Maman - Le brevet des collèges... vers la maturité

Agrandir l'image - Le jour J, devant le collège
Le jour J, devant le collège
Le jour J, devant le collège

Le brevet des Collèges, c’est le premier « vrai » examen, auquel sont confrontés les élèves, nos enfants.

C’est le jour J. Devant le portail du collège, de petits groupes d’ados, aux tenues améliorées, constellent le trottoir. Ils fument. Ils papotent. Ils examinent leur téléphone portable, appellent on ne sait qui. Ils s’observent avec angoisse, s’interpellent. Ils s’impatientent…Ils ont le trac !

Dans la cour, ils ne s’attardent pas et montent rapidement dans les salles de cours. Ils découvrent un établissement avec les 3èmes et les profs, rien qu’eux !

Sur les portes, s’affichent les noms des candidats, par ordre alphabétique. Ils se cherchent !

Les surveillants, des profs réquisitionnés, sont déjà là. Vigilants, attentifs, indulgents. Les instructions dans les mains, ils les font partager aux candidats.

CANDIDATS, nouveau titre pour ces ados !

Ils entrent, un par un ; leur regard fait le tour de la salle, espérant un regard ami. L’inquiétude transpire dans leur attitude. Chacun cherche son nom, collé, sur le bureau. Une fois assis, ils extirpent de leur besace les objets scolaires en fin de parcours, trousse usée, crayons mâchés, stylos rafistolés ; ils les remettent aussitôt dans le sac, attendent les consignes.

On leur demande de sortir leur pièce d’identité et de quoi écrire, rien d’autre.

Ah si ! Ils doivent se séparer de leur joujou préféré, leur portable !
Le chef d’établissement, sur le pas de la porte de la salle, remet cérémonieusement une large enveloppe à l’un des professeurs. Enveloppe au plastique épais, thermocollé. Le secret. Les ados ne rient plus. Ne sourient plus mais leurs rictus transpirent l’angoisse.

A quelle sauce vont-ils être mangés ?

Le professeur déchire le pli, en extrait une liasse de feuilles dactylographiées, les sujets, et les distribue aux candidats…
Le sujet est entre leurs mains fébriles. Ils le parcourent des yeux.
Dans la salle, on perçoit le soulagement…Toute cette tension, pour ça !

Certains se précipitent sur la feuille de brouillon…d’autres lisent avec attention, relisent et soulignent, encadrent, gribouillent leur document, d’autres encore, se jettent sur la copie, et pressés, répondent aux questions machinalement.
Le temps est compté, certes, mais ils en disposent largement pour répondre sans précipitation !

De temps en temps, des soupirs, des toussotements, de petits cliquetis interrompent le silence, trop pesant pour ces enfants du bruit !

Les minutes s’égrenent…
Un des surveillants annonce : « Il vous reste quinze minutes pour terminer…Relisez attentivement votre travail ! ».
Ils ont levé la tête, placides, la replongent dans leur copie.
Quelques uns ont terminé. Ils se lèvent, anxieux encore, rassemblent leurs bricoles scolaires et se dirigent vers le bureau des professeurs.

En confiant leur copie, ils émargent, très officiellement, un document. Leur signature prend un sens authentique…
Ils accomplissent un acte civique.
Ils se sentent des adultes, enfin !


Articles similaires :
- Jaunisse du nourrisson : quels sont les risques ?
- Petits massages pour mon bébé, un livre pour des moments de détente partagés
- Les enfants : de plus en plus allergiques
- Accidents domestiques : dispositif obligatoire ou pas ?
- Les conseils pratiques pour lutter contre la gastro-entérite chez l'enfant
Questions similaires :
- Peux-on être une bonne maman si l'on a pas grandi avec sa mère?
- Si cela arrivait comment réagiriez-vous?
- A propos de mon ado de 12 ans
- Avec combiende petits enfants voux voyez vous plus tard
- Que pensez-vous de la poussette double garco quattro tour duo gabriel?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par SOLEIL13 Publié le 05-07-2008
Voir la fiche de SOLEIL13
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : Annick ALARIO DE CARDENAS (bloomdenfer) Le 18-09-2008 à 22:57
Voilà une belle réalité rappelée avec de vrais mots, un moment marquant pour eux ....et pour les profs qui peuvent être fiers du chemin accompli quelque soit le résultat; Ceux qui sont venus jusqu'au bout , qui n'ont pas démissionnés, sont déjà sur un bon chemin, et c'est très bien de rappeler l'acte civique que ça représente. Je rêverais encore d'un certificat d'études en classe de 5ème, ou l'élève serait déjà appelé à un premier acte civique. C'est très bien SOLEIL 13 ce genre d'article !

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles