Bien-être & Forme - Les progrès en chirurgie

Agrandir l'image - Hospitalisation en 2011 © Shutterstock
Les progrès en chirurgie
Hospitalisation en 2011
© Shutterstock

Grâce aux nouvelles techniques employées, les interventions sont souvent allégées.

Cela ne peut que vous rassurer.

La chirurgie sans hospitalisation
Pouvoir rentrer chez soi le jour même d’une opération devient une pratique courante grâce aux progrès chirurgicaux.

Actuellement, environ quatre interventions sur dix sont ainsi réalisées en ambulatoire : vous arrivez le matin dans l’établissement hospitalier et vous en ressortez en fin de journée.

Cela peut-être le cas pour la chirurgie des varices, des yeux, des amygdales, pour une opération du genou réalisée sous arthroscopie...

La chirurgie en ambulatoire n’est plus réservée aux interventions effectuées sous anesthésie locale ou loco-régionale. Elle peut vous être proposée même si vous êtes opérée sous anesthésie générale (sauf de longue durée).

Les avantages pour vous

- C’est bien plus réconfortant et agréable que de rester à l’hôpital.

- Vous aurez bien moins de risques de contracter une infection pendant une hospitalisation.

- Vos douleurs postopératoires seront aussi bien soulagées à domicile grâce aux médicaments prescrits.

Si besoin, une infirmière se rendra chez vous pour des soins.
Vous aurez un numéro de téléphone pour appeler, s’il y a lieu, l’équipe médicale ou le chirurgien. Mais si vous êtes opérée sans hospitalisation, c’est que vous n’êtes pas a priori exposée à une complication.

Cela explique que la chirurgie ambulatoire n’est pas proposée, par exemple, pour des interventions hémorragiques ou si vous avez une maladie qui justifie une surveillance après l’opération.
La chirurgie sans ouvrir
Bon nombre d’interventions sont maintenant réalisées sous endoscopie ou cœlioscopie, c’est à dire sans incision classique.

Le principe ? Un tube équipé d’une mini caméra est glissé à partir d’une minuscule incision ou par les voies naturelles et permet de voir la zone à opérer sur un écran. Parfois, une ou deux autres petites incisions permettent d’insérer des tuyaux contenant des instruments miniatures de chirurgie.

Cette technique est utilisée en :

- gynécologie pour ôter des fibromes, des kystes de l’ovaire, traiter une grossesse extra-utérine, la cause d’une stérilité
- chirurgie digestive pour une hernie hiatale, une appendice, ôter la vésicule biliaire, des polypes ou tumeurs du côlon
- cardiologie pour déboucher des artères
- rhumatologie pour une hernie discale

Les avantages pour vous

- Les tissus et les muscles sont bien moins traumatisés, et les douleurs postopératoires moindres.

- Les saignements sont réduits.

- Votre hospitalisation sera plus courte.

- Les cicatrices sont invisibles, ou presque.

- Votre rétablissement sera plus rapide, avec moins de fatigue.
Peur de l’anesthésie ?
Des progrès considérables ont rendu l’anesthésie générale bien plus sûre.

Les accidents sont très rares, alors qu’on opère des personnes de plus en plus âgées et malades.

Le passage en salle de réveil permet une surveillance sans faille et le confort a été amélioré, avec des techniques plus adaptées (réveil moins pénible).
Préparez-vous
Reposez-vous beaucoup pendant les deux semaines avant l’opération et ne cherchez pas à tout faire à la maison : plus vous arriverez reposée, plus vite vous récupérerez.

Si vous fumez, l’idéal est d’arrêter six semaines avant pour limiter les risques de complications. Les fumeurs en ont plus : infection de la zone opérée, troubles respiratoires, mauvaise cicatrisation ou plus lente...

Beaucoup de structures proposent une prise en charge pour faciliter l’arrêt du tabac (substituts, aide psychologique).

Mangez normalement : avant une opération, ne suivez pas de régime restrictif qui pourrait vous affaiblir. La veille, ne buvez pas d’alcool, vin y compris.

Vous avez une appréhension ? C’est naturel. Détendez-vous : regardez des films, voyez des amis, faites des exercices de relaxation.

N’hésitez pas à demander au médecin un tranquillisant à prendre la veille.

Et pensez à l’après : prévoyez, par exemple, une petite sortie la semaine qui suit l’intervention. Cela permet de positiver et de se rassurer.

Articles similaires :
- Le yoga : découvrez ses bienfaits et comment le pratiquer
- Les médecines orientales : un vrai atout santé
- Mince, c’est une verrue !
- La cigarette électronique : nouvelle méthode pour arrêter de fumer
- Pratiquez l'automassage
Questions similaires :
- Pourquoi a t-on retirer l'usage de la javel dans les lieus publique ( hopitaux maternité . )
- Intoxication alimentaire
- Salut dites vous avez peur du dentiste
- Coucou! A plus tard je vais chez mon charmant kiné!
- Voila je n ai pas de probleme de poids mais j ai de la cellulite comment m en debarrasser
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Neuneuilquoi Publié le 02-01-2011
Voir la fiche de Neuneuilquoi
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles