Maman - Le top des excuses des enfants pour retarder le coucher

Agrandir l'image - Enfants qui retardent le coucher © Shutterstock
Enfants qui retardent le coucher © Shutterstock
Enfants qui retardent le coucher
© Shutterstock

Parfois, votre petit ange vous semble redoubler d'imagination à l'heure du coucher, pour retarder le moment tant redouté !

A tel point que vous lui voyez déjà une carrière de scénariste (des histoires à rebondissements...) ou de tragédien(ne)...

Petit florilège et quelques parades !

"Aaaah ! j'ai soif !"
Ah, cette déshydratation du soir... terrible, non ? Et évidemment, quel parent laisserait son enfant "mourant de soif" dans son lit ?
Première chose : pendant le repas du soir, proposez-lui régulièrement à boire. Histoire d'être sûr(e) que votre petit a bu suffisamment, tout simplement.

Bien sûr, cela ne l'empêchera pas d'avoir soif dès qu'il sera dans son lit :
- s'il est petit, apportez-lui un verre d'eau. Il n'est pas question qu'il se relève pour aller chercher un verre d'eau dans la cuisine (5 minutes de gagnées, au moins...). Un verre doit suffire, soyez ferme.
- s'il est plus grand, une petite bouteille d'eau en plastique (pas de verre à manipuler la nuit, trop de risques de casse) sur la table de nuit fera l'affaire.

"Aaaah ! J'ai perdu mon doudou !"

L'anticipation fait tout, dans cette affaire. On localise doudou avant le bain et il attend sagement son propriétaire sur l'oreiller...

"J'ai envie de faire pipiii !"

Le passage aux toilettes se fait systématiquement avant le coucher, mais il n'est pas question d'empêcher l'enfant d'y aller après.
Seulement, il sera accompagné (vous n'allez pas vous faire rouler par un bruit de chasse d'eau, non ?), et s'il n'y a rien, on lui fait remarquer qu'on est pas dupe : pas question de se relever dans 5 minutes.

"J'ai trooop faim !"

Là, c'est non. Il n'avait qu'à finir ses haricots et il n'est probablement pas au bord de l'inanition... De toute façon, le jambon-beurre juste avant de se coucher est plutôt déconseillé.

"J'ai trop mal au ventre/à la tête/à l'orteil gauche..."

Passées les vérifications d'usage (il n'a pas de fièvre, son ventre n'est pas tendu, il ne transpire pas anormalement, etc), le plus simple est de lui faire comprendre que lorsque l'on est malade, on ne squatte pas le divan du salon. On reste au lit. Et même, on va se coucher très tôt.

"Maman (Papa), j'ai un truc super important à te dire..."
Vous avez une minute top chrono pour déterminer s'il s'agit d'un vrai sujet ou du futur best-seller de l'été. Si c'est l'option 2, fuyez.
Vous aussi, vous aimeriez bien vous coucher, vous avez mal à la tête, etc. Pas la peine de culpabiliser, le truc-super-important est souvent la dernière cartouche de votre chérubin, la victoire est proche.

A côté de ces ruses de sioux, qui indiquent simplement que votre enfant pense avoir mieux à faire que dormir, il est possible qu'il souffre réellement de frayeurs nocturnes, qui lui font redouter l'heure du coucher.

Dans ce cas, patience et compréhension sont de mise, ainsi que les trucs habituels: veilleuse, porte entrouverte, et même confection d'un attrape-rêves qu'on installera cérémonieusement à la tête du lit...


Articles similaires :
- Comment parler de la sexualité à votre adolescent
- Classification des maternités
- Un goûter d'anniversaire réussi
- Se protéger des maladies d'hiver
- Petits massages pour mon bébé, un livre pour des moments de détente partagés
Questions similaires :
- Vous aimer les enfant ?
- Que font vos enfants le mercredi ?
- Comment occuper vous vos enfants
- Location de jouets
- Question pour les mamans de jumeaux
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Narthex Publié le 13-12-2010
Voir la fiche de Narthex
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles