Maman - Jaunisse du nourrisson : quels sont les risques ?

Agrandir l'image - Jaunisse du nourrison © Shutterstock
Jaunisse du nourrison © Shutterstock
Jaunisse du nourrison
© Shutterstock

A la naissance, il n'est pas rare que le nouveau-né n'ait pas le teint rosé des poupons de publicité mais une couleur de peau jaune ou orangée, c'est alors le signe qu'il développe comme 50% des enfants nés à terme, un ictère.

Cette maladie banale et transitoire est plus connue sous le nom de jaunisse.

Pourquoi mon bébé est jaune ?

La peau prend cette teinte jaune à cause de la présence de bilirubine. Ce pigment rouge ou brun est généré suite à la destruction de l'hémoglobine et c'est lui qui donne sa couleur à l'urine.

S'il n'est pas assimilé par le foie, il s'accumulera dans la peau et les muqueuses en contact avec l'air comme l'œil et l'intérieur de la bouche et en modifie la couleur.

Il existe deux types de bilirubine : la bilirubine libre et la bilirubine conjuguée. En temps normal, seule la bilirubine non conjuguée est responsable de l'ictère du nourrisson. La bilirubine libre est caractérisée par sa présence en grande quantité dans le sang avant passage dans le foie.

Pourquoi mon bébé a-t-il trop de bilirubine ?

Un nouveau-né a un taux deux fois plus élevé de bilirubine dans le sang d'un individu adulte.

A priori, il semble qu'au long de la grossesse, le fœtus utilise beaucoup de globules rouges transportant l'oxygène. Ce taux élevé ne provoquerait pas de jaunisse si le foie pouvait gérer cette grande quantité de pigment à transformer, mais il s'avère que pour de nombreux nouveaux-nés les cellules du foie sont immatures.

Cet organe qui se finalise en toute fin de grossesse n'est pas toujours prêt à temps. Si un nouveau-né à terme sur deux fait une jaunisse, l'incidence de cette maladie grimpe à 90% chez les prématurés.

La plupart du temps, les urines des bébés seront très claires, indiquant là aussi que la bilirubine n'est pas évacuée correctement.

Cette immaturité est transitoire et se rattrape en quelques jours.

Si la jaunisse se poursuit alors que l'enfant a plus de dix ou quinze jours et qu'il est allaité exclusivement, on peut s'orienter vers un ictère au lait maternel.

Cette jaunisse ne touche qu'1 à 2% des enfants allaités. Il s'avère que certains laits maternels contiennent des lipases, enzymes qui bloquent l'assimilation de la bilirubine par le foie.

La jaunisse, dans ces cas, durera le temps de l'allaitement maternel. La bilirubine présente dans le sang n'atteindra pas des taux alarmants et aucun traitement ne sera suivi.

Une jaunisse très exceptionnelle et sans gravité se déclare parfois après un accouchement traumatique. Si le nouveau-né a subi une extraction par forceps ou ventouse, il peut avoir un important hématome.

Cet hématome représente une grande quantité d'hémoglobine et donc de bilirubine à métaboliser pour le foie.

La jaunisse chez le nouveau-né peut avoir une autre origine, plus rare.

Il s'agit de l'incompatibilité entre le sang maternel et fœtal. Ces ictères sont plus graves puisqu'ils sont provoqués par les anticorps maternels qui détruisent les globules rouges de l'enfant. Ces anticorps, appelés agglutinines irrégulières, sont généralement détectés dès la grossesse et la mère reçoit un traitement adéquat.

Dans la catégories des ictères sévères, on trouvera ceux consécutifs à l’atteinte de cellules hépatiques, que ce soit dû à des malformations des voies biliaires (obstruction du canal biliaire qui empêche l'évacuation de la bile, appelé ictère cholestatique ou présence de tumeur) ou d’infections contractées dans les premiers jours de vie.

Ces deux jaunisses peuvent, en de très rares cas et sans prise en charge médicale, déboucher sur une forme extrêmement grave de jaunisse, l'ictère nucléaire. On le retrouve aussi sous les termes de kernictère ou encéphalopathie hyperbilirubinemique.

La bilirubine augmente dans des proportions toxiques pour le cerveau et y agit comme une neurotoxine entrainant de graves lésions. L'enfant deviendra spastique ou hypotonique et l'ictère pourra entrainer une surdité et une athétose (qui consiste en des gestes lents et incontrôlés, ressemblant aux mouvements du serpent).

Comment soigner mon bébé ?

A la maternité, si le nouveau-né semble être atteint de jaunisse, son taux de bilirubine sera mesuré. On réalise ce contrôle par voie transcutanée, méthode non invasive privilégiée chez les nourrissons.

Si cette mesure indique un taux élevé de bilirubine, il devra être confirmé par une prise de sang avant d'entamer un traitement.

Le traitement consiste généralement en une photothérapie.

L'enfant sera placé dans un incubateur ou un lit chauffant (dans ce cas il aura une protection sur les yeux) ou il recevra de la lumière bleue (sans ultra-violets). Étant donné qu'un maximum de peau doit être exposé, le nouveau-né portera uniquement une couche.

L'exposition dure plusieurs jours, par sessions de plusieurs heures qui seront évidemment interrompues par les tétées.
La présence des parents est d'ailleurs primordiale pour le bien-être du tout-petit qui ne se sent pas forcément à l'aise sous la chaleur de la lampe.

Si l'enfant est encore un peu jaune à sa sortie de la maternité, il faudra au maximum l'exposer à la lumière du jour.

Dans les cas les plus aigus, potentiellement dangereux pour la santé de l'enfant, la décision peut être prise de faire une exsanguino-transfusion. Il s'agit alors de remplacer la majeure partie du sang du nourrisson (80 à 95%) avec du sang non saturé en bilirubine.


Articles similaires :
- Le fructose, un vrai faux-ami ?
- Les choses à ne pas dire à son ado
- Attention aux suicides des adolescents
- L'homéopathie pour bébé
- Comment se sentir "mère" ?
Questions similaires :
- Pourquoi pratiquement tous les bébés louchent?
- Le prenom nadege
- La ville où il y a le plus de commerces:
- Comblé le manque d'une mère possible ou pas
- Savez-vous s'il existe beaucoup de mères au foyer en 2008?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 06-11-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles