Bien-être & Forme - Jeûner sans danger pour la santé

Agrandir l'image - Le jeûne sans danger © Shutterstoc
Le jeûne sans danger © Shutterstoc
Le jeûne sans danger
© Shutterstoc

La pratique du jeûne existe depuis des temps très anciens, pour des raisons à la fois diététiques et spirituelles. Le jeûne ne prive pas le corps des éléments essentiels à sa santé. Il existe même dans le monde animal. Il est un rite dans de nombreux pays et ne coûte pas un centime

Jeûnez pour ...

- Perdre du poids (c'est le moyen le plus rapide)
- Vous sentir mieux physiquement et moralement
- Avoir l'air plus jeune et vous sentir plus jeune
- Nettoyer votre organisme
- Améliorer votre digestion
- Avoir le regard clair
- Avoir une peau plus belle
- Avoir une haleine fraîche
- Reprendre de meilleures habitudes alimentaires
- Avoir plus de contrôle sur vous-même
- Ralentir le processus du vieillissement
- Normaliser votre taux de cholestérol
- Remédier à l'insomnie et aux tensions
- Vivre avec plus d'intensité
- Apprendre à votre corps à ne consommer que ce dont il a besoin

Après un jeûne, le corps a besoin de moins de nourriture et se contente de petites portions. Vous sentez vos os et avez plus d'énergie. Vous travaillez avec plus d'entrain et les problèmes vous paraissent moins graves. Le corps et l'esprit semble cesser de constamment vouloir, réclamer, désirer, jalouser, convoiter, envier..., tous ces sentiments qui mènent à la négativité. Un jeûne aide à revenir à une hygiène alimentaire équilibrée. L'esprit n'est plus embué. Nous pourrions vivre avec le tiers de ce que nous mangeons !

Préparatifs psychologiques au jeûne :

De petits jeûnes successifs sont plus faciles psychologiquement et matériellement qu'un jeûne de plusieurs semaines qui demande en outre une certaine habitude.
En effet, jeûner est une pratique qui se "travaille".
Commencez par un jeûne d'une demi-journée puis de 24 heures, puis de 48 heures, pendant un weekend calme ou une période de vacances. Si vous voulez entreprendre un jeûne plus long (une vingtaine de jours maximum), ne le faites pas sans prendre conseil auprès d'un diététicien ou d'un nutritionniste.
Quelques mini-jeûnes, un jour par semaine, ou deux jours consécutifs par mois, devraient faire partie de notre hygiène alimentaire.

Jeûner nécessite de la détermination, conviction et responsabilité de ses actes. Les toxines venant des aliments, de l'alcool, du tabac, du stress... peuvent ainsi être évacuées des cellules où elles se logent.

Avant de commencer, sachez qu'il est plus mauvais d'interrompre un jeûne en cours que de ne l'avoir jamais entamé. L'estomac s'est rétréci, donc si vous recommencer à manger sans vous y être préparée, vous ne pourrez pas digérez ces aliments.

Pendant le jeûne, buvez, allez au soleil, faites de l'exercice et évitez les problèmes. Préparez votre jeûne comme un rite et anticipez les joies et les bienfaits qu'il vous procurera. Un jeûne ne saurait être bénéfique si vous vous forcez et si vous ne le faites que pour perdre du poids. Rappelez-vous qu'il apporte d'abord de l'énergie, nettoie le corps et améliore le moral.

Il faut se préparer psychologiquement pour jeûner. Au début, essayez de jeûner un weekend trois ou quatre fois par an et faites le "ménage" dans votre organisme.

Le jeûne est inutile s'il n'est pas entrepris dans un esprit de retenue et de respect du corps. Son succès dépend essentiellement de votre état d'esprit au moment ou vous le démarrez.

Pendant un jeûne, buvez beaucoup d'eau minérale.
L'eau aide à éliminer les toxines des tissus adipeux brûlés.
Offrez vous un joli gobelet et faites vous livrer deux caisse d'eau gazeuse. Progressivement, l'appétit disparaîtra.

En temps normal, le palais est constamment "titillé" par la nourriture. Quand rien n'est consommé, toute mémoire sensorielle a disparu et le jeûne devient un plaisir. Mais seulement si c'est un jeûne complet.

Le corps commence alors à vivre de ses réserves et à éliminer le superflu. Jeûner aide le corps à brûler son excès de graisse et à éliminer les toxines. Il désintoxique le corps, faisant se dégrader en premier les toxines et les tissus malades.
"Le nettoyage" commence.
Pendant le jeûne, le corps se nourrit de lui-même tout en brûlant ce qui est toxique.


Pendant et après le jeûne :

Commencez par prendre un laxatif végétal (sans risque d'accoutumance). Cela vous aidera à ressentir les premiers effets de votre nettoyage. Puis vers midi, si vous commencez à ressentir une petite faiblesse, prenez une douche froide et faites vous un massage. Rappelez vous que vous vivez maintenant de votre lard. Marchez beaucoup chaque jour. Vous serez surprise de constater l'énergie gagner à laisser son estomac se reposer quelque temps. Certaines peuvent penser : rien dans le ventre et la force de marcher durant des heures ! Mais oui ! Si vous éprouvez des difficultés au début, allez petit à petit, commencez par 15 minutes, une demi heure le lendemain, une heure le surlendemain.

Ces petites conquêtes sur vous même vous donneront confiance et foi pour de futures batailles.
Ne voyez pas trop loin à l'avance : le seul fait de penser à la nourriture peut déclencher la faim. Efforcez vous à penser à autre chose : anticipez le plaisir de porter des vêtements plus seyants, d'avoir plus de contrôle sur vous même, de vous mouvoir dans un corps plus léger avec une démarche plus souple, de moins souffrir de petits maux...

Revitalisez vous de toutes les façons possibles : lisez, méditez, écoutez de la musique, allez chez le coiffeur, chez l'esthéticienne, offrez vous un massage en institut...
Ne restez pas au lit. Plus vous vous occuperez, mieux cela sera.

La période "post-jeûne" est aussi importante que le jeûne lui même. Ne revenez pas à vos anciennes habitudes alimentaires, surtout de façon brutale. Le premier jour après le jeûne, prenez des jus de fruits coupés d'eau et les soir un fruit entier. Le deuxième jour, des fruits et le soir un yaourt et une salade. Le troisième jour, enfin, recommencez à consommer des féculents en petites quantités (par exemple un petit bol de riz complet midi et soir accompagné d'une salade ou d'un potage). Mangez lentement par petites bouchées et mâchez autant que possible.
Vous pouvez revenir à une nourriture normale vers le quatrième jour.


Articles similaires :
- Régimes multiples : attention danger !
- Médicaments anticholestérol : surveillez les effets secondaires
- Faites gratuitement le point sur votre santé
- Objectif minceur, cap sur les huiles essentielles
- Régime Crétois
Questions similaires :
- Qui connaît les vertus médicinales du poireau
- Ma mere a la sclerose multiple amiotrophique, que pensez-vous de cette maladie d'autres personne l'a t'il
- Quelle charmante compagnie. Je suis avec la 1ere et 2 ième du classement questions/réponses. Ca va saigner.
- Savez-vous que les medicaments anti inflamatoires
- C'est quoi l'équithérapie
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Marienadege2008 Publié le 22-06-2008
Voir la fiche de Marienadege2008
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : tchank_e Le 03-12-2010 à 21:45
Je tiens à m'insurger et à dénoncer un plagiat éhonté. En effet, la totalité de cet article sur le jeûne a été pompé - il n'y pas d'autres mots - dans un ouvrage intitulé "L'art de la simplicité" écrit par Dominique LOREAU (édition MARABOUT).

Je trouve véritablement déplorable de se servir du fruit de l'expérience et du travail d'une personne, d'utiliser les propos d'un auteur sans même citer son nom.

A l'heure du COPIER/COLLER, il est si facile de ficeler un papier en piochant ici et là. Là, c'est du mot à mot, tout bonnement.

La vérité est rétablie.

Ecrit par : ashleylora Le 21-07-2008 à 21:45
Je trouve ton article très intéressant et ne suis pas du tout d'accord avec le commentaire laissé par begierde, je pense qu'elle a surtout pas compris le sens de ton article, en tout cas pour moi, j'ai bien compris que le jeûne apporte beaucoup de bienfait, et que le fait de jeûner ne veut en aucun cas dire qu'on souffre de troubles alimentaires !!!
Bizarre, bizarre ton "com" begierde.

Ecrit par : begierde Le 20-07-2008 à 22:04
En lisant ton articles et les raisons évoquées pour le jeun, j'ai eu l'impression de lire un article sur un site de personne atteinte de Trouble du comportement alimentaire .

Toujours en parler avec un médecin et faire un jeun encadré médicalement pout éviter de gros soucis : regle numéro 1 !

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles