Sexo & Love - La fille sans imagination - Chapitre Deux

Agrandir l'image - La fille sans imagination © Shutterstock
La fille sans imagination © Shutterstock
La fille sans imagination
© Shutterstock

Marion, petite fille sans imagination devenue jeune femme sans fantasme, décide de compenser en mettant en pratique les fantasmes des autres.

Depuis l'épisode du parking plusieurs semaines s'étaient écoulées. Marion et Romain poursuivaient leur relation plus liés que jamais par la complicité de ceux qui goûtent les mêmes vices.
La jeune femme avait imperceptiblement changé, une assurance et une sensualité irradiaient de tous ces mouvements. Elle se sentait l'égale de son partenaire de jeux, s'il elle n'avait pas son expérience elle avait faim de tout découvrir et savait que rien ne pourrait la freiner dans sa quête de plaisirs.

Lorsqu'ils faisaient l'amour et que Romain se montrait directif, lui empoignant brusquement les fesses pour l'attirer à lui ou crispant ses doigts sur seins au point de laisser des marques rouges sur sa peau fine, Marion revoyait les images de ce soir, de ce parking et de l'inconnu qui les avait surpris.

Elle se repassait donc les souvenirs de cette nuit de dépravation et de luxure depuis quelques semaines quand ils commencèrent à s'estomper. Elle ne se souvenait plus vraiment du contact métallique du capot sur lequel elle avait pris tant de plaisir et oubliait comment l'appréhension l'avait excitée.

Un après-midi d'ennui, comme la première fois, elle interrogea Romain. "Romain, les autres fantasmes, raconte-moi" insista-t-elle en lui pressant la main. Sa pression impatiente se fit caresse quand elle reconnut la lueur dans le regard de son amant, il allait lui dire et lui ouvrir les portes de l'imaginaire des hommes.

"Marion, petite Marion, Marion chérie pour ce qui t'attend tu devras être sage et confiante" Romain fit une pause pour exciter un peu plus sa curiosité. Marion fronça un instant les sourcils et retrouvant vite son sourire gourmand lui fit comprendre d'un signe de tête qu'elle attendait la suite.
"Regarde autour de toi, que cherchent tous ces couples qui marchent main dans la main et observent discrètement les poitrines découvertes des passantes et les braguettes bombées des passants? Ils veulent, en conservant la sécurité de leur couple s'autoriser des plaisirs nouveaux. Je vais t'emmener quelque part. Demain. Tu suivras mes instructions."
Il clôt la conversation par un rapide baiser et sautant sur ses pieds il la laissa seule.
Marion, la fille sans imagination, ne se posait pas de questions sur le sort que lui réservait Romain, elle patientait, confiante, sachant qu'il s'occuperait de tout.


Le lendemain elle reçu une boite, elle se doutait qu'elle lui était adressée par Romain.
Elle déposa la boite sur son lit, et quitta sa chambre pour se glisser dans le bain brûlant qu'elle venait de faire couler.
Quand elle sortit, entourée de vapeur parfumée elle se dirigea immédiatement vers sa chambre. En changeant de pièce la différence de température lui donna la chair de poule, ses tétons durcirent et elle dégagea d'un geste vif la goutte qui roulait entre ses seins.
Toujours nue elle se pencha et saisit la boite qui fut rapidement ouverte. Dedans se trouvait une feuille blanche et une fine étoffe pliée.

Un mot était griffonné sur la feuille, Marion reconnut l'écriture nerveuse de Romain "Je viens te chercher à 23h00. Sois prête".
Elle étala la robe sur son lit, admira le fin tissu noir aux reflets gris acier et constata que le bustier asymétrique interdisait de mettre un soutien-gorge.
Marion admira son reflet dans le miroir, la robe épousait à tel point ses formes qu'on devinait la pointe saillante de ses tétons.
La petite robe noire semblait bien sage mais quand Marion fit volte-face pour s'étudie sous un autre angle elle s'aperçut que les pans de la robe n' étaient pas cousus sur toute leur longueur. Le tissu était fendu jusqu'à ses hanches et quand Marion tournait on ne pouvait que voir la dentelle de sa petite culotte. La jeune femme tourna sur elle-même plusieurs fois, riant de voir ses cuisses nues et ses fesses rebondies.
A tourner ainsi sur elle-même la tête commença à lui tourner, elle se laissa tomber sur son lit et s'observant toujours, écarta les jambes.
La dentelle de son slip laissait voir sa toison soigneusement taillée, Marion savait que Romain apprécierait et elle espérait que son amant aurait l'occasion de lui prouver. Elle savait que Romain glisserait un doigt entre le tissu et son sexe et elle fit glisser un de ses doigts de la même manière.
Elle l'enfonça en elle et se caressa le clitoris du pouce, Marion perdit toute notion du temps jusqu'à ce qu'elle jouisse de ses doigts.

S'apercevant enfin de l'heure elle remonta rapidement ses cheveux en un chignon négligé qui laissait échapper de longues mèches sur sa nuque et se précipita à la porte.

Romain l'attendait. Marion se figea pour le laisser la contempler de haut en bas et sur qu'il était satisfait. Il lui indiqua le taxi qu'ils allaient prendre et la rejoignit sur la banquette arrière.
Le taxi démarra sans que Romain n'indique d'adresse.
Aucun mot n'avait été échangé, Marion était bercée par le ronronnement du moteur. Après quelques secondes les doigts de Romain remontèrent de long de la cuisse de sa maitresse et rencontrèrent son dessous. "Enlève ta culotte". Le regard du chauffeur rencontra celui de Marion dans le rétroviseur.
La jeune femme se tourna vers Romain dont l'expression signifiait qu'aucun refus ne serait accepté.

Quand elle se souleva pour retirer le carré de dentelle le taxi ralentit perceptiblement, le chauffeur ne voulait pas perdre une miette du spectacle et Marion entendit le changement dans sa respiration saccadée et rauque.

Elle tendit sa dentelle à Romain qui la mit en poche avant de lui écarter les cuisses d'une main. Romain maintenait Marion offerte au regard du chauffeur tandis qu'il lui enfonçait un puis deux puis trois doigts dans le sexe.
Marion sentait sa tête tourner et les doigts de Romain l'exploraient au rythme du souffle du chauffeur, elle mouillait abondamment et aurait voulu resserrer ses cuisses pour emprisonner la main de Romain mais celui-ci la contraignait toujours fermement à rester ouverte.

Elle cru qu'elle allait atteindre l'orgasme quand Romain déclara d'une voix claire "nous allons boire un verre ici, arrêtez-vous". Ils descendirent de la voiture et Marion se rajusta un peu.
Sous le regard du chauffeur Romain tendit un peu d'argent et sa petite culotte à Marion après y avoir essuyé ses doigts. Il lui souffla "donne-lui" et quand elle s'approcha du chauffeur pour le payer et lui faire ce petit cadeau elle vit que celui-ci avait sorti son sexe de son pantalon. Il se caressait encore quand il saisit la main que tendait Marion, elle tenait sa culotte et l'homme pressa la main de la jeune femme sur sa verge raidie. Il lui tenait douloureusement le poignet et ne desserra un peu son étreinte que quand elle comprit ce qu'il attendait d'elle. Le tenant au creux de sa paume, frottant la dentelle contre lui, elle le branla vigoureusement. Il jouit rapidement dans la main de la jeune femme.

Elle tourna immédiatement les talons et entendit la voiture s'éloigner.


Articles similaires :
- Comment savoir si c'est le grand amour ?
- The Lovebook : la nouvelle application Facebook pour les amoureux
- 83% des Français se disent épanouis
- Devenir parents, oui mais quand ?
- Carine et Valérie
Questions similaires :
- Chambre séparée , vous en pensez quoi?
- Pour vous, qu'est ce qui est plus important ? Aimé ou être aimé ?
- Qui cherche l'amour
- Quel est selon vous le critère le plus important dans une relation ?
- P. S :important
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 07-11-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles