Maman - L'accouchement programmé (déclenchement)

Agrandir l'image - Naissance Lou Ann
Naissance Lou Ann
Naissance Lou Ann

Premier enfant, on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe...
Je prenais beaucoup de poids et avait quelques maux de tête le soir. Apparemment, c'est ce qui a décidé la gynécologue de me faire déclencher l'accouchement.

La naissance de Lou Ann était normalement prévue pour le 22 mars 2007. RDV pour le déclenchement : le 16 mars à 9h00.

L'ATTENTE

J'arrive donc à la maternité date et heure prévues, on me conduit au local des sages femmes. Là, on me demande de patienter dans le couloir car des accouchements d'urgence étaient déjà en cours.

Le papa de ma fille m'a quitté pendant la grossesse et j'étais donc venue avec mes parents.
On s'installe donc tous les 3 sur un banc dans le couloir.

Presque 1h plus tard, on me dit que j'ai encore du temps devant moi et que je pouvais donc aller faire un tour si je le souhaitais.
Nous sommes donc descendus à la cafétéria prendre une boisson chaude et un encas.
Mon père, qui est un homme peu patient, voulait partir et revenir après. Je l'ai donc chargé d'aller chercher les journaux du jour pour que ma fille ait des souvenirs de sa naissance.

Nous sommes donc remontées ensuite avec ma mère dans le fameux couloir où nous avons passé... LA MATINEE !!
Nous avons fait la connaissance d'un papa et de son petit garçon qui attendaient la naissance d'un petit bout prévu par césarienne. Nous avons vu une jeune fille débarquée en pleurs car elle avait des contractions à 6 mois de grossesse....

En fin de matinée, j'avais très envie d'aller aux petits coins et je me suis mise en quête de WC. Ma maman m'attendait toujours dans ce couloir. Quand je suis remontée, il était dans les midis passés, ma mère m'attendait dans le couloir et m'a dit "ils t'attendent".

DÉBUT DE L'ACCOUCHEMENT

La sage femme m'a dit à ce moment là qu'elle n'était plus sure qu'elle allait me prendre (attend, j'ai pas poiroter toute la matinée pour rien !) mais que c'est bon, on allait le faire.

Elle m'installe donc dans la salle d'accouchement et me met en "tenue de combat".
Là, l'anesthésiste arrive pour me poser la péridurale :
- premier essaie loupé, ça m'a fait mal
- 2ème essai, ok, ouf ça va mieux
Puis on me branche sur le monitoring et on me pose le cathéter, ensuite, on m'injecte le liquide de déclenchement.
J'ai eu le droit au maximum parce que rien ne se passait.

La sage femme me disait que j'avais des contractions d'après le monitoring mais je ne sentais rien. Elle a craqué la poche, j'ai senti un liquide chaud mais les sensations étaient bizarres.
Avec la péridurale, on peut bouger mais on ne sent rien.
Ma fille ne descendait pas alors on m'a demandé de me mettre sur la gauche, sur la droite, accroupie... mais rien n'y faisait, la petite ne descendait pas.

LE SOUCIS

Puis tout à coup, j'entendais que la sage femme et son assistante parlaient d'un liquide méco mais je ne comprenais pas.
Et la sage femme a commencé à me parler de césarienne :
- "ça vous dérangerait une césarienne ?"
- "ben non, le principal est la santé de mon bébé, mais pourquoi ?"
Elle m'a expliqué que quand le liquide est méconomial c'est que le bébé fait caca dans le liquide amniotique. Dans ce cas, le bébé peut l'ingérer et s'étouffer avec et elle est parti chercher l'obstétricien.
Nota bene : la petite ne descendait toujours pas.

Là, l'obstétricien a tout vérifié, moi et le monitoring et il a demandé à la sage femme :
- "la dame serait contre une césarienne ?"
- "apparemment non" répondit la sage femme
Il se retourna vers moi pour me poser la question et je lui ai répondu que le principal pour moi était d'avoir un bébé en bonne santé, le reste m'importait peu !

L'ACCOUCHEMENT

J'ai donc été emmenée au bloc d'urgence.
Ma mère est allée voir mon père qui attendait sur le parking.
L'anesthésiste a alourdi l'endormissement du bas du corps et le découpage a commencé.
On ne voit rien quand c'est comme ça, il y a un grand panneau de tissu qui cache la vue.
Tout à coup, la sage femme est venue me voir en me disant :
- "vous avez une belle petite fille en bonne santé, on doit lui aspirer la gorge car elle a avalé un peu de liquide mais tout va bien"
Et tout à coup, j'ai entendu mon bébé pleurer.
Les larmes me sont montées. Je me souviendrais toujours de l'anesthésiste qui me dit :
- "ça va madame ?"
Je lui fais un signe "oui" de la tête
- "c'est l'émotion ?" me demande-t-il
Et je lui refais le même signe de la tête.
J'étais trop émue !!!

La sage femme m'apporta ma petite fille et me dit :
- "je vous la montre 1 minute, on va la nettoyer"
Je n'ai pas eu le temps de prendre mon bébé dans les bras qu'elle l'emmenait déjà dans la pièce à côté séparée par une vitre (donc je voyais tout).

L'obstétricien me dit qu'il a trouvé un kyste sur l'ovaire (il était déjà là à ma 1ère écho, on m'avait dit que c'était un kyste normal de grossesse et que ça allait partir mais apparemment il était toujours là) et qu'il en profitait pour l'enlever avant de refermer (ben, tant qu'on y est).

Pendant ce temps, ma fille faisait sa toilette et j'ai vu ma mère entrer dans la pièce et la prendre dans ses bras quant à moi, je pleurais toujours. Après coup, ma mère m'a dit qu'en tant que maman, ça l'a fait bizarre de me voir éventrée ;-)

Quand j'ai été "refermée" et ma fille toute propre et habillée, on l'a posé sur moi et on m'a proposé de lui donner sa première tétée.
On nous a fait poiroter dans un coin pendant presque 2h mais je m'en fichais, j'étais si bien avec mon bébé.

Ma fille est née à 18h23 et j'ai regagné ma chambre vers 20h30.

L'APRES

L'après-césarienne a été dur car cela fait très mal et bouger est très difficile les premiers jours.
Ma fille a dormi presque toute la journée du lendemain de sa naissance, je pense épuisée par ses péripéties.
La seule question qui me tiraillait était pourquoi on avait tant insister de si je voulais bien faire la césarienne. J'ai posé la question à l'auxiliaire de puériculture qui m'a répondu que certaines femmes sont contre vis-à-vis de la cicatrice.
Mais n'est ce pas la santé du bébé qui prime ?

LE REGRET

Malgré la petite fille merveilleuse qui égaie mes jours depuis maintenant 1an 1/2, je regrette l'accouchement.
Je suis une maman qui ne connaît pas les contractions, qui ne sait pas ce que c'est de pousser et qui n'a eu aucun soucis pour la rééducation du périnée.

Si par bonheur, je pouvais ravoir un autre bébé, j'essaierai d'éviter le déclenchement.

ANECDOTE

ma fille est née une semaine à l'avance par rapport à la date d'accouchement prévue et dans le bloc opératoire, j'ai entendu dire que ma fille avait bien 3 semaines d'avance !!!
Elle est quand même née avec 3kgs550 et 50cms !


Articles similaires :
- Offrez un bébé râleur pour un cadeau de naissance
- Le test de Guthrie
- Accoucher à son domicile
- 5 fausses idées reçues sur l'allaitement
- Reprendre une contraception après l'accouchement
Questions similaires :
- Mon fils, 16 ans, se dispute très souvent.
- Je reviens des urgences, monsieur catastrophes à encore frappé !
- Les disputes du couple sont-elles toxiques pour les enfants ?
- Sur quels critères vous êtes vous basé pour décider que c'était le moment d'avoir un enfant?
- Votre ados n'a de cesse de vous pourrir les week end que faites vous?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Lillyf681 Publié le 29-09-2008
Voir la fiche de Lillyf681
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : Bretzelle59 Le 08-10-2008 à 15:25
Eh ben quel parcourt, tu es une femme courage mais avant une sacrée maman, je te souhaite que tu bonheur pour la suite
biz

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles