Beauté - L’histoire du maquillage

Agrandir l'image - L'histoire du maquillage © Shutterstock
L'histoire du maquillage © Shutterstock
L'histoire du maquillage
© Shutterstock

Il est utilisé depuis l’antiquité. Pour certain peuple le maquillage du visage et du corps reste un moyen d’expression (religion, rang social, théâtre).

L’Egypte :

D’après l’étude des visages trouvés dans les tombeaux, c’est sûrement en Egypte qu’est né le maquillage.

Leur maquillage est assez soutenu, le teint est coloré, les yeux cernés de noir ou de gris (khôl ), les paupières ombrées par la malachite (minerai de cuivre de couleur verte) et les lèvres sont rarement maquillées.

La Grèce Antique :

En Grèce la beauté est une recherche d ‘équilibre et de simplicité naturelle.

Le maquillage est plus léger , le teint est éclairci avec une crème à base de farine ou de craie, les joues rosées, les yeux agrandis au khôl et les paupières noircies.

La Rome antique :

Leur maquillage est lourd et chargé, le teint est clair avec un crème qui et un mélange de craies et de vinaigre, les sourcils sont épilés et accentués avec de la suie noire et les joues colorées avec des colorants végétaux et animaux.

Le moyen âge :

Agnès SOREL (favorite du roi Charles VII au XV ème siècle) est surnommée « la dame de beauté » et donne le ton de la mode. La mode est au visage long et au front bombé (les femmes s’épile les sourcils et se départ de leurs cheveux).

Le maquillage est très léger, le teint est pâle, blanc, des pastilles sur les pommettes et les veines du front sont parfois accentuées en bleu.

La renaissance :

Période de faste et de luxe inspirée par l’art italien.

Le maquillage est outrancier, le teint très blanc, les joues vermillon, de grands yeux soulignés, les sourcils légers et apparition de mouches en tissus collées sur la peau.

Le 17 ème siècle :

Le maquillage est en régression ; seul subsiste la poudre blanche utilisée sur le visage, décolleté et parfois le corps.

Le 18 ème siècle :

Epoque de raffinement.

Le maquillage est recouvert d’un épais fard blanc, les joues sont rouges, les rouge à lèvre sont choisie en fonction du rang social (grenat pour les dames de la cour, rouge plus claire pour les bourgeoises et violet agressif pour les femmes de mauvaises réputation).

C’est aussi la grande mode des mouches, chaque emplacement a une signification (au coin de l’œil pour la passionnée, au milieu de la joue pour la galante, aux commissures des lèvres pour la coquette et sur les seins pour la provoquante).

Le 19 ème siècle :

Au début du 19ème siècle la femme cherche à être naturelle. Le maquillage est léger.

Au milieu et à la fin du 19ème siècle c’est l’époque du romantisme.

Le teint doit être pâle « maladif » (avoir bonne mine est inconcevable).

Plus de rouge à lèvres ou de fard à joues, les yeux sont agrandis et dessinés en noir et les sourcils naturels, épais et quelques fois noircis.


Articles similaires :
- Lait corporel à l'amande de The Body Shop
- Déclarez votre flamme chez Sephora
- Piercing fait soi-même, quels sont les risques ?
- Lime en verre
- Brad Pitt, ambassadeur de choc pour Chanel n°5
Questions similaires :
- Regardez-vous les défilés de mode ?
- Selon vous les hommes préfèrent les blondes ou les brunes ?
- Si vous deviez supprimer un produit de beauté lequel serait ce? Pour quelle raison?
- Avez-vous déjà effectué
- Connaissez vous une crème décolorante pour le visage, vraiment efficace ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par LaPtiteEstheticienne Publié le 24-09-2008
Voir la fiche de LaPtiteEstheticienne
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : jska-x3 Le 08-10-2008 à 16:16
Très bon sujet ^_^
et c'est intéressant.
Merci
=)

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles