Sexo & Love - Le voyage - Confidence pour confidence

Agrandir l'image - Le voyage © Shutterstock
Le voyage © Shutterstock
Le voyage
© Shutterstock

Elle descendait précipitamment les escaliers pour aller rejoindre une amie en centre ville et elle était fort en retard, quand elle heurta un homme de haute stature. Elle s'excusa prestement tout en continuant son chemin. Depuis cinq minutes, elle aurait déjà dû être devant la place du centre.

Un quart d'heure plus tard, un bouquet de fleurs à la main qu'elle avait acheté à la volée sur le chemin, elle embrassait son amie en se confondant en excuse. Rieuses et épanouies, elles prirent place à une table à la terrasse du café des arts d'à côté et s'empressèrent de se conter leurs aventures.

Nadège entama son récit, un curieux sourire aux lèvres, et narra comment elle avait passé cette dernière semaine de vacances en Savoie. L'air de la montagne avait ravivé son visage, à moins que ce ne soit la teneur de sa confidence qui la fasse rougir...

Lors de son arrivée à la gare, après un voyage long et harassant, elle peinait à porter ses bagages quand un homme lui proposa son aide. Elle s'empressa d'accepter, en le suivant jusqu'à l'aire des taxis. Zut, pas un à l'horizon ! Constatant son embarra, l'homme s'était empressé de lui proposer son véhicule garé quelques pas plus loin. Monter dans la voiture d'un inconnu, tout aussi charmant soit-il, certainement pas ! Oui, mais pas un chat ne semblait habiter ces lieux... Elle se résolut à téléphoner puis à attendre patiemment. Il n'insista pas et se dirigea vers le bar-tabac situé en face.

Vingt minutes plus tard lorsqu'il ressortit, Nadège était toujours devant la gare. Il l'a héla d'un air enjoué en lui disant gentiment que son offre tenait toujours et qu'à cette heure là un dimanche, elle ne trouverait personne pour la conduire. A bien observer, il n'était vraiment pas désagréable à regarder, cela influença surement sa décision. Elle accepta, après tout elle était ici pour se détendre et prendre un peut de bon temps.

Sur la route qui montait aux sommets, elle eut tout le loisir d'admirer le paysage et son regard s'attarda quelques instants sur ce mystérieux mais fort aimable savoyard. Il faut avouer qu'il était bien bâti. Son pantalon en position assise serrait ses cuisses, laissant deviner des jambes robustes et sportives. Il portait une élégante chemise en coton, généreusement déboutonnée, laissant deviner un torse légèrement halé. Son regard descendit indécemment sur la bosse de sa virilité et la rondeur qu'elle découvrit la perturba assez pour qu'elle rougisse et détourne le regard. Moment qu'il mit à profit pour faire le tableau de la jolie créature assise à ses côtés, ce qui ne fit qu'amplifier la chaleur naissante qui l'envahissait peu à peu.

Au bout de trois quart d'heure de route, il lui proposa de s'arrêter admirer le panorama à un endroit qu'il connaissait. Pressée de rompre la gène qui la gagnait peu à peu, elle se dit qu'un peu d'air ne lui ferait pas de mal. Ils descendirent du 4X4 et rejoignirent la table panoramique qui exposait les différents sommets visibles. Il lui indiqua quelques sommets encore enneigés en cette période estivale en les nommant et en précisant une ou deux anecdotes. Leur regards ne faisaient que se croiser, et leur émoi grandissait. Maladroits, ils se retrouvèrent soudain nez à nez après un enchaînement de "je te regarde - tu ne me regardes plus" et prestement il s'enhardit à l'embrasser fougueusement dans un élan de désir qui le surprit lui même.

Contre toute attente, elle se laissa aller et répondit à son étreinte, saisissant même son visage de ses mains pour l'attirer vers elle. Leur corps à corps se fit plus passionné encore lorsqu'il se colla à elle et qu'elle sentit contre sa jambe le fruit de son désir se durcir. Il l'appuya contre la table panoramique et se baissa à genoux devant elle, glissant furtivement la main sous sa jupe. Voyant qu'elle se détendait pour profiter pleinement de ses caresses, il fit glisser le vêtement sur ses chevilles avec sa petite culotte et vint embrasser son intimité avec douceur d'abord, puis malice. Sa langue jouait avec son bouton de rose et la faisait frémir. Elle s'oublia jusqu'à émettre de petits soupirs, ce qui le fit redoubler de vigueur dans l'intensité de ces caresses. Elle jouit devant lui, abandonnée à ses doigts experts. Il l'admira discrètement et pris plaisir à la voir étourdie de plaisir.

Quelques instants plus tard, il vint l'enserrer de ses bras et elle apprécia la douceur de ce geste tendre, mais également le fait qu'il ne quémande rien en retour. Cela augmenta son désir de lui rendre la pareille, elle avait un folle envie de le voir perdre ses moyens face à elle. Subtilement, elle commença une danse lascive devant lui, se frottant d'un air distrait. Elle surprit son regard pétillant qui en disait long de son appétit... Ses yeux la firent basculer dans la passion, et elle entreprit de le déshabiller progressivement en prenant soin de toucher chaque parcelle de son corps, de l'embrasser fiévreusement. Il ne résista pas longtemps avant de la supplier du regard de ne plus arrêter, elle fit mine d'hésiter puis s'agenouilla devant sa virilité turgescente et l'embrassa timidement d'abord, puis de façon plus coquine. Elle joua ensuite avec en exerçant de lents, puis rapides mouvements de va et vient. Il jouit devant elle en émettant un petit râle de total abandon.

Il avisa un plaid qu'il gardait dans son coffre et l'étendit au sol, face à la vue vertigineuse sur la vallée ; la nuit commençait déjà à tomber. Elle vint s'allonger contre lui, glanant sa chaleur, et il vint s'enrouler autour d'elle pour l'envelopper de tendresse. Ils finirent par s'assoupir...


Articles similaires :
- L'amour ? Oui mais pas à tout prix
- Pourquoi avons-nous peur du mariage ?
- Livre : Comment trouver ZE ONE et démasquer le Mec à Fuir ?
- Les bouquets de fleurs des mariées
- Petit test : Quel profil sexuel avez vous ?
Questions similaires :
- Portes-jarretelles sexy ou vulgaire ?
- Il vous trompe, vous partez ou vous restez ?
- Dois je lui faire confiance
- Vous'est il déja arrivé de vous faire surprendre?
- Et ce jour, qui devons-nous fêter ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Cabalistique Publié le 23-01-2009
Voir la fiche de Cabalistique
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : korkydoux Le 01-03-2009 à 00:55
Très beau ton article!

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles