Sexo & Love - Les années lycée !

Agrandir l'image - Les années lycée © Shutterstock
Les années lycée © Shutterstock
Les années lycée
© Shutterstock

Les années lycée... les premiers flirts, le BAC, les copines, les sorties en boîte, les clopes et le sexe...

Toutes ces belles années où l'on y repense régulièrement !

Il fallait savoir jongler avec précision entre apparence physique, pour plaire au quotidien, sorties les samedis soirs et surtout, le nerf de la guerre, les études !

Timide mais très charmante, avec un physique généreux ne laissant pas indifférent les hommes que je croisais... Assez bonne élève, avec quelques difficultés en mathématique qui m'ont d'ailleurs poussé à prendre des cours particuliers !

Ma mère connaissait un homme, balèze en mathématique, la trentaine passée, marié, deux enfants. Il avait tout pour être comblé, une superbe situation, une femme splendide, deux petites filles ravissantes et pour couronner le tout une superbe maison et un coupé cabriolet stationné devant le pavillon. Bref, le rêve pour moi, gamine, de rencontrer ce genre de prince charmant. Je me rendais, deux fois par semaine, chez lui, pour me remettre à niveau pour le BAC.

Les premières leçons étaient assez simples, classiques, il jouait très bien le rôle du professeur, n'ayant qu'une seule chose en tête, me transmettre son savoir en matière de math. Au fur et à mesure des cours, je commençais à prendre goût aux cours particuliers, on était souvent seul chez lui. Par la force des choses des liens se sont créés et une certaine confiance entre nous a commencé à faire surface.

Il m'arrivait souvent de l'observer sans qu'il s'en aperçoive ! Je le regardais en train de griffonner. J'observais ses grandes mains, ses longs doigts, je me laissais transporter par sa voix si douce et posée, parfois même je fantasmais, imaginant ses mains déboutonnant mon gilet pour palper ma grosse paire de seins... J'étais si rêveuse qu'à plusieurs reprises il dût me secouer pour presque me réveiller.

Plus je prenais de cours, plus mes fantasmes grandissaient. Je pensais de plus en plus à lui, pendant les cours au lycée, la nuit j'en rêvais même. Je ne pouvais pas dire que j'étais tombée amoureuse mais je pense que ma curiosité me tentait à franchir le cap. Plus j'en racontais à mes copines, plus elles m'incitaient à lui faire des avances. Des avances, qui, j'en suis sûre, il ne pouvait les refuser. Je l'avais déjà remarqué, en train de plonger ses yeux discrètement dans mon décoté... Quel petit coquin, mais je ne peux m'en plaire au contraire. Mais finalement, me connaissant, timide comme je suis, je n'oserais le moindre fait et geste pour en arriver à mes fins !

Les cours particuliers continuaient de plus bel, mais ce soir là était très différent des autres soirs ! Pour commencer, et pour suivre les conseils de mes copines, j'avais enfiler un petit haut, découvrant le nombril, et surtout mettant en valeur ma grosse poitrine. Tout cela, accompagné d'une jolie petite robe à fleurs... et mes ballerines.

En entrant chez lui, l'atmosphère était particulière, j'avais l'impression qu'il était gêné, il bégayait, ne me regardais pas dans les yeux quand il me parlait. J'avais la vague impression que je le perturbais... Comme pour s'y réfugier il se mit rapidement dans ses bouquins. Moi, j'étais sereine, remontée par les copines. Je commençais tout doucement par lui frôler le pied sous la table, je lui lançais des regards transcendants. Plus les minutes passaient, plus j'accentuais les mouvements de pieds. Toujours aucunes réactions... est-ce un message ?

Après tout, qui ne tente rien, n'a rien. Confiante et sans limites, je fonce sur lui, et je l'embrasse, il paraissait un peu frustré mais c'est vite lâché en laissant promener une main sous ma robe et l'autre sur ma poitrine. Il faisait de plus en plus chaud, je commence à me dévêtir et lui en fait de même, on était presque nu en moins de 20 secondes, un record ! Ses va et viens me faisaient de plus en plus frissonner, on m'avait jamais fait cela auparavant, toute l'expérience et l'agilité de cet homme confirmaient son vécu sexuel.

Il remettait cela de plus belle, comme un ogre dévorant sa proie. Je me sentais si bien, en sécurité, et sûre de moi ! Je m'interdisais rien, et je m'offrais le meilleur du sexe...

Ce soir là, nous n'avions rien fait de très mathématique, rien ne s'était calculé, mais on s'en foutait, l'attirance physique était plus forte. Peut-être le regretterions-nous ? Du moins, pour ma part, c'était la dernière fois que je me suis rendue chez lui !

J'ai obtenu le BAC avec mention, surtout grâce aux maths... ;-)


Articles similaires :
- Trouvez l'amour sur Marmitelove
- Homosexualité féminine : que font les filles entre elles ?
- 5 idées pour présenter votre mec à vos parents !
- Ne passez plus à côté de quelqu'un avec PariBulle
- Hommes, femmes : aime-t-on de la même façon ?
Questions similaires :
- Le saint de ce matin ?
- Pourquoi quand vous demandez à un garçon si il vous aime il vous répond
- Pourquoi les hommes ont ce besoin de garder contact avec leurs ex ? Au prix de casser leur relation actuelle?
- Quel cadeau pour noel
- C'était quand la dernière fois que vous lui avez dit "je t'aime" ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Louloutte574 Publié le 15-01-2009
Voir la fiche de Louloutte574
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles