Bien-être & Forme - Les dangers du stress

Agrandir l'image - Les dangers du stress © Shutterstock
Les dangers du stress © Shutterstock
Les dangers du stress
© Shutterstock

Chloé n'en peut plus. Sa vie n'est qu'un tourbillon, où elle surnage comme elle peut. Chaque jour, elle s'épuise dans une succession de tâches à remplir au plus vite. Tout se mêle, l'essentiel et l'accessoire: ses enfants, qu'elle élève seule (elle culpabilise de ne pouvoir s'en occuper davantage), son activité professionnelle de vendeuse dans un magasin de chaussures (fatigante, mais qui lui assure le quotidien), les courses, le ménage, l'entretien de l'appartement. Elle a l'impression qu'elle n'arrête pas de se démener, mais sans rien de constructif: elle n'a pas le temps de s'occuper vraiment de ses enfants, le ménage laisse à désirer, la cuisine est des plus sommaires... Chaque matin, il lui devient de plus en plus difficile de se lever pour assumer une nouvelle journée.

Bernard ne va pas bien. Comme Chloé, la fatigue l'écrase et le sentiment de ne pas être à la hauteur de ce qu'on attend de lui. La plus grande partie de la semaine, il est sur les routes pour démarcher des pharmacies. Le laboratoire qui l'emploie depuis quinze ans estime maintenant ses résultats insuffisants et le harcèle. Lors de ses déplacements professionnels, il lui arrive de plus en plus souvent de boire seul le soir, pour se remonter. Chez lui, il se montre de plus en plus tendu, agressif, au grand désarroi de sa femme, Lola et de son fils. La nuit, il reste de longues heures éveillé. Lola, elle non plus ne dort pas beaucoup.

Soumis à un rythme de travail effréné, accablés par des tâches qui leur laissent un sentiment d'incapacité, atteints dans leur équilibre physique et psychologique, Chloé et Bernard sont tous deux victimes de stress.

1 -Le stress dans le contexte politico-social actuel

Le stress a longtemps était considéré comme courant, donc "normal". Parfois, dans le monde de l'entreprise, il était même appréhendé comme un outil de management: il fallait "mettre la pression" sur les salariés pour les pousser à se dépasser et à avoir de meilleurs résultats.

Il a fallu du temps pour en percevoir les méfaits: développement des dépressions et autres troubles psychologiques, des maladies coronariennes, des ulcères à l'estomac, etc. Pourtant, dès 1993, le Bureau International du Travail à Genève dénonçait le stress comme "l'un des plus graves problèmes de notre temps". Depuis des années, la presse évoque le cas des employés victimes de "karoshi" (épuisement nerveux) au Japon. En France, ces deux dernières années, les suicides de salariés ont amené certaines entreprises à développer des cellules d'écoute préventive. Mais qu'en est-il de l'employé isolé, victime de harcèlement, angoissé par la perspective du chômage?

2- Lutter contre le stress: quelques méthodes

S'il n'est pas évident, par exemple, de neutraliser un "petit chef" sadique et de mauvaise foi, au moins peut-on essayer de protéger son équilibre nerveux.

- Dans toute la mesure du possible, il faut garder ou retrouver une bonne hygiène de vie: dormir suffisamment (au besoin en demandant conseil à son médecin), se nourrir correctement et régulièrement, ne pas abuser de l'alcool.

- Si on le peut, il est bon de se ménager des moments de détente personnelle : prendre un bain moussant, pratiquer une méthode de relaxation, faire du yoga. L'essentiel est d'oublier les tensions de la journée et de réapprendre à se sentir bien.

A propos des techniques de détente, méfions-nous de certains groupes de "développement personnel", qui peuvent cacher des sectes.

- Mais lutter contre le stress suppose aussi un travail de réflexion. Analyser lucidement la situation, c'est déjà se voir comme un acteur, non plus seulement comme quelqu'un qui subit. Peut-être pourra-t-on ainsi se découvrir une marge de manœuvre inattendue et surtout commencer à réagir de façon plus saine.

Chloé, par exemple, ne pourrait-elle pas mieux sérier l'indispensable et l'accessoire? En listant point par point toutes ses tâches, elle dégagerait celles qui sont vraiment importantes et celles qui le sont moins. Elle comprendrait qu'il est important de relativiser. Pourquoi ne pas s'accorder un peu de temps à elle? Elle serait plus détendue et ses enfants le ressentiraient.

Pour ceux, comme Bernard, qui sont déjà trop démolis pour s'en sortir seuls, il reste le recours à la thérapie. Mieux vaut s'adresser à un psychiatre qui leur prescrira des médicaments pour les aider à en supporter les moments les plus éprouvants. A défaut de changer les données matérielles de leur situation (contexte professionnel ou familial), la thérapie les aidera à reconstruire ce que le stress a détruit: la confiance en soi, l'élan vers les autres, le goût de vivre.


Articles similaires :
- Quelles sont les personnes qui risquent de souffrir le plus souvent du dos ?
- Comment éviter d'avoir des règles douloureuses
- Pourquoi rire fait-il du bien ?
- La 6ème Journée Nationale des Apnées du Sommeil se tient le 18 octobre
- Sport de plage : lequel choisir ?
Questions similaires :
- Le père noël est alcoolique!
- Pour celles qui font 1 régime, si 1 vendeur de friandises passe sur la plage ,résisterez vous ?
- Quelqu'un a-t-il déjà pensé à la liposuccion?
- En parlant de dévalorisation
- 5 FRUITS ET LEGUMES PAR JOUR!! qu'en pensez vous?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Athina Publié le 16-07-2008
Voir la fiche de Athina
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : Annick ALARIO DE CARDENAS (bloomdenfer) Le 01-11-2008 à 09:29
Bravo, ton article est tellement vrai, tellement et trop le reflet d'une réalité où beaucoup de gens sont déjà inscrits, avec une bonne liste d'attente !
Tu es une fine observatrice et forcémment d'une grande sensibilité !
Les jeunes et moins jeunes ont besoin de repères, de personnes comme toi, c'est bien que tu sois sur ce site !
Reste avec nous, bisous à toi.

Ecrit par : didi47 Le 30-10-2008 à 14:32
Coucou Athina, je viens de lire ton article. Je le trouve excellant, il explique très bien ce que nous ressentons quand toute notre vie bascule dans un engrenage qu'il nous est impossible d'arrêter, car ont ne sait pas ce qu'il nous arrives. J'ai vécu cela il y a 5 ans. Et c'est grâce à ma Psy qui ma fait faire une analyse pendant toute ces années (je l'ai terminée en septembre) que je m'en suis sortie. Mais je l'avoue le chemin à été très très dure pour réapprendre à vivre normalement en famille, un parcoure du combattant. Sachant que le bout du tunnel est là. Merci pour ton bel article. <3

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles