Sexo & Love - Ma rencontre avec Tim

Agrandir l'image - Amour © Shutterstock
Amour © Shutterstock
Amour
© Shutterstock

J’avais dix huit ans lorsque l’amour m’a frappé. Ne croyant absolument pas au coup de foudre, ni au grand amour, je préférais passer mon temps à m’amuser et à réfléchir à mon avenir professionnel. Je n’avais eu qu’un petit copain et c’était un garçon puéril et stupide qui ne pensait qu’à mettre ses mains partout.

Un beau matin, Lucie ma meilleure amie et moi avions rendez-vous au café pour finir nos devoirs et réviser pour nos futurs examens. Elle me montra les sms que le garçon qu’elle avait rencontré la semaine avant lui avait envoyés. Ces messages étaient différents de tous ceux que j’avais pu lire. Ils étaient romantiques sans être fleur bleue et pourtant si profonds.
C’est dur à expliquer car il ne la draguait pas mais pourtant on pouvait sentir l’attirance qu’il éprouvait pour elle. Elle était sur un petit nuage et j’étais heureuse pour elle, même si au fond je pensais que c’était d’une banalité et d’une futilité terrible que de s’enticher d’un garçon. Les semaines passèrent et elle me parlait de lui sans arrêt, au fond j’avais bien compris que tout ce qu’elle aimait chez lui c’était son physique.

Lors d’une soirée que nous avions organisé pour halloween j’allais le rencontrer. Les filles étaient presque toutes déguisées en sorcière sexy sauf moi. J’avais choisis un costume bien plus sombre et triste, une mariée au teint bleu. J’étais dans mon coin et Lucie discutait vivement de Tim qui venait d’arriver. J’avoue que j’étais curieuse de voir l’homme soit disant parfait que Lucie appréciait. Le buffet que j’avais tant convoité venait à peine de se libérer et je me dirigeais discrètement vers lui afin de goûter les délices que j’avais préparé l’après midi même.
« C’est dommage, tu ais loupé la pizza maison c’était un délice »
Je ne connaissais pas cette voix qui venait de s’adresser à moi.
Je me retournais vivement et découvris un costume de monstre avec le masque et tout le tralala. Encore un idiot qui adorait les costumes pour cacher sa face d'adolescent pleine de boutons, pensais-je.

Et là ; il enleva son affreux masque et secoua sa masse de cheveux noir charbon. Son visage enfantin et pourtant adulte de 21 ans, sa peau légèrement dorée, ses grands yeux gris clairs et sa bouche si pulpeuse lui donnaient une moue craquante , surtout quand il se mit à me sourire. J'ai cru que mon cœur allait exploser, jamais je n’avais ressenti cela. Il se pencha légèrement vers moi pour attraper son verre et mon cœur fit un plongeon. « C’est moi qui les ai faites, les pizzas je veux dire » Il me sourit à nouveau.
« Tu es Mel, c’est génial Lucie m’a dit que tu l’aidais cet après-midi, je suis Tim » Mon cœur s’arrêta tout à coup, je venais de tomber sous le charme du copain de ma meilleure amie. J’esquissai un sourire et m’échappai dans la chambre de Lucie pour reprendre mes esprits. Il devait se dire que j’étais bizarre, vu la façon dont je l’avais planté. Alors que je redescendais, je le croisais dans le couloir.
- « Ça va ? » me demanda t-il comme inquiet. Je ne dis rien et il me dévisagea « Si tu n’avais pas le teint si bleu je pourrais voir si tu es malade mais là j’ai du mal à deviner comment tu te sens » plaisanta t-il.
- « Ça va, je suis contente de te rencontrer, Lucie parle souvent de toi» ai-je répondu.
- « Ah bon, tu n’avais pas l’air de bien aller pourtant »
Son regard cherchait à me faire dire ce que je cachais.
-« Lucie doit nous attendre » ajoutai-je.

Nous descendîmes en silence et retrouvâmes une Lucie heureuse de me présenter son copain du moment. Plus tard dans la soirée, il me retrouva alors que j’étais assise sous la véranda et nous discutâmes durant une bonne heure. Je l’interrogeais sur sa vie, ses anciennes petites amies et à ma grande surprise il n’en a eu qu’une avant Lucie. Ils étaient restés ensemble deux ans avant qu’elle ne lui brise le cœur. J’avais de la peine pour lui car je savais bien que Lucie lui briserait le cœur une deuxième fois. Je me surpris à vouloir le protéger des infidélités récurrentes de ma meilleure amie. Aussi nous sommes devenus amis.

Quand nous sortions tous les trois avec Lucie je remarquais qu’il ne m’excluait pas de leur couple, il me parlait longuement. Mais un beau jour Lucie demanda à me parler en privé. J’avais peur qu’elle ait remarqué à quel point j’aimais Tim. Nous allâmes toutes deux au café même où elle m’avait annoncée sa rencontre avec Tim.
-« Je ne le supporte plus » déclara t-elle à ma grande surprise.
- « Il est trop sérieux, trop doux je n’aime pas ça »
- « Tu préfères ceux qui te traitent comme un objet » repondis-je avec un ton amer et surpris.
Sa décision était déjà prise et le pire c’est qu’elle voulait que je sois là quand elle lui dirait. Nous voila donc parties pour annoncer à Tim la malheureuse nouvelle et Lucie n’en avait rien à faire.
Quand nous arrivâmes j'étais si triste qu’il comprit rien qu’à me voir. Elle l’entraîna à part et le quitta sans aucun remord.

A partir de là, j’avais de la colère contre Lucie et petit à petit nous ne sortions plus beaucoup ensemble. Et un beau jour, on sonna à ma porte, Tim était là avec son petit sourire en coin que j’aimais tant. Plus le temps passait, plus nous étions amis. Je l’écoutais, le consolais et il se remit assez vite de cette histoire. Il m’appelait son médicament pour le cœur. Lucie prenait plutôt bien notre amitié et elle-même était copine avec lui. Quand j'avouai à mon amie mes sentiments pour lui, elle approuva et m’encouragea. J’écrivis donc une lettre à Tim, ou je lui avouais tout depuis le début. J’avais peur que cette lettre brise notre amitié si lui ne m’aimait pas en échange.
Pendant toute une semaine je n’eus pas une nouvelle de lui, je pensais avoir tout gâché, quand un jour il sonna chez moi.
Il m’entraîna pour discuter avec lui dans le jardin.
Nous nous assîmes face à face.
- « J’ai lu ta lettre et j’avais peur de te répondre. » Il fit un petit sourire et moi une grosse grimace.
- « j’avais peur de te perdre, je ne pense pas te mériter et si tu me quittes j’aurais perdu ma meilleure amie et mon amour. V’est vrai je t’aime, je crois même t’avoir aimé dès que j’ai vu ton visage bleu ce jour d’halloween mais je ne voulais pas blesser Lucie que j’appréciais beaucoup et… »
Je le coupais avant qu’il ait pu finir en mettant un doigt sur ses lèvres.
- « Je t’aime depuis que je t’ai vu et depuis que je te connais je t’aime encore plus »
Je l’embrassai spontanément, il resta surprit puis se détendit et me rendit mon baiser et m’enlaça amoureusement.

Depuis ce jour je n'ai plus quitté ses bras, mon grand amour, ma vie et mon mari.


Articles similaires :
- Les français et la tendresse : on en est où ?
- 1er Janvier 2009, la plus belle nuit de ma vie
- Ce que les hommes détestent chez les femmes!
- Les 10 points importants pour la préparation d’un mariage
- Il vous reproche votre manque de féminité
Questions similaires :
- Vous êtes avec un homme qui d'un coup vous demande un massage du dos! Pensez-vous qu'il a une autre idée ?
- Comment faire quand on appartient à deux groupes d'amies mais qui c'est deux la ne se conaissent pas?
- Croyez vous au
- Comment et où rencontrer un homme bien?
- Pourquoi les hommes ont souvent peur de l'engagement ? ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Meya06 Publié le 30-10-2009
Voir la fiche de Meya06
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : nailil35 Le 24-03-2010 à 23:53
C'est une très jolie histoire que je viens de découvrir !!

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles