce qu'il y en a parmis vous qui ont choisit l'accouchement naturel?
- Pour les enfants à partir de 2ans ?
- Rassurez-moi les filles lol
- à quel âge avez-vous percé les oreilles de vos enfants ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Betazell Publié le 22-05-2008
Voir la fiche de Betazell
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles