Maman - Les nourrissons de mieux en mieux alimentés en France depuis vingt ans

Agrandir l'image - Les nourrissons de mieux en mieux alimentés © DR
Les nourrissons de mieux en mieux alimentés © DR
Les nourrissons de mieux en mieux alimentés
© DR

Les enfants âgés de moins d'un an sont de mieux en mieux nourris en France, notamment grâce à l'usage prolongé des laits infantiles et des aliments spécifiquement destinés aux bébés, d'après une étude réalisée par TNS Sofres pour le Syndicat français des aliments de l'enfance (Sfae), et publiée mardi 1er avril.

D'après les résultats, "les apports nutritionnels du jeune enfant jusqu'à 1 an sont satisfaisants". "Petits pots, petits plats, soupes et céréales pour bébés" aident les parents à équilibrer les menus de leurs enfants. L'enquête fait état d'apports énergétiques "en baisse" depuis 1997 mais "proches des recommandations". En revanche, ils sont en moyenne inférieurs aux recommandations après 24 mois.

Toujours d'après ces travaux, entre 1997 et 2005, le passage au lait de vache s'est retardé chez les tout petits. Les préparations infantiles contribuent de plus en plus à leur apport énergétique. La consommation de laits infantiles (lait 1er âge, lait 2ème âge, et lait de croissance) a contribué à "une baisse de l'apport en protéines depuis 1997", d'après le communiqué lié à l'étude. Ce constat "rapproche" l'apport en protéines des nourrissons des recommandations nutritionnelles.

Concernant l'apport en lipides, "les besoins en acides gras essentiels du jeune enfant sont globalement couverts" jusqu'à l'âge d'1 an". Il en est de même pour les apports en fer et en calcium, qui sont "satisfaisants jusqu'à 13-18 mois".

Malgré ces bons résultats, l'alimentation des bébés comporte des lacunes. L'étude montre par exemple que les apports en vitamine D ne sont pas satisfaisants. Autre constat, à partir de 12 mois, "l'alimentation du jeune enfant comporte des insuffisances", notamment en acides gras essentiels, en vitamines et minéraux. Les auteurs de l'étude conseillent de ne pas céder à la "lipidophobie" avant l'âge de 3 ans, car "les besoins d'un tout petit sont largement supérieurs à ceux d'un adulte".

D'après le Dr. Bocquet, qui a commenté l'étude, pour apporter la bonne quantité de lipides à un enfant, il convient "d'éviter les graisses cuites et fritures", et de lui donner du lait de croissance. De son côté, pour pallier des carences en fer, surtout constatées après 19 mois, le Pr. Marc Fantino conseille également le lait de croissance, qui "apporte 25 fois plus de fer que la lait de vache".

Cette étude est réalisée tous les huit ans par TNS Sofres. Dirigée par le Pr. Marc Fantino, l'édition 2008 est la 4è du genre. Les données portent sur l'année 2005.

Relaxnews


Articles similaires :
- Les adolescents et la pornographie
- Tout ce qu'on devrait arrêter de nous dire sur la maternité
- Kit chauffe biberon : l'appareil révolutionnaire pour les mamans
- L'instruction alternative : Méthode Freinet
- Attention aux sucres de l'été
Questions similaires :
- A combien de retard ?
- Question pour les femmes : vous êtes vous fait avorter ?
- Quelle attitude avez-vous quand votre enfant se permet de vous répondre ?
- Ce sont les filles ou les garçons qui restent le plus longtemps chez leurs parents?
- Euh j'ai des envis de bébés ! Ui ui c'est vrai depuis une semaine j'ai envi d'être enceinte ! Vous en pensez
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Elleraconte Publié le 31-03-2008
Voir la fiche de Elleraconte
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles