Maman - L'instruction alternative : Méthode Freinet

Agrandir l'image - La méthode Freinet © Shutterstock
La méthode Freinet © Shutterstock
La méthode Freinet
© Shutterstock

Origine et Principes


l'origine

La pédagogie Freinet tire son nom de son "inventeur". Célestin Freinet fut instituteur au sortir de la première guerre mondiale. Il fut blessé à la guerre et ne voulait pas parler pendant très longtemps. Pour continuer à exercer son métier efficacement il adopta une nouvelle façon de pratiquer l'enseignement. Il étudie les méthodes pédagogiques modernes en URSS et en Allemagne. Encouragé dans cette voie par sa femme Elise, il ouvrira sa propre école quand l'éducation Nationale lui retirera tout soutien.
Aujourd'hui, respectant les principes libertaires et son attachement au principe de laïcité, la pédagogie Freinet est appliquée uniquement au sein de l'école publique et laïque qui l'a enfin réhabilitée.

Les principes

Deux ans avant sa mort, en 1964, Célestin Freinet mis par écrits les préceptes de sa pédagogie qu'il a classé en trente "invariants".

On y retrouve diverses principes inaliénables :
Il n'y a pas de hiérarchie ou de différence de valeur entre enfants et adultes.
Le comportement d'un enfant au sein de la classe dépend de son état psychologique, émotionnel et physique.
Personne n'aime être commandé d'autorité, ni les enfants ni les adultes.
Il ne faut pas tenter de couler un enfant dans un moule.
Forcer un enfant à faire un travail qu'il apprécie en temps normal est une contrainte et est nuisible.
Il faut laisser l'enfant faire des choix, même s'il ne sont pas toujours les bons.
Il faut que l'enfant participe et comprenne ce qu'il fait, il n'est pas un robot.
Il faut que l'instituteur réussisse à faire aimer le travail, à motiver les enfants.
Tout enfant veut réussir. L'échec n'est pas normal.
Le travail est naturel, pas le jeu.
L'enfant n'apprend pas en écoutant et en observant mais en tâtonnant.
La Mémoire, la conscience de l'histoire n'est pas vitale.
L'intelligence est une fonction parmi d'autres permettant l'évolution de l'enfant.
L'enfant n'aime pas écouter une leçon.
Les sanctions, les punitions (et surtout en public) sont inutiles et nocives.
Les punitions sont des humiliations inutiles.
Il ne faut pas noter et classer les enfants.
L'adulte doit parler le moins possible.
L'enfant n'est pas partie d'un troupeau, c'est un individu.
La discipline et l'ordre en classe sont nécessaires.
La vie dans l'école est une vie en société à laquelle tous doivent participer.
Il faut limiter le nombre d'élèves par classe.
Les grands groupes scolaires sont une erreur, cela mène à l'anonymat des maitres et des élèves.
Il faut une école démocratique pour former les citoyens de demain.
Il faut qu'instituteurs et élèves se respectent mutuellement.
L'enfant peut toutefois rejeter la pédagogie et l'enseignant, c'est un invariant malheureux mais qu'on ne peut cacher.
Il faut conserver toujours un "optimiste espoir en la vie".

En pratique

Avant même de définir des "façons de faire" la pédagogie Freinet décrit des "façons d'être" ; Elle se base sur des valeurs telles que :
- le respect de soi-même et des autres,
- le respect de l'environnement,
- le respect de la justice et de l'égalité. Un instituteur n'est pas supérieur à ses élèves, il n'y a pas de notion de hiérarchie mais d'échange.
- le respect de la démocratie, du travail en équipe et un grand sens de la collaboration. Les élèves participent en décidant des activités de la classe, l'instituteur n'est plus le "maître".
- le développement personnel ; au sein du groupe l'enfant sera responsabilisé et apprendra à s'organiser, à planifier, à s'autoévaluer et évaluer ses camarades. L'enfant ne cherchera pas à progresser pour lui en compétition avec les autres mais il progressera pour lui, pour et avec les autres.
- la curiosité ; l'enfant ne doit pas être contraint à apprendre mais sa curiosité doit être stimulée afin qu'il cherche par lui-même à acquérir de nouvelles connaissances.

De façon plus pragmatique, une journée au sein d'une classe Freinet se basera sur différentes pratiques :
- le débat ; chaque enfant pourra s'exprimer sur un sujet, faisant part de son avis ou de son expérience qu'il partagera avec les autres et qui enrichira le groupe. L'instituteur oriente ces discussions et encourage la participation de chacun.
- le quotidien à visée pédagogique ; l'instituteur échangera le matériel pédagogique propre à l'école contre des objets et des situations tirées du quotidien.
- une limite stricte à l'intervention des adultes ; les parents et les enseignants auront un rôle de stimulation qui interdira cependant tout dirigisme. Les adultes doivent inciter les enfants à suivre le chemin de l'apprentissage et non les mener de force.
- l'expression libre des enfants ; par le biais des mots, des images ou tout autre moyen les enfants pourront exprimer librement leur créativité.
Freinet avait mis en place un système simplifié d'imprimerie au sein de ses classes : les enfants organisés autour d'un projet commun (un journal) devaient gérer ensemble sa réalisation et chacun rédigeant des articles ils y trouvaient en même temps le moyen de s'impliquer et s'exprimer individuellement.


La pédagogie Freinet tente de concilier coopération et développement personnel, créativité et apprentissage. Ce séduisant programme a malgré tout trouvé des détracteurs qui ont en ont souligné les faiblesses. Selon eux il manquera à l'élève l'enracinement dans l'histoire (chaque classe fonctionnant en groupe autonome apprenant par lui-même, aucune mise en perspective des enfants par rapport à l'Histoire ne peut être forgé).
Même si l'on peut arguer que la curiosité stimulée poussera l'enfant à s'interroger par lui-même sur sa place dans l'Histoire, on reconnaîtra que le succès de cette pédagogie tiendra pour beaucoup au talent de l'instituteur et au lien de confiance qu'il saura créer avec son groupe.


Articles similaires :
- Accouchement : et si vous donniez le sang du cordon ?
- Je n'arrive pas à tomber enceinte, pourquoi?
- Les adolescentes et la pilule
- Suppression des notes : pour ou contre ?
- L'apprentissage de la propreté avec Ma Cacabane
Questions similaires :
- Pour parler de la côte d'ivoire , je ne comprends pas qu'il reste encore autant de familles françaises là bas
- Peut-on être enceinte quand on allaite depuis 12 mois, que le test est négatif ?
- Bonjour ou se trouve l'entrepot ou les grandes marques font un destockage des encinnes collections ? Merki
- Alors voila ma nouvelle du jour hier j'etais chez le doc pour ma grossesse et le verdic'est que
- à quel age peut-on emmener un bébé chez le coiffeur ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 11-11-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles