Maman - Les enfants et le rangement de chambre

Agrandir l'image - Ranger sa chambre © Shutterstock
Les enfants et le rangement de chambre
Ranger sa chambre
© Shutterstock

Apprenez-lui à ranger, cela l'aidera à mieux réfléchir !

Quel que soit son âge, vous pouvez pousser votre enfant à s’occuper de ses affaires et lui donner le sens de l’organisation.

Vous avez des poussées d’adrénaline quand vous tentez d’ouvrir la porte de votre enfant parce qu’il vous faut lutter contre le « foutoir » qui gêne son ouverture ? Vous vous plaignez fréquemment de devoir tout faire à la maison ?

Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule dans ce cas ! Beaucoup se sentent en effet trop souvent submergées par l’envahissant désordre de leurs enfants, par ailleurs peu serviables, au point que cela devient un perpétuel sujet de conflit.

Ce n’est pas irrémédiable : à tout âge, on peut leur apprendre à mettre de l’ordre dans leurs affaires. Une compétence d’autant plus indispensable qu’elle va au-delà d’une simple question d’éducation : c’est également initier son enfant à des valeurs importantes telles que le partage, le respect des autres.

C’est en outre lui donner de bons repères pour s’organiser, le pousser à se prendre en charge et à gagner en autonomie.

Et cela, nos enfants en auront besoin toute la vie !

Entre 3 et 6 ans
Votre tout–petit déborde de vie et cela se voit : ses petites voitures se carambolent dans le couloir, il y a de la pâte à modeler écrasée sur le sol de la cuisine, et votre salon ressemble à une salle de jeux !

Ranger a-t-il un sens pour lui ?

Non, il est encore trop jeune pour avoir des notions d’ordre telles que nous les entendons. Or lui, les cubes qui jonchent le sol de sa chambre sont là pour rester à portée de main, prêts à êtres empilés, et non pour être rangés dans une boîte. Et il déteste voir ses peluches disparaître dans un placard !

S’il rechigne à mettre de l’ordre dans ses affaires, n’en concluez pas qu’il manifeste déjà une tendance de négligence : son désordre lui convient, il y est à l’aise comme dans un cocon.

De plus, votre enfant est dans une période d’apprentissages importants, de progrès rapides, qui sèment la pagaille dans sa tête.

Son monde intérieur est à l’image de sa chambre : beaucoup d’éléments y sont pêle-mêle. Ainsi, lui demander de ranger sa chambre n’a pas grande signification pour lui . Pour autant, vous pouvez commencer à lui inculquer quelques notions d’ordre. Il en a même besoin.

Quels premiers repères lui donner ?

Faites du rangement de sa chambre un rituel de fin de journée, tout comme la petite histoire du soir et le gros câlin qui précède l’extinction des feux.

Ranger sa chambre s’inscrit comme un nouveau repère dans le temps (c’est la fin de journée) mais aussi dans l’espace, et plus précisément son espace personnel : ses jouets sont replacés dans sa chambre, ou dans son coin s’il la partage avec un frère ou une sœur.

Puisqu’il aime faire comme vous, invitez-le à vous prêter main forte, mais en changeant de vocabulaire : ne dites pas « Viens, on va ranger ta chambre », puisque cela ne veut pas dire grand-chose pour lui, mais « Viens, c’est l’heure d’aller coucher tes livres ( tes voitures, tes peluches..) ».

Il en sera d’ailleurs très fier ! D’autant plus que vous lui expliquez que c’est à lui de décider que ses livres ou autres doivent aller se coucher.

Cela aura l’avantage de lui faire comprendre qu’il est responsable de son domaine.

Faites du rangement un prétexte à un moment de jeu partagé : on ressemble, on trie par couleurs, on remplit les caisses, tout cela en s’amusant.

Ce moment où l’on remet de l’ordre dans la bonne humeur est apaisant pour nous aussi, les adultes. C’est comme une pause dans notre quotidien surchargé.

Profitez-en pour lui expliquer l’intérêt du rangement : « Tu vois, en rangeant ton puzzle en bois, on peut vérifier qu’il ne manque aucune pièce, en plaçant ta boîte de crayons au même endroit, tu la retrouveras facilement quand tu voudras dessiner. »

Puisque vous êtes son modèle préféré, observez-vous : vos messages sur les vertus du rangement auront bien du mal à passer si vous-même abandonnez vos affaires pêle-mêle !

Il met trop de désordre dans le salon ? Expliquez-lui : « Cette pièce-là, tu n’y mets rien . C’est notre territoire à papa et à moi. »
Les enfants, même petits, comprennent cela très bien.
Entre 6 et 12 ans
Donnez-lui des directives sans vous fâcher !

Maintenant qu’il a des devoirs à faire à la maison, il n’a pas envie de ranger son bazar.

Il préfère occuper son temps libre à jouer avec ses innombrables collections de gadgets, bidules, cartes Pokemon, bouts de machins de toutes sortes qui, certain jours, finissent par vous sortir par les yeux tant ils prennent de place !

Où en est-il avec les notions de rangement ?

Il a acquis pas mal de choses : il comprend l’utilité du rangement, est capable de ranger un jouet avant d’en sortir un autre, d’accrocher son manteau sur une patère, de ne pas laisser traîner son cartable dans l’entrée, etc.

Il est de plus en plus structuré mentalement avec de meilleures notions d’organisation. Il a grandi et mûri, certes, mais la grande école y est aussi pour quelque chose : dans cet univers très organisé, il est contraint d’apprendre à se tenir tranquille en classe, à lever le doigt avant de parler, il est invité à tenir propres ses livres, à ne pas écrire sur sa table.

Ses nouvelles capacités ne signifient pas qu’il est désormais suffisamment autonome pour mettre de l’ordre dans ses affaires. Il a besoin de vous !

Comment vous y prendre ?

Plutôt qu’un accablant « Va ranger ta chambre ! » (accablant parce qu’il ne sait pas par quel bout commencer ni comment s’y prendre de façon efficace), aidez-le, tout en lui définissant des tâches claires : " Commence par ramasser les livres qui traînent par terre et remets-les dans ta bibliothèque. Ensuite tu rangeras tes affaires de magie dans leur boîte".

Evitez toutefois de lui dresser une liste interminable de ce qu’il doit faire pour ne pas le décourager avant même d’avoir commencé.

Tolérez qu’il conserve une zone de fouillis. Un tiroir, un coffre, peut faire office de « malle aux trésors » où il fourrera pêle-mêle tout son joyeux bazar.

Il en acceptera que mieux de ranger sa chambre en contrepartie.

Là encore, ne faites pas de ce moment une corvée : l’accompagner dans son rangement est aussi important que de jouer avec lui et favorise les échanges.

Intéressez-vous à ce qu’il aime, à ses goûts, écoutez-le vous raconter les histoires qu’il s’invente avec ses poupées ou ses figurines. C’est une merveilleuse façon de connaître et de lui montrer que vous vous intéressez à lui en tant que personne, et non pas seulement à l’élève auquel il est trop souvent réduit depuis son entrée au CP.

Entre 7 et 10 ans environ, votre enfant est de plus en plus sensible aux notions d’esthétique.

Profitez-en pour l’aider à repérer ce qui peut mettre en valeur son espace : un joli poster au mur, de petits objets de décoration, une bibliothèque aux livres harmonieusement alignés...De quoi rendre fier sa chambre lorsque ses copains viennent y jouer avec lui !

Articles similaires :
- La péridurale pour ou contre ?
- Son premier rhume
- Famille
- Pourquoi apprendre l'anglais dès l'enfance ?
- Moins de risques d'eczéma chez les enfants qui mangent du poisson
Questions similaires :
- A quel ages pensez-vous qu'on puisse donnez un telephone portable à son enfants?
- Est-ce normal ?
- Je ne reste pas longtemps car
- Ado vous'est t'il arrivez de faire le mur pour sortir danser ou rejoindre des amis?
- Quels sont les âges et les prénoms de vos enfants?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Taponandra Publié le 07-12-2010
Voir la fiche de Taponandra
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles