Maman - Le début d'une longue et belle aventure.... mais pas seulement!!

Agrandir l'image - Première échographie
Première échographie
Première échographie

La grossesse ! Voilà un terme que tant de femmes attendent ou vivent avec enthousiasme et impatience !

Dans la meilleure des configurations, il y a la discussion avec le partenaire de savoir ou non si on veut des enfants, combien, le sexe... et puis vient le moment où on se décide : arrêt de la pilule ou du préservatif, augmentation de la fréquence des rapports, vigilance sur les dates d'ovulation, de la température, de son alimentation, de son hygiène de vie... enfin bref changements de nos habitudes.

Et ce n'est que le début ! Je me rappelle comme j'étais heureuse, je frissonnais de plaisir rien qu'au fait d'y penser, de se voir avec un gros bidon, tout rond, qui bouge, oubliant presque qu'il y a de longs mois avant que cela n'arrive.

Vient le premier retard, on est stressée, est-ce bien ça ou non, est-on vraiment prête ?

Voici alors le temps de faire le test, on lis et relis la notice pour être sûre de ne pas faire d'erreur. C'est si important, presque solennel ! On attend... le stress est toujours là !

Il se peut que finalement rien ne s'affiche, alors déçue mais pas vaincue, on se dit que c'est pour la prochaine fois, ou bien peut-être qu'on l'a fait trop tôt, ou ce n'est pas le bon moment...

La prochaine fois sera la bonne. Pour ma part, j'ai du faire au moins 5 tests, ce qui a dû éveiller la curiosité de ma pharmacienne qui a fini par me demander si je savais faire les tests !

Et vient le temps où par bonheur la bandelette s'affiche doucement puis plus clairement... c'est le soulagement ! Enfin on y est ! Toutes nos craintes s'envolent, oui on a bien fait le test, oui on peut avoir un enfant !!!

C'est alors avec enthousiasme qu'on souhaite le dire à notre partenaire, mais de quelle façon ? Chacune aura le plaisir de faire parler sa créativité ou de l'annoncer tout simplement , le plus souvent c'est un partage de bonheur et de joie.

Viennent ensuite un tas de questions sur nous, sur le bébé, sur les démarches...

Mais pas de panique ! Notre bonne fée internet a mis à notre disposition tout un tas de sites et de forums où il est possible d'échanger, de s'informer et de se rassurer.

Mon conseil est d'en choisir un nombre restreint pour ne pas crouler sous une masse d'informations où l'on ne comprend pas tous les termes. Et surtout, surtout, ne pas se mettre à penser que quelque chose ne va pas et regarder les articles et témoignages poignants de femmes ayant eu des difficultés.

Non pas qu'il ne faille pas y penser car on ne sait que trop que cela arrive malheureusement, mais parce qu'il faut éviter toutes sources de stress inutiles. Se tenir informée des éventualités oui, mais ne pas psychoter à tort et à travers, le stress n'a jamais fait de bien ni à nous ni au bébé !

Le premier trimestre permet d'éclaircir toutes nos pensées, nos questions, de se préparer à cette idée que nous allons être 3 ou plus selon les cas.

On fait une prise de sang, on prend rendez-vous chez le médecin, on remplit les papiers divers et variés pour l'administration, on se renseigne.... Enfin, tout ceci entre deux nausées et tour aux toilettes pour les moins chanceuses.

Le temps passe vite ! Et heureusement car la crainte de le perdre est tellement présente, on attend qu'une chose : la première rencontre avec ce petit être qui grandit en nous et que nous ne sentons pas encore.

Voici venu le temps de cette rencontre...

Une excitation est palpable car c'est le moment où l'on sait si tout va bien, où on le voit pour la première fois, où on prend conscience de ce qui grandit en nous.

L'idéal est de partager cet instant avec notre homme, mais si ce n'est pas possible, choisissez quelqu'un de proche avec qui vous avez envie de partager cette émotion.

Et le voila ! Si petit, et on le voit si bien ! Une petite main, un petit peton, une petite tête... tout nous émerveille chez ce petit être, on en a les larmes aux yeux ! Si tout va bien, nos doutes sont levés, la grossesse se passe bien, on est ravie et on ressort sur notre petit nuage un peu plus proche de notre bébé.

On regarde les clichés de l'écho, les re-regarde, les montre à qui veut les voir, fière de le montrer puisqu'il est déjà pour nous le plus parfait.

Si tout s'est bien déroulé, c'est un instant inoubliable, rempli de bonheur.

Si par malchance, il y a quelque chose qui ne s'est pas déroulé comme on l'espère et qu'une mauvaise nouvelle est venue entacher ce bonheur, il ne faut pas rester seule. Parlez-en à votre gynécologue, à votre conjoint, entourez-vous de personnes qui pourront vous soutenir.

Et voilà le deuxième trimestre est déjà là ! Finis les hauts le cœur, les vomissements, la fatigue... Place aux cheveux resplendissants, au beau teint et à déborder d'énergie ! Enfin... dans la majorité des cas !

Pour moi, des boutons se sont mis à fleurir mon décolleté, mon dos et mon visage, rien de vraiment gracieux !

Heureusement j'avais une solution, la première grossesse m'ayant servi de leçon, je me suis vite empressée d'acheter un pain de savon et de ma laver le corps et le visage avec celui-ci. Et hop, plus de petits boutons disgracieux !

Le meilleur est à venir.... des petites bulles se font sentir, tiens ça recommence ? Oui, c'est bien ça ! C'est notre petit ange qui bouge et qui nous fait savoir qu'il est réveillé.

Et au fil des semaines tout cela va se confirmer, on va le sentir de mieux en mieux, et on pourra s'amuser à deviner de quelle partie il s'agit.

Partagez ce moment avec votre conjoint pour qu'il établisse lui aussi un contact avec le bébé qui ressent lui aussi la pression et répondra peut-être à son invitation.

Notre ventre s'arrondit, le nombril ressort et on est BELLE ! Ce ventre nous va si bien.

Attention tout de même à bien l'hydrater avec des crèmes ou des huiles pour éviter les gerçures liées à l'étirement de la peau.

Moi je me sers de l'huile d'amande douce pure que j'applique le soir sur ventre, hanches, fesses et poitrine et je dois dire que j'en suis plutôt satisfaite, pas une gerçure à l'horizon !

C'est une belle période, on profite de notre ventre, on se sent bien, et on va connaitre le sexe de notre petit bout. Enfin, si on le désire. On va pouvoir dire "elle" oui "lui", l'appeler par le prénom qu'on a mis tant de soin et de temps à choisir.

Et pour nous mesdames, on va se faire plaisir à choisir les layettes, pyjamas, vêtements et décorations pour lui ou elle.
Voila à quoi se consacrera le troisème trimestre, achats, touche finale pour que tout soit prêt!

Ne pas oublier de bien se reposer car les kilos et le gros ventre sont là et nous pèsent. Sont apparus les soucis de dos, de sciatiques, de lourdeur des jambes et du ventre, et parfois des contractions sont ressenties.

Le gynécologue est là pour nous guider, nous aider, alors ne souffrons pas inutilement.

Les questions autour de l'accouchement se font de plus en plus présentes. Comment ça va se passer ? Quand ? Sera t-on seule ? Aurons-nous le temps de nous rendre à l'hôpital ?

Autant de questions qui resteront sans réponses avant le moment fatidique.

Les cours de préparation à l'accouchement sont là pour nous y préparer et la sage femme qui les anime pourra tout à fait répondre aux questions qui nous angoissent tant.

Eh oui, il faut bien se le dire, dans le huitième mois, ça peut arriver à n'importe quel moment, mais des indicateurs vont nous aider à l'identifier : contractions rapprochées, perte des eaux...

Si vous sentez quelque chose d'anormal, ne pas hésiter à aller à l'hôpital, il vaut mieux une fausse alerte et être rassurée que de s'y prendre trop tard. Mais surtout, faisons-nous confiance !

Si nous avons bien préparé notre sac, celui de notre bébé, que la chambre est prête, le portable pas loin au cas où, cela diminuera le stress.

Et puis après, laissons faire dame nature... Enfin, il faudra lui donner un coup de pouce quand même en mettant en pratique nos apprentissages. Et je vous mentirais si je disais que c'était sans douleur. Mais croyez-moi, on l'oublie aussitôt que l'on tient dans nos bras notre bébé.

Si la césarienne est le mode d'accouchement choisi par le médecin, il faut se dire que c'est pour le bien de notre bébé, et qu'à présent les moyens mis en place sont avancés et ne laissent plus de si grandes cicatrices qu'à l'époque de nos mères.

Souvent l'épisiotomie sera nécessaire, non douloureuse au moment où elle est faite et recousue, elle le deviendra les heures et les jours suivants.

Désagréments qui dureront quelques jours ou semaines et qui nécessiteront des soins particuliers mais non contraignants.

Je ne parle pas volontairement du moment où notre ange est sorti, où on l'entend, le sent, le touche, tout contre notre corps.

C'est un moment unique, propre à chacune, si intense et si fusionnel qu'il est impossible de décrire les sentiments que l'on ressent. Je vous laisse à vous, futures mamans, apprécier ce moment.

Pour ma part j'en suis à ma deuxième grossesse, effectivement ce qu'on dit est vrai : il n'y a pas de grossesse identique.

Alors, chaque instant que je vis avec ma puce en ce moment sont uniques et ne sont en rien identiques à ceux vécus avec mon p'tit gars.

Voilà pourquoi c'est à chaque fois une aventure riche en émotions et en rebondissements. Les tracas sont là mais les bons moments aussi et ils sont bien plus nombreux et effacent les mauvais.

Pour toutes celles qui ont une grossesse difficile, des situations compliquées, je vous soutiens de tout mon cœur et espère que ce concentré d'amour vous apportera le confort dont vous avez besoin.

Quelle soit l'histoire de chacune, je ne crois pas me tromper en disant que la naissance d'un enfant soit une chose heureuse et qui changera à jamais notre vie.


Articles similaires :
- Le pot Beco Potty : le pot 100% biodégradable
- Ma fausse couche, mon cauchemard, mon ange et mon éventuelle rémission
- Les grossesses : toutes differentes...
- Comment choisir les bottes de nos enfants ?
- Les jeux préférés de notre enfance
Questions similaires :
- Mon fils m'a abandonée pour fable 2
- Enfant mannequin : est ce une bonne idée ?
- Comment faire les 1 an de mon fils ?
- Il y a encore des vacances scolaire que font faire vos enfants?
- Oulala ras le bol
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Mitaize Publié le 29-01-2011
Voir la fiche de Mitaize
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles