Maman - Les positions de l'accouchement

Agrandir l'image - Les positions de l'accouchement © Shutterstock
Les positions de l'accouchement © Shutterstock
Les positions de l'accouchement
© Shutterstock

L’accouchement est devenu un acte systématiquement médicalisé et la femme en a peu à peu perdu la maitrise, se pliant aux volontés d’un corps médical qui seul détenait le savoir.

Aujourd’hui les femmes enceintes ont trouvé, par le biais d’internet ou de littérature spécialisée, toutes les informations qui leur manquaient et ont comblé les lacunes qui les rendaient vulnérables à des actes invasifs et parfois injustifiés.


Ces femmes luttent en informant à leur tour de l’existence de pratiques irrespectueuses, inutiles et parfois même dangereuses (« point du mari », monitoring en continu, jeûne forcé…) mais elles souhaitent aussi aller plus loin et offrir la possibilité d’un accouchement serein et physiologique. Cette volonté vise à la fois le bien-être du nourrisson lors de sa naissance et celui de la mère pendant l’accouchement et sur le plus long terme. Il faut simplement informer et laisser les futures jeunes mamans faire un choix éclairé, pour cela, nous détaillerons les différentes positions de l’accouchement, leurs avantages et leurs défauts.

Sur le dos

Description :
La position dite le decubitus dorsal est la plus répandue au sein de nos maternités occidentales, à tel point que la plupart des jeunes femmes pensent qu’il s’agit là de la position naturelle à adopter lors de l’accouchement. La femme est allongée sur le dos jambes écartées et le plus souvent ses pieds reposent sur des étriers.

Avantages :
Les avantages connus de cette position sont surtout pour le personnel soignant qui a ainsi facilement accès au périné pour contrôler l’avancée du travail, pratiquer rapidement une épisiotomie ou introduire des forceps.

Inconvénients :
La position gynécologique est la moins physiologique.
Du point de vue de la future accouchée, cette position peut être extrêmement inconfortable : l’utérus pèse de tout son poids sur la veine cave qui irrige le coeur, entrainant une sensation d’oppression et de suffocation qui peut mener au malaise.
Par ailleurs lorsqu’elle est allongée sur le dos, le sacrum de la femme n’est plus mobile et peu bloquer la progression et la descente de bébé. Le travail sera ralenti et l’accouchement plus long, ouvrant la voie à toutes sortes de « coups de pouce » allant de la perfusion d’ocytocine (pour amplifier les contractions) à l’usage de forceps.

Sur le côté

Description :
Dans les maternités classiques, c’est la position la plus proposée après le decubitus dorsal, elle permet d’offrir plus de confort à la parturiente qui a un choix dans la position et en même temps elle laisse toute sa marge de manœuvre à l’équipe soignante (en cas de problème on peut repasser très rapidement à la position classique). Cependant une maternité n’offrant que ces deux choix ne peut être considérée comme étant à l’écoute des femmes et de leurs besoins.
Généralement les femmes accouchant sur le côté se tournent sur leur côté gauche, empêchant ainsi la compression de la veine cave.

Avantages :
Pour la femme les avantages sont nombreux, elle a sur le côté une plus grande liberté de mouvement et peut bouger son bassin plus facilement que si elle était sur le dos.
Statistiquement on remarque aussi que les femmes ayant accouché sur le côté sont nettement moins sujettes à l’épisiotomie (leur périnée étant moins accessible aux ciseaux) et même aux déchirures car lorsque le bébé entame ça descente tout le poids ne pèse pas sur le périnée.
Cette position est celle qui épargne le plus sûrement le périnée et facilite l’engagement de l’enfant à naître (facilité de mouvement du bassin, sacrum et ischions restant mobiles)

Inconvénients :
Les inconvénients sont surtout rencontrés par les soignants qui n’ont plus accès au périnée de leur patiente. De plus il nécessite souvent la présence d’une personne supplémentaire pour tenir une jambe en l’air.

A quatre pattes

Que ce soit de façon préméditée ou fortuite (par exemple une femme clouée sur place par une forte contraction et qui ne se sent plus capable de changer de position) un nombre non négligeable de femmes accouche à quatre pattes. C’est une position couramment adoptée lorsque les femmes accouchent à domicile.

Avantages :
Cette position a pour avantage de permettre une grande amplitude de mouvement, pour aider à la descente de bébé la future mère pourra onduler et bouger son bassin.

Inconvénients :
Pour le personnel l’accès au périnée est quasiment impossible, tout comme le placement d’un monitoring.
Cette position est par ailleurs très fatiguante pour la femme qui est en appui constant sur ses bras.
Une variante peut cependant la soulager, il suffit pour elle de se mettre à quatre pattes devant un lit ou un gros tas d’oreillers pour que l’un ou l’autre soutienne en partie la poids de son torse.

Accroupie

Avantages :
Accroupie, la femme gère mieux ses mouvements et peut « accompagner » son bébé.
Cette position accélère relativement le travail car la pesanteur fait son travail : le poids de l’utérus et du bébé pèsent sur le col et le ramollissent.
Le sacrum reste mobile et rien ne bloque l’engagement de l’enfant, le périnée est épargné car la mère n’a pas besoin de pousser.

Inconvénients :
Encore une fois les inconvénients sont côté personnel médical qui ne pourra pas vérifier le col de la parturiente, devra être plus disponible et n’aura pas d’accès au périnée.
Toutefois, les femmes qui accouchent accroupies ne doivent pas conserver cette position trop longtemps en effet ce qui épargne un périnée lors d’un accouchement rapide peut l’endommager s’il traine en longueur. Si le col ne se ramollit pas et ne s’ouvre pas, le poids combiné de l’uterus et du nourrisson fatiguera et détendra outre mesure le périnée.

En conclusion, toute position a ses avantages et ses inconvénients et le seul critère de choix ne doit pas être ce que propose la maternité mais ce que vous ressentirez comme la meilleure option pour vous le moment venu.


Articles similaires :
- Les enfants qui ont un chien auraient moins de troubles respiratoires
- Réalisez vos purées et compotes pour votre bébé
- Les mauvaises habitudes des enfants : problèmes et solutions
- Le cri lors de l'accouchement
- La consommation de jus de fruits 100% serait bonne pour les enfants
Questions similaires :
- J'appréhende mon retour au boulot.
- Oups,je devais reprendre ma pilule vendredi !
- Mamans quelle est la durée moyenne de votre séjour à la maternité?
- Bonne journée les lève tôt , je suis tombée du lit car de service ce matin pour faire la standardiste à
- Pensez-vous que les enfant doivent pratiquer un sport?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 07-11-2008
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles