Maman - Les adolescents et facebook

Agrandir l'image - Les adolescents et Facebook © Shutterstock
Les adolescents et Facebook © Shutterstock
Les adolescents et Facebook
© Shutterstock

Les parents sont internautes, et fatalement les enfants le sont.
Tous sont au courant des dangers d'internet et des protections existent pour que les plus jeunes ne puissent tomber sur des contenus choquants ou qu'ils ne puissent communiquer avec des inconnus mal intentionnés.

Facebook est un de ces sites dont le succès fulgurant, précurseur des "réseaux sociaux" a fait boule de neige et d'autres sites basés sur le même modèle ont fait leur apparition.

Cependant, avec près de quinze millions d'utilisateurs en France, Facebook reste indétrônable... Et votre adolescent est peut-être déjà un de ces utilisateurs.

Facebook, c'est quoi ?


Pour savoir si votre enfant peut sans danger surfer sur Facebook, il vous faut d'abord savoir en quoi il consiste.
Ce site, créé en 2004, porte un nom qui pourrait être traduit par "trombinoscope" et son but premier est de permettre de partager avec ses amis des informations.

Les inscrits peuvent chercher leurs amis, accepter ou décliner des invitations d'ajout aux listes d'amis.
Ils peuvent écrire sur leur "Mur" et ceux de leurs amis, créer des albums photos et identifier les gens qui y apparaissent.

Enfin, une multitude d'applications se sont développées sur Facebook qui ont attiré un public de plus en plus jeune.
Ainsi on peut trouver en se connectant nombre de jeux et de tests de toutes sortes.

Quels dangers ?


Le principal fléau de Facebook est commun à tout Internet : le harcèlement. Dans les faits, il s'agit parfois de l'usurpation d'identité.

En effet, n'importe qui peut s'inscrire sous l'identité de son choix et on peut imaginer les conséquences si quelqu'un ouvre un compte sous l'identité de quelqu'un à qui il veut nuire et lui fait dire des choses qui le desserviront.

Par ailleurs, les informations partagées sur le site peuvent être commentées et diffusées aux autre utilisateurs, des photographies personnelles par exemple pourront être vues au final par des personnes non choisies.

Les enfants peuvent devenir alors victimes de violences verbales, de violence psychologique.

Un autre danger rencontré par nos adolescents est la présence de prédateurs sexuels. Des inconnus présentant un faux profil d'adolescent peuvent devenir "ami" avec votre enfant et créer des liens d'amitié ou d'intimité.
Cette confiance instaurée peut alors devenir une menace.

Les parents doivent enfin être vigilants sur le temps passé "en ligne". Le temps passé sur le site n'est pas appréhendé comme le temps passé à faire des activités "dans la vraie vie". Les enfants doivent être encadrés et le site utilisé de façon responsable.

Comment encadrer ?

La première chose qui se trouve sous la responsabilité directe des parents est l'inscription au site.

L'âge minimum pour s'inscrire est 13 ans et il faut refuser sans compromis toute inscription avant cet âge.

Les parents pourront même faire une recherche régulière sur le site pour vérifier qu'un compte au nom de leur enfant n'a pas été créé sans leur autorisation, par l'enfant lui-même ou par un tiers.

Pour lutter contre l'usurpation d'identité et le harcèlement il faudra faire dans un premier temps des recherches sur les moteurs de recherche avec comme critère son propre nom.

Contre le harcèlement, on pourra avertir son interlocuteur qu'il a dépassé les limites et le retirer de sa liste d'amis. S'il n'est pas des amis de votre enfant ou s'il s'agit d'un inconnu se faisant passer pour lui, il faut alerter les administrateurs de Facebook qui examinent les demandes au cas par cas.

Les parents auront pour tâche de première importance de vérifier et moduler en conséquence les paramètres de confidentialité du compte utilisateur de l'enfant.

Il est possible de n'autoriser la visualisation des photos ou des déclarations faites sur les murs qu'aux amis autorisés et non à toute personne connectée sur Facebook.

Enfin, pour ce qui est de l'aspect chronophage du site, là encore il s'agira d'opérer une surveillance rapprochée de l'activité des enfants.

Il est possible, pour faciliter cela, d'installer l'ordinateur dans une salle commune, où l'enfant ne pourra pas s'isoler et se couper de la notion de temps qui passe.


Articles similaires :
- Mémo pour se rendre à la maternité l'esprit libre
- La baisse des cas de mort subite du nourrisson.
- Il ou elle joue à la poupée ? Tant mieux !
- L'école à 3 ans, pour ou contre ?
- Les positions de l'accouchement
Questions similaires :
- N'êtes vos pas fatigues?
- Vos enfants sont ils plus turbulent a l'approche de noël?
- Bébé ne fait pas les nuits
- Est-ce que vos enfants en âge de maternel reçoivent des cadeaux de votre ville et de l'école et une fête
- Un bebe de 13 mois
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 15-11-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles