Sexo & Love - L'interdit - Deuxième partie.

Agrandir l'image - L'interdit © Shutterstock
L'interdit © Shutterstock
L'interdit
© Shutterstock

Viviane avait quitté le bar où elle travaillait vers une heure du matin et s’était réveillée bien trop tôt à son goût pour préparer sa valise. Toute encore ensommeillée elle y jetait mécaniquement des vêtements en prévision du long week-end de repos qu’elle allait prendre.

Elle avait saisi l’occasion du mariage d’une de ses cousines pour regagner sa petite ville de province natale. La jeune femme était descendue du train tôt le matin pour avoir le temps de passer chez ses parents et se préparer avant la cérémonie.
Sa mère se leva pour l’accueillir quand elle frappa à la porte et après l’avoir embrassée et elle s’excusa de ne pouvoir lui consacrer que peu de temps car elle avait une invitée.

Elle était souffrante, n’assisterait pas au mariage et était soulagée que sa fille s’y montre. Viviane était ravie de pouvoir se retrouver seule et monta dans sa chambre de jeune fille. Il ne restait que deux petites heures avant le mariage et elle déballa la petite robe d’été qu’elle avait prévu de porter pour cette occasion.

L’idée d’être assise pendant une heure au moins sur un banc dur, dans une église froide l’ennuyait au plus haut point, et elle ne se souvenait à peine de la future mariée qu’elle n’avait pas vue depuis plus de dix ans. Pourtant c’est avec enthousiasme qu’elle s’apprêtait, se réjouissant des rencontres qu’elle pourrait faire et du dîner prévu le soir même ; Viviane avait entendu dire que l’on rencontre beaucoup de célibataires aux mariages et ne crachait jamais sur un bon repas.

La jeune femme finissait juste de se maquiller quand sa mère la prévint qu’il était temps de partir. Elle jeta un dernier regard à son reflet, apprécia la façon dont le tissu d’or sombre mettait en valeur ses formes. De fines bretelles tressées, des seins petits et haut placés pointant sous le tissu et des fesses rondes et généreuses seraient offertes aux regards de tous les hommes présents. Satisfaite, Viviane redescendit au rez-de-chaussée où sa mère lui confia les clefs de sa voiture.

Il n’y avait que quelques kilomètres à parcourir mais sentir le cuir des sièges sous ses cuisses, le ronronnement du moteur, manipuler le levier de vitesse lui remirent en mémoire quelques moments coquins passés dans cette voiture quand elle n’était encore qu’une adolescente. C’est donc déjà passablement excitée qu’elle entra dans l’église.

Le prêtre avait déjà débuté son office mais la jeune femme ne prêtait pas attention au rituel. Viviane était consciente d’avoir une libido quelque peu encombrante et avait depuis longtemps pris le parti de l’assumer totalement. Quand elle croisa plusieurs de ses amourettes de jeunesse, sagement assis à côté de leurs femmes, elle ne se priva pas de les observer et de laisser la chaleur de certains souvenirs monter en elle.

L’inconfort du banc de bois, son contact froid et dur ne calmait pas la jeune femme. Elle se sentait toujours plus fiévreuse et il lui revenait à l’esprit les scènes les plus torrides qu’elle avait pu vivre aux alentours de l’église. Elle ne suivait plus rien du mariage, ne se levait plus quand cela semblait nécessaire et crut voir le regard réprobateur se poser sur elle. La messe du mariage tirait à sa fin mais Viviane ne sut patienter jusqu’à ce que l’église se vide et se faufila discrètement jusqu’au confessionnal.

Elle s’y assit et prit plusieurs profondes respiration pour tenter de se calmer. Les images défilaient toujours dans sa mémoire tandis que montait le brouhaha des invités quittant les lieux. Tout autour d’elle fut bientôt silencieux, de ce silence particulier des lieux de prières.

Viviane n’entendait plus que le bruit de sa propre respiration. Elle était seule, qu’importe maintenant qu’elle se laisse aller un peu ? Elle ne pourrait de toutes façons pas profiter sereinement du reste de la journée si elle n’évacuait pas cette tension.

Viviane égrenait ces justifications, tandis que sa main se coulait entre ses cuisses. Toutes les images qui avaient défilé dans sa tête l’avaient mise en condition et elle se caressa vivement pour atteindre rapidement la jouissance. Un bruit la fit sursauter et elle cessa de bouger, ses doigts immobiles au creux de son sexe qui se contractait comme s’il respirait. Viviane écoutait, paupières closes, et tentait de maîtriser son souffle. Il n’y avait plus que le silence. Les doigts reprirent leur plaisant va-et-vient et la jeune femme renversa la tête et se mit à gémir de plaisir. Le son rauque de sa voix résonnait légèrement dans le confessionnal et lorsque la jeune femme jouit elle poussa deux longs soupirs sonores.

Quand elle se redressa et ouvrit les yeux, elle vit que le volet coulissant face à elle était ouvert. De l’autre côté, quelqu’un l’observait. Viviane ne distinguait que le regard de cet homme où brillait la lueur du désir.

La jeune femme se précipita hors de l’église. Sur le perron elle osa jeter un œil par dessus son épaule et vit la haute silhouette du prêtre s’éloigner du confessionnal.

Les mariés avaient organisé le dîner chez eux, le nombre d’invités était relativement réduit et la grande salle de réception de leur demeure bourgeoise pouvait accueillir plusieurs dizaines de personnes. Viviane, en tant que membre de la famille était assise à la table des jeunes époux et n’osait plus lever les yeux de son assiette depuis qu’elle avait vu que le prêtre était assis presque à son côté.


Articles similaires :
- Un jour je me marierai -2.3-
- Les trucs chez nous qui énervent les hommes
- Pierre et Isabelle
- Un nouveau guide sur le sexe
- Le guide des couples heureux
Questions similaires :
- Bon mesdames seule petit mec viens chez vous et se deshabille lol vos copine vous on fais une blague la reac
- Pour vous qu'est ce que les fiançailles? A quel moment les demander?
- Restez vous amis avec vos ex?
- Au niveau sexuel
- Les disputes de couple 1.
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 21-11-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles