Maman - Le Baby-Blues

Agrandir l'image - Le Baby-blues © Shutterstock
Le Baby-blues © Shutterstock
Le Baby-blues
© Shutterstock

Toute femme sur le point d'accoucher a entendu parler du baby-blues, et espère y échapper. Cependant, la majorité des jeunes mères n'est pas informée sur ce syndrome.

Quelle est la définition du baby-blues? Comment savoir que l'on en vit un et comment le gérer?

Reconnaitre un baby-blues


Définition

Le baby-blues est aussi appelé "syndrome du troisième jour" par les professionnels de la santé car il survient généralement trois ou quatre jours après l'accouchement.
Comme son nom l'indique c'est une déprime, une baisse de forme et de moral directement lié à l'accouchement.

Origines

Il est couramment admis que les baby-blues résulte de la combinaison de plusieurs facteurs :
- manque de sommeil,
- baisse hormonale,
- contre-coup du stress, des émotions de l'accouchement (les accouchements traumatiques où la mère peut être séparée de son enfant pendant plusieurs heures sont propices à un baby-blues plus important)

Symptômes

Il n'y a pas de liste exhaustive des symptômes du baby-blues. Il existe autant de baby-blues que de femmes et d'accouchements.
Cependant, certains se retrouvent souvent :
- tristesse inexpliquée,
- fatigue,
- détachement (la mère s'occupe de son enfant quasi-mécaniquement),
- pas de communication avec le nouveau-né,
- crises d'angoisse,
- crises de larmes.

Sortir du baby-blues


A la différence d'une dépression post-partum, le baby-blues ne dure que quelques jours. Des baby-blues peuvent durer quelques heures ou une semaine, tandis que la dépression post-partum peut survenir dans les trois mois après l'accouchement et nécessite un suivi psychologique par un professionnel.

La solution pour sortir du baby-blues est donc de laisser le temps faire (rapidement) son œuvre, en l'aidant par de petits réflexes à adopter rapidement :
- prendre un maximum de repos et ne pas avoir peur de déléguer à son conjoint ou à son entourage (ménage, change du bébé),
- ne pas douter de ses capacités de mère,
- éviter les visites superflues (qui fatiguent la mère et le nouveau-né).


Articles similaires :
- Décider de son avenir a 16ans
- Ma fausse couche, mon cauchemard, mon ange et mon éventuelle rémission
- Premier rendez-vous de son enfant : conseils pour parents anxieux
- Comment je leur fait manger des légumes
- Garde partagée : comment ça marche ?
Questions similaires :
- Vous imaginez-vous travailler et que votre chéri soit homme au foyer. Et lui le supporterait-il?
- à quel age avez-vous eu vos enfants ?
- Ma petite fille de 14 mois dort 2 heures le matin mais refuse de faire la sieste et n' est pas enervée
- Que pensez-vous des jeunes filles ado qui veulent des enfants?
- Devons nous prendre au sérieux les premiéres amours de nos enfants?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 11-08-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles