Sexo & Love - L'origine des alliances de mariage

Agrandir l'image - Alliances de mariage © Shutterstock
Alliances de mariage © Shutterstock
Alliances de mariage
© Shutterstock

À l'origine, l'alliance de mariage était un simple jonc en or. Depuis, elle a connu de nombreuses évolutions qui l'ont fait passer du statut de simple alliance en or à un anneau de plus en plus sophistiqué, très symbolique. L'anneau unique se sertit de pierres précieuses et prend des formes et des matériaux nouveaux. Au fil du temps, l'alliance, véritable histoire d'amour est devenu synonyme de déclaration d'amour.

Un passé qui en dit long
En ancien français, les termes de "mariage" et d'"alliance" étaient synonymes. Gage de fidélité à l'autre, la forme circulaire de l'alliance, était le signe d'harmonie, d'éternité et de sincérité de la parole donnée. Les historiens ont encore beaucoup de mal à dater avec exactitude l'introduction de l'alliance en Europe. Au milieu du 16ème siècle, certains textes municipaux d'Aquitaine évoquent les anneaux que seuls ces messieurs portaient. Certains rois en étaient parés mais rien n'indique que le phénomène se soit répandu dans toutes les familles. Louis IX, en porta une pour son mariage avec Marguerite de Provence en 1234, la femme qu'il aimait d'un amour tendre avec, à l'intérieur, trois mots gravés : « Dieu - France - Marguerite ». Il lui offrit un anneau sur lequel étaient dessinés des lys et des marguerites et gravé d'un message d'amour. Ce n'est que bien longtemps après, vers la seconde moitié du 19ème siècle que les textes généralisent le port d'un anneau conjugal, pour les deux sexes.

Le doigt de l'amour
Pourquoi l'anneau se porte-t-il à l'annulaire gauche ? Eh bien, là encore, il faut remonter à très loin (au 3ème siècle avant J.C) pour expliquer que des médecins grecs pensaient qu'une veine partant de l'annulaire gauche rejoignait l'organe vital : le cœur. Plus tard, les Romains lui attribuèrent même des vertus guérisseuses et thérapeutiques. Une croyance utilisée à bien des escients : les médecins utilisaient ce doigt pour mélanger leurs potions et remèdes. Cette veine, devenue ensuite nerf dans les croyances assurait l'amour, dès l'instant où elle était comprimée par un anneau. Contredite à plusieurs reprises, puis de nouveau approuvée, cette croyance de l'annulaire gauche reprit ses pouvoirs "surnaturels" malgré une lutte acharnée entre les partisans de la sinestre et ceux de la dextre qui ont remporté un temps la bataille du port de l'alliance à l'annulaire de la main droite. Seuls, les Russes aujourd'hui, continuent à porter les anneaux de l'amour à la main droite.

Des anneaux sans fioritures
Dès l'Antiquité, on trouve des anneaux jumelés destinés à être portés au doigt de l'amour. Depuis le 16ème siècle, date à laquelle la coutume s'est généralisée, ces anneaux encastrés l'un dans l'autre représentent le style d'alliances le plus courant. A l'intérieur, on y faisait inscrire un petit message divin ou poétique, parfois même de minuscules sculptures, des inscriptions secrètes,... Souvent en or jaune, elles se parent aux 16ème et 17ème siècles de diamants dans les cours royales. Plus tard, au 19ème siècle, les modèles se simplifient à l'extrême, laissant place aux "joncs" et aux "demi-joncs" que l'on connaît aujourd'hui. Les créateurs de la célèbre place Vendôme à Paris, initiateurs des modes ont depuis, revu et corrigé les modèles d'alliances : des anneaux dans lesquels se cachent diamants et messages. Ils ont remis au goût du jour les anneaux entrelacés, en un, deux ou trois ors.

Superstitions en perte de vitesse
De nombreuses superstitions se sont fondées au fil des siècles. Nous en avons retenu quelques-unes qui peuvent au choix, faire trembler ou sourire les futurs couples.

Par exemple, le marié ne devait pas laisser son épouse l'aider à passer l'alliance le jour de la cérémonie, car cela signifierait qu'elle le dominerait. Au contraire, elle lui resterait fidèle et dévouée toute sa vie s'il parvenait à la passer seul et sans encombre. Quelle misogynie ! Si la mariée perdait son anneau, elle serait la preuve inéluctable que son mari lui est infidèle ou que la séparation est toute proche. La plus courante, celle qui perdure encore aujourd'hui suggère que les époux doivent acheter ensemble leurs alliances sans les essayer. Ils se contentent de la prise de mesure des doigts, et ne les montrent pas jusqu'à la cérémonie, sous peine que ce le grand Oui n'arrive jamais. L'homme paie la facture et conserve les anneaux jusqu'au jour J. Entre autres surprenantes convictions vérifiées ou non...

Retrouvez plus d'informations sur www.maboutiquemariage.com


Articles similaires :
- Le sexe "pas tout à fait conventionnel" suite et fin
- I just made love : le nouveau site à la mode
- Nos excitantes vacances.
- Les 10 commandements avant de faire l’amour
- Comment épicer son couple ?
Questions similaires :
- Y en a t il parmis dans la cituations suivantes:
- Et les chippendales cela vous branche?
- Faire l'amour sur la plage, un fantasme féminin ?
- Combien puis-je demander ?
- Quel cadeau offrir?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Elleraconte Publié le 17-04-2008
Voir la fiche de Elleraconte
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles