Sexo & Love - Le Premier Soir - Seconde Partie

Agrandir l'image - Premier soir © Shutterstock
Premier soir © Shutterstock
Premier soir
© Shutterstock

La suite du repas se déroula dans une atmosphère détendue et bon enfant et pourtant Bastien commençait à montrer des signes d'impatience.

N'y tenant plus il glissa à l'oreille de Lola qu'il voulait qu'ils partent "là, maintenant. Je n'en peux plus d'avoir envie de toi. Cette nuit c'est notre première nuit, je veux qu'elle soit longue et nous gâchons de précieuses minutes à nous attarder ici".

Il se leva et fit se lever la jeune femme, il salua rapidement tout le monde et tenant fermement la main de Lola il l'emmena à l'extérieur.

Lola peinait à suivre sa longue foulée et quand elle s'assit sur un banc pour soulager ses pieds endoloris par les hauts talons qu'elle portait, Bastien pris son visage et posa sur ses lèvres un baiser passionné.

La jeune femme lui rendit avec la même fougue, leurs langues se mêlaient, et quand les doigts de Bastien frôlèrent son cou elle sentit son corps se couvrir de chair de poule et ses tétons durcirent sous le tissu de sa robe blanche.

Bastien l'allongea sur le banc de bois et lui écarta doucement les jambes en une caresse qui montait de ses chevilles à la chaleur du plus haut de ses cuisses. Sa robe complètement retroussée par le jeune homme ne cachait plus sa simple culotte de dentelle blanche.

Bastien se redressa pour observer Lola un instant, elle avait le regard perdu dans le ciel étoilé et était si belle et si vulnérable que son sexe se remit immédiatement en érection. Ne répondant plus qu'à son désir il fit rapidement glisser la lingerie, passa ses mains sous les fesses de Lola et colla son visage contre la toison.

Lola réprima un mouvement de recul dû à la surprise quand elle sentit le souffle chaud de son amant, et la caresse de sa langue. Elle avait l'impression qu'il voulait la laper profondément tant il pressait son visage contre elle.
Il la léchait encore quand elle sentit un doigt s'insinuer en elle, puis un autre, entamant un mouvement qui la fit geindre.

Elle sentait le plaisir grandir et fit elle-même jaillir un sein de son corsage pour se caresser et jouer avec son téton raidi. Tout le plaisir était pour elle et elle s'y abandonnait totalement.
Bastien cessa de prodiguer ces tendres caresses pour mêler à nouveau sa langue à celle de Lola. Elle sentait son corps sur le sien. Elle pressa sa main sur le sexe de Bastien à travers le tissu tendu du pantalon. Ils s'excitaient mutuellement en se frottant comme des adolescents inexpérimentés mais quand Lola sentit la pression du gland gonflé de Bastien les lèvres de son sexe humide elle repoussa vivement le jeune homme. "Non pas encore, pas comme ça, Bastien c'est notre première nuit, non".

Bastien, le souffle court ne répondit rien tout d'abord. Il s'assit auprès de Lola et se rajusta. Lola craignait qu'il lui en veuille et ne disait rien, le silence dura de longues secondes avant que Bastien ne se tourne vers elle et la rassure de son regard franc et son sourire radieux "Et alors, qu'est-ce qu'on attend? Lève-toi, partons".

Lola ne sentait plus ses pieds et suivait Bastien en trottinant.
Il poursuivirent leur chemin jusqu'à une petite et ancienne maison de pierre, plantée dans un jardin sauvage comme un champignon ventru dans un sous-bois.

Bastien ouvrit la porte d'entrée et quand Lola arriva à sa hauteur il la saisit par la taille et la souleva et pénétra dans l'obscurité de la maison.

Il la fit monter à sa suite à l'étage et poussa une porte derrière laquelle se trouvait une petite chambre. Le seul mobilier de cette pièce consistait en un large lit, simple matelas posé à même le sol. Par une fenêtre ouverte soufflait un vent tiède.

Lola et Bastien se trouvaient tout d'un coup timides et tremblants, c'était leur première nuit, elle commençait maintenant. Les jeunes gens étaient pris d'un trac soudain, et leurs regards qui se cherchaient toute la journée durant se faisaient fuyants.

Bastien le premier prit la main de Lola et en baisa la paume. Lola releva la tête et osa à nouveau plonger dans le regard clair de Bastien.

Elle y lisait que cette fois il consommerait jusqu'au bout son plaisir et sentir cette virilité et ce désir dont elle était l'unique objet lui ôta toute anxiété. Elle se sentit légère et se rapprocha de Bastien.

Le jeune homme passa sa main libre dans les cheveux de Lola et le chignon se défit en une cascade de cheveux bruns. Les baisers qu'il déposait remontèrent le long du bras et les lèvres de Bastien effleurèrent son épaule. Il fit glisser la fermeture éclair dans le dos de Lola et le tissu blanc de sa robe chut à ses chevilles.

Lola était nue et pâle devant Bastien et celui-ci comprit qu'il serait son guide cette nuit, l'attitude qu'elle avait eu au dîner n'étant dû qu'à la griserie du champagne.

Il se déshabilla rapidement alors qu'ils se regardaient toujours dans les yeux. Quand lui aussi fut nu, Lola baissa les yeux et sa bouche s'entrouvrit dans une inspiration quand elle vit le membre déjà dressé.

Le corps de Bastien était mince mais bien charpenté, et même sa finesse ne l'empêchait pas d'être terriblement viril. Il fit un pas vers Lola et lui prit la main pour l'entraîner vers le lit.
Ni l'un ni l'autre ne parlait, ils laissaient leurs corps communiquer dans leur propre langage. Les mots n'y avaient plus leur place. Ils vivaient leur première nuit.

Lola était allongée sur le dos, profitant de la fraîcheur du soir qui rentrait dans la pièce.
Bastien parcourut tout le corps de la jeune femme des doigts et des lèvres, lui procurant des frissons de plaisir. Elle avait l'impression d'être sous un drap de toile fine tant les doigts du jeune homme savaient exciter sa chair sans peser.

Bastien était étendu contre Lola et sentait le chaud contact de tout son corps sur lequel il faisait courir sa main. Il la laissa posée sur la hanche de la jeune femme et d'une poussée il lui fit comprendre qu'elle devait se tourner.

Lola tournait le dos à Bastien qui se colla à elle.
La main du jeune homme passant par-dessus s'appliquait à fouiller le sexe de Lola qui ne retenait plus ses gémissements.
Les doigts de son amant chatouillaient son bouton quelques instants avant d'entrer en elle pour une série de profonds va-et-viens avant de reprendre ses caresses sur le bouton sensible et gonflé.

Lola ne contrôlait plus les spasmes de son corps et ondulait d'avant en arrière. Bastien sentit que sa partenaire n'en pourrait bientôt plus de jouissance, et était plus que jamais excité par la vue de Lola vibrante de sensualité, mouvante comme un animal sauvage. Bientôt prêt lui aussi à jouir il ramena rapidement sa main, écarta les fesses fermes, rondes et charnues et la pénétra d'une secousse qui leur arracha à tous deux un cri de plaisir.

Ils ne se détachèrent qu'un instant quand Lola se retourna pour chevaucher Bastien, pouvant ainsi sentir toute la raideur de sa tige en elle.

Ivre de sexe, ivre de plaisir, Lola donna tout de suite un rythme rapide aux mouvements de son bassin.
Ses cheveux cachaient son visage et l'image de l'animal sauvage restait à l'esprit de Bastien, il ne savait plus qui des deux domptait l'autre.

Bastien pressait les seins et essayait de sucer ses tétons auxquels il ne parvenait qu'à donner de petits coups de langue.

Ils jouirent vite et ensemble et restèrent collés l'un contre l'autre, haletants.

C'était leur première nuit et elle serait longue.
C'était leur première nuit et il y en aurait beaucoup d'autres.
C'était leur première nuit en tant que mari et femme et quand ils eurent retrouvé leur souffle il se jurèrent à nouveau amour et fidélité. Et leurs yeux brillaient.


Articles similaires :
- Finie la routine ! Surprenez-le...
- La fille blonde aux yeux noisettes du café Malo
- La Love Box : une boîte fashion pour préservatifs
- Le sexe "pas tout à fait conventionnel" suite et fin
- Est-ce la bonne personne ?
Questions similaires :
- Peut on tombé enceinte sans symptôme ?
- Petit dicton coquin du jour !
- Comment distinguer
- Help? Un conseil
- Faut il avoir peur de la vie de couple lorsque les enfants ont quittés la maison ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 12-11-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : blairote Le 21-11-2008 à 09:37
C'est un "aaaaaah" positif ou critique? :o))

Ecrit par : Marie Barnabé (Cawkette) Le 21-11-2008 à 09:28
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles