Bien-être & Forme - La solitude me fait peur !

Agrandir l'image - Peur de la solitude © Shutterstock
Peur de la solitude © Shutterstock
Peur de la solitude
© Shutterstock

Quoi ? Rester cloîtrée chez vous tout un week-end sans voir vos potes ou votre meilleure amie, c’est la galère ! Pour vous, les amis c’est sacré, et vous vous sentez seule dès que vous ne les voyez pas. Attendez, c’est bien normal tout ça ?

Vous avez absolument besoin d’une copine pour aller faire les boutiques, vous aimez bien traîner au café avec vos potes du bahut, vous adorez squatter chez votre meilleure amie un dimanche après-midi, vous passez des heures à téléphoner à l’un et à l’autre dès que vous entrer chez vous jusqu’à ce que vos parents vous obligent à venir dîner… Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, alors lisez ce qui suit ! Autant il y a certains âges de la vie où l’on a besoin de la présence de sa famille, d’autres, au contraire, où l’on va rechercher la solitude, autant les adolescents recherchent particulièrement la compagnie de personnes de leur âge avec qui ils passent la majorité de leur temps.


Un besoin de se rassurer

Des études qui montrent que 10 à 15 % des enfants ne se font pas d’amis à l’école, soit parce qu’ils sont perçus comme différents ou parce qu’ils sont trop timides. Et le fait d’avoir été rejeté dans sa petite enfance, à l’âge où on découvre les relations avec les autres, laisse des traces à l’adolescence. Si vous faites partis des enfants qui ont été exclus à l’école, il est normal que vous ayez du mal à vous apprécier et à reconnaître votre vraie valeur. Quand on se dévalorise on a tendance à croire que ce qui est intéressant se trouve forcément chez les autres. Voilà pourquoi certains cherchent à tout prix à se faire apprécier de leur entourage et à s’y raccrocher pour trouver une sorte de réconfort.

Mon conseil : essayer de se valoriser. Vous êtes douée pour le dessin ? Vous aimez danser ? Entraînez-vous ! Les capacités que vous allez découvrir en vous vont vous permettre de prendre confiance, et vous aurez moins besoin de la présence des autres pour vous épanouir.

Une volonté d’indépendance

On arrive aussi à un âge où on commence, même inconsciemment, à se détacher de ses parents. Plus leur emprise a été forte, plus ils ont été envahissants, plus vous aurez envie de vous entourer de nouvelles connaissances et de passer un maximum de temps avec eux. C’est pour cela que, même si vous adorez vos parents, il vous es sûrement déjà arriver de penser que vous perdez votre temps avec eux… rien à voir avec vos amis qui vous permettent de découvrir ce qui vous étiez jusque-là inconnu.

Mon conseil : méfiez-vous de ne pas devenir dépendante des autres. Et attention ! Cette quête d’indépendance et d’affirmation de soi, les sectes en font leur business ! Elles arrivent à un moment où l’ado rejette ses parents pour trouver ses propres repères, et là, il y danger ! Les sectes nient la personnalité des individus. En établissant des règles qu’il faut respecter, elles donnent à leurs membres l’illusion qu’ils font partie d’un groupe ; en réalité, elles ne font que les asservir. En règle général, prenez garde à l’influence des gens dont vous vous entourez : si vous vous apercevez que vous êtes prête à tout (ou presque) pour leur faire plaisir, ce n’est pas bon signe.

La construction de sa personnalité

L’attachement à un groupe d’amis commence en général entre 12 et 15 ans pour devenir très fort entre 15 et 18 ans. Cet attachement est d’ailleurs nécessaire à la construction de la personnalité. Là, vous vous dites : « Ah bon ? Pourtant j’ai plutôt l’impression de vouloir les mêmes fringues que mes copines ou de faire les mêmes activités qu’eux… » Paradoxalement, c’est ce désir de conformisme qui vous fait évoluer. L’adolescent va passer par diverses périodes d’identification, au cours desquelles il va changer plusieurs fois de look, de goûts musicaux, de hobbies, jusqu’à trouver les siens. C’est une façon de construire son caractère. Pas d’inquiétude donc, si vous adoptez le style de telle copine, si vous le modifiez en rencontrant quelqu’un d’autre ou si vous empruntez les expressions de langage d’un autre copain.

Mon conseil : ne prenez pas tout ce que les autres disent ou font pour argent comptant, gardez votre esprit critique : donnez votre avis, n’hésitez pas à dire que vous n’êtes pas d’accord, et assumez. Ne mettez pas sur un piédestal les gens de votre entourage et n’oubliez jamais qui vous êtes. De plus une vraie relation avec les autres ne peut se bâtir que sur la sincérité et l’authenticité. Alors pour être heureuse, osez être vous !


Articles similaires :
- Les chaussures qui font mincir
- Manger du Bio : bon pour le corps et pour l'esprit
- Conseils pour avoir une peau plus ferme
- Faire de l'exercice pour garder la mémoire
- L'huile d'amande douce
Questions similaires :
- Qu'avez-vous fait ce week end?
- Mains gelées et ongles violets, problème de circulation?
- Avez-vous déjà fait une crise de panique ?
- Bonjour, je me demande vraiment si je ne suis pas atteinte de l'ivresse du sommeil ou hypersomnies idiopathiqu
- Les yogis shivaïtes frottent leur corps avec des cendres, symboles de mort et de renaissance, leur emblème est
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Amandy29 Publié le 17-08-2008
Voir la fiche de Amandy29
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles