Maman - Les ados et l'hygiène

Agrandir l'image - Les ados et l'hygiène © Shutterstock
Les ados et l'hygiène © Shutterstock
Les ados et l'hygiène
© Shutterstock

L'hygiène personnelle est bien évidemment de la plus haute importance pour d'évidentes raisons sanitaires tels que le soin des dents, des cheveux, de la peau et des ongles mais a aussi une grande importance sociale.

Chez nos adolescents, la notion d'hygiène est parfois bien relative et laisse alors à désirer.

Pour quelles raisons délaissent-ils ces soins élémentaires ?

Pourquoi, par exemple, certains utiliseront systématiquement leur déodorant et d'autres pas ?

Un enfant entrant dans l'adolescence pourra ne pas être conscient que les transformations de son corps et les changements hormonaux qui s'opèrent en lui peuvent induire une odeur corporelle forte et désagréable pour autrui.

Un adolescent, en pleine crise du même nom, pourra être victime d'une déprime, d'une perte d'intérêt dans les activités sociales et par extension de ce qui permet cette socialisation.

Quelques-uns enfin, feront de leur manque d'hygiène un acte de rébellion - comme le mouvement grunge des années 90 - à destination des adultes et de leurs parents en particulier.

Ces derniers se reconnaitront par leur tendance à résister à l'appel de la salle de bain d'autant plus que leurs parents insisteront pour qu'ils y passent.

Paradoxalement, les adolescents les plus soucieux de leur image ne sont pas toujours ceux qui seront les plus propres.

En 1997, la School of Dental Sciences de l'Université de Newcastle en Angleterre a publié les données d'une étude qui rassemblait les réponses à un questionnaire adressé à 7 770 jeunes âgés de 14 et 15 ans et qui portait sur leurs habitudes en matière d'hygiène bucco-dentaire.

Il s'avéra après compilation et analyse des réponses que chez les adolescents se brossant le moins fréquemment les dents, le brossage n'avait qu'une visée cosmétique.

En clair, la motivation pour se brosser les dents se limitait à ce qu'elles aient l'air propres et avoir une haleine fraîche en opposition avec une motivation sanitaire (éviter les maux de dents, les caries etc.).

Les habitudes de brossage variaient aussi en fonction de la vie sociale et sentimentale des individus, et du fait qu'ils étaient fumeurs ou non, ces derniers privilégiant aussi l'intérêt esthétique du brossage.

Comment impliquer les adolescents ? Comment influencer positivement leur rapport à l'hygiène corporelle ?

En publicité, l'annonceur adapte toujours son discours à la cible visée et il ne s'adaptera pas de la même façon à une jeune diplômée qu'à un retraité septuagénaire.

Pour les parents, garants de la bonne santé de leurs enfants et au final de leur hygiène, le principe sera identique.

Après avoir défini dans quelle catégorie se situe leur enfant, ils pourront aviser de la conduite à tenir et des actions à mener.

Tout d'abord, on ne le répétera jamais assez, la communication prime.

Les parents seront bien inspirés de demander le ressenti de leur enfant sur l'hygiène et la santé en général et sur les siennes en particulier.

Si les enjeux de santé sont abstraits pour lui, il sera intéressant de réaliser ensemble un petit "brainstroming" sur les conséquences négatives d'une hygiène douteuse.

Pour chaque point, on pourra développer sur les risques sanitaires encourus, photos à l'appui grâce à internet (photos choisies aux préalables par les parents, certaines images médicales pouvant être très choquantes).

Si ces enjeux sont connus par l'adolescent mais que celui-ci ne s'en préoccupe pas outre mesure, les parents pourront alors présenter l'importance de l'hygiène sous son aspect social.

Ils pourront faire remarquer que sentir mauvais ou paraître sale induiront moqueries ou offenses. Si son manque d'hygiène est perceptible par autrui, il est certain que certains en feront la remarque devant ou derrière lui. Avec un minimum d'amour-propre l'adolescent ne souhaitera pas avoir cette mauvaise réputation.

Il sera peut-être utile d'ajouter que l'on se sent moralement toujours mieux quand le corps est respecté.

En clair, il faudra diffuser le message "mens sana in corpore sano" en l'adaptant.

Comment, en pratique, faire appliquer à nos adolescents les règles de base d'une bonne hygiène ?

Parfois, le déclic qui fera changer les habitudes des pré-adolescents et adolescents sera de leur procurer des produits faits pour eux.

Il existe dans toutes les parfumeries et même supermarchés des gammes cosmétiques à destination des plus jeunes qui pourront les attirer plus surement que les produits classiques de leurs parents.

Parents et enfants pourront alors passer en revue les points principaux :

- l'odeur corporelle
La transpiration est un processus naturel et son odeur vient de la prolifération de bactéries dans cette humidité. Les glandes apocrines qui la produisent se trouvent principalement aux aisselles et dans la zone génitale et deviennent actives lors de la puberté.

Cette odeur peut être maitrisée facilement grâce à une douche quotidienne, à un changement de vêtements lui aussi quotidien (on privilégiera d'ailleurs des tee-shirts, lingeries et chaussettes en coton) et évidemment à l'usage d'un déodorant.

- l'hygiène bucco-dentaire
Elle doit être respectée à tout âge. Tous les jours, les dents doivent être brossée pour retirer la plaque dentaire et les particules alimentaires qui peuvent causer caries et déchaussements.

Les adolescents portant un appareil dentaire devront être les plus vigilants.

- l'hygiène intime
Chez les garçons, la toilette doit être quotidienne et terminée par un séchage minutieux pour éviter rougeurs, irritations et démangeaisons de la peau.

Chez les jeunes filles c'est toute la zone externe qui devra être tenue propre.

Enfin, même avec une bonne discussion et des recommandations pratiques explicites, il ne faudra pas croire la partie gagnée si facilement. Les parents auront l'obligation de veiller à l'application régulière, généralement quotidienne, de ces règles.


Articles similaires :
- Bébé Kangourou
- Quand le beau-père s'en mêle
- Un petit tour dehors
- Au secours mon Bébé a les fesses rouge !
- Le rendez-vous avec l’anesthésiste
Questions similaires :
- En general à quel heure couchez vous
- Plus tard je compte raconter à mes enfants des histoires permettant de les éduquer, et vous ?
- Ne trouvez vous pas que les photos et autres accessoires qui sont proposé à la naissance de votre enfant
- Quel qualite doit avoir le pere ideale ?
- Une maman n'a t-elle pas le droit d'être sexy?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 09-12-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles