Maman - Le 10 janvier 2006, un des plus beaux jours de ma vie

Agrandir l'image - Mère et enfant heureux © Shutterstock
Mère et enfant heureux © Shutterstock
Mère et enfant heureux
© Shutterstock

Dix janvier 2006, il est 05h45 et je suis réveillée par une contraction douloureuse totalement différente des autres que j'ai depuis quelques jours. Pas de doute c'est le grand jour tant attendu.

Je réveille mon mari, prend deux spasfon et je file sous la douche. Je finis de préparer tranquillement nos valises, les contractions sont espacées de dix minutes et largement supportables. Vers 8h30 nous décidons de partir à la maternité pour savoir rapidement si c'est vraiment le bon jour afin que mon mari appelle son patron pour se faire remplacer.

Arrivée à la maternité à 9h, premier examen qui confirme que c'est bien le début du travail avec un col ouvert à 3, mon bébé va donc arriver aujourd'hui ! Excitation et peur se mêlent l'un à l'autre c'est une si merveilleuse sensation de savoir qu'on va donner la vie.

La sage femme décide de m'installer dans la salle d'accouchement car beaucoup de naissances ce jour là et il n'y a pas de salle de travail libre. Je prend une douche à la bétadine et mon mari se prépare en mettant une blouse et une jolie charlotte, qu'il est beau mon homme!

Et voici une longue attente qui commence, l'anesthésiste me pose la péridurale dans la matinée et celle-ci fonctionne tout de suite très bien même trop bien je ne sens plus rien et j'ai même tendance à m'endormir.

A midi col ouvert à 5, l'après midi se passe tranquillement je n'ai vraiment pas l'impression d'être en plein travail. Mon gynécologue passe me voir dans l'après midi car le travail commence à un peu trop stagner à son goût et m'explique à nouveau que je suis en sursis face à cette naissance. En effet, le scanner du bassin que j'ai effectué avant la naissance montre que mon bassin est un peu trop étroit par rapport à la tête de mon bébé.

La sage femme me perce la poche des eaux et me fait essayer différentes positions afin de faire descendre le bébé qui est toujours très haut. Mais soudain grosse frayeur, le coeur de mon bébé ralentit de moitié!! Ce qui a été un des plus beaux jours de ma vie m'a aussi apporté ma plus grosse frayeur.

Le gynécologue me réexamine et décide d'une césarienne. Je suis déçue mais le fait d'y avoir été préparé rend les choses plus facile. Je descend donc au bloc sans le papa pour enfin tenir mon ange dans les bras!!

C'est un beau garçon de 4 kilos et 60 grammes qui me fait vite oublié que je n'ai eu pas l'accouchement dont je rêvais.


Articles similaires :
- Vivre avec un bébé aux besoins intenses
- Grossesse : méfiez-vous de la prise de poids
- Asthme et Grossesse
- Rencontre avec le/la petit(e) ami(e) de votre ado : quelle attitude avoir ?
- Le prénom du jour : Ethan
Questions similaires :
- Après votre accouchement, avez-vous eu le baby blues ?
- Pouvez me dire combien de temps faut-il
- Comment vous organisez vous avec vos enfants si vous travaillez et qu'ils sont scolarisés?
- Jusqu'à quel âge vous leur avez-fait faire la sieste?
- Donnez moi tout les nom que vous donnez aux tétine pour enfants.
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Boisb1984 Publié le 01-08-2008
Voir la fiche de Boisb1984
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles