Maman - L'enfant face à la maladie d'un ancien

Agrandir l'image - Maladie d'un ancien © Shutterstock
Maladie d'un ancien © Shutterstock
Maladie d'un ancien
© Shutterstock

Certaines pathologies sont souvent liées à l'âge : Alzheimer, Parkinson, perte de la vue ou de l'audition, etc.
Celles-ci impactent fortement la vie et le bien-être des personnes âgées qui en sont touchées.

Au-delà du malade lui-même, c'est l'entourage qui est également affecté, et en premier lieu les enfants.

Ils sont souvent impressionnés et apeurés face à l'évolution de la maladie chez un papi ou une mamie qui se comportent différemment. Comment aborder ce sujet avec les enfants ?


Dans un premier temps, expliquez clairement ce dont il s'agit. N'hésitez pas à dire qu'il s'agit d'une maladie. Cela permet à l'enfant de comprendre que toutes les personnes âgées ne sont pas touchées par des maladies graves et évolutives

Si papi ne voit plus, cela ne veut pas dire que mamie va également perdre la vue. Si sa grande-tante est touchée par l'Alzheimer, ce ne sera pas forcément son cas quand il sera lui aussi vieux.

Cela veut dire aussi, dans certains cas, que si on ne sait pas guérir ces maladies aujourd'hui, on le pourra peut-être un jour.

Cependant, expliquez bien, si c'est effectivement le cas, que la maladie dont souffre la personne âgée ne peut pas être guérie aujourd'hui.

Insistez aussi sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une maladie contagieuse, ni lui, ni vous, ne risquez de l'attraper en restant auprès du malade. Il n'y a aucune raison de craindre d'approcher la personne malade.

Par ailleurs, donnez-lui quelques pistes pour aider la personne malade. Se sentir impuissant est terrible pour un enfant confronté à la maladie d'un parent aimé.

Il peut offrir une écoute attentive à la personne atteinte d'Alzheimer et la faire participer à la vie familiale en lui racontant des anecdotes. Il peut se montrer serviable à la personne diminuée physiquement en rangeant les courses, en faisant la lecture... Surtout, n'hésitez pas à lui proposer des actions concrètes.

Rassurez-le par votre attitude. Si l'enfant vous voit mal à l'aise avec la personne malade, il évitera de la côtoyer.

Restez naturelle, et lorsque votre humeur n'est pas au beau fixe et que l'enfant s'en aperçoit, expliquez-lui que, comme lui, la situation peut parfois vous fatiguer ou vous attrister mais que cela ne change rien à l'amour porté à la personne et à celui qu'elle vous porte.

Vous ne confieriez pas la garde de votre enfant à une personne âgée malade, ce qui pourrait être dangereux pour elle-même ou pour l'enfant.

Mais lorsque vous lui rendrez visite avec le petit dernier, veillez à ne pas brimer les moments de complicité entre "petit" et "ancien", quitte à faire semblant de ne pas entendre les secrets échangés.


Articles similaires :
- Naître en prison.
- Le manque de sommeil ferait grossir les bébés
- Votre enfant vient dans votre lit pour y dormir, comment s'en sortir.
- Que faire si votre enfant s'est brulé ?
- Les clefs d'une diversification réussie.
Questions similaires :
- A quel age avez-vous appris a faire du vélo?
- Que pensez vous des Accouchements a Domicile
- Pourquoi je sens qu'il y a une difference de maturité ?
- Le petit christophe n'a pas été retrouvé , 12 jours maintenant , ses parents pensent qu'il voulait rentrer
- Faites vous des bricolages avec vos enfants pour les grands parents ou autres personnes?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Narthex Publié le 24-11-2009
Voir la fiche de Narthex
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles