Beauté - Miss Rose sort de chez le coiffeur

Agrandir l'image - Coupe chez le coiffeur © Shutterstsock
Coupe chez le coiffeur © Shutterstsock
Coupe chez le coiffeur
© Shutterstsock

Alors là, quand même, faut que je vous refile un bon plan.

Si je vous demande tout de go ce que vous pensez des salons de coiffure low-cost, vous allez très certainement me répondre que c'est du coiffage à la chaîne, qu'ils ne savent réaliser que trois coupes et que quoi que l'on demande on ressort avec la tête A, B ou C, qu'ils ratatinent les prix mais margent un max en imposant des soins hors de prix, etc.

Bon, enfin, pour être honnête, c'est ce que moi, j'aurais répondu il y a peu encore.

En effet, depuis une quasi-dizaine d'années, je m'entêtais à aller me faire coiffer chez Duloy's (pas de marque, pas de marque, surtout que je ne vais pas être sympa dans les lignes qui viennent).

Et pour le coup, tout ce que j'ai listé plus haut, j'y avais droit à tous les coups. Je peux même essayer de vous dépeindre ma figure un certain samedi matin, salon bondé, où la responsable du salon m'a signifié que mon tour était arrivé en claquant des doigts du bout du salon (véridique), pour me laisser ensuite aux mains de son apprentie espagnole qui, toute pleine de bonne volonté qu'elle fût, était loin d'être bilingue.

Après avoir bien insisté sur le fait que "Léger, hein, le dégradé, et on retaille à peine la mèche de côté", je m'étais bien évidemment retrouvée avec un dégradé escalier et une frange. Argh.

Longue à la détente (car j'y suis retournée, après ce fiasco...), c'est une ultime coupe dégradée-effilée au rasoir sur les longueurs qui a fini de m’écœurer. C'était la goutte d'eau qui fait déborder le bac à shampooing, comme qui dirait.

Mais, face aux prix prohibitifs pratiqués dans la plupart des salons (sachant que quand je demande une coupe, en général - et hors période de chagrin d'amour - j'entends par là "Coupez trois bons centimètres, soyons fous", c'est un peu les boules de lâcher plus de 50 euros pour ça) (et ah, oui, les colorations c'est home-made... avec plus ou moins de succès), je ne savais trop où aller.

Désemparée, j'ai donc un jour décidé de tenter le salon Tchoup Coiffure (sauras-tu retrouver le véritable nom du salon ?) sur mon trajet de bus.

Et là.

Révélation.

Non seulement j'ai été accueillie mais aussi écoutée et conseillée. J'ai donc appris que les nombreux coiffeurs qui m'avaient affirmé pendant 20 ans qu'avec des cheveux fins, point de salut en dehors du sacro-saint dégradé, et ben ils se plantaient. Et pas qu'un peu.

Avec des cheveux fins comme les miens, le dégradé se termine invariablement en masse voletante sur le dessus, et en queues de rat en bas. Et je ne vous raconte même pas par temps humide.

Donc au final, la coupe idéale, compte-tenu de la forme de mon visage et de la nature de mes cheveux, c'est un carré un peu plongeant, longueur épaules. Et ça, c'est la gentille coiffeuse de Tchoup qui me l'a appris, et démontré manu-militari.

Et si j'en fais tout un plat, c'est que cette première fois n'est pas restée un cas isolée. J'y suis allée en tout trois fois, et je suis tombée à chaque fois sur une coiffeuse différente, et à chaque fois j'ai eu droit à mon temps de conseil (j'ai la chance de pouvoir moduler mes horaires de travail et donc d'y aller à l'ouverture, à 9h : en général, je suis la première cliente, ce qui est plus sympa qu'un mercredi ou un samedi en plein rush).

J'ai aussi eu droit à la question "On leur fait un soin ?" AVANT de passer au bac, avec mention du prix du soin, et de la note finale puisqu'ils fonctionnent par forfaits fixes.

Allez, concrètement : shampooing-coupe-brushing = 19€ ; shampooing-coupe-couleur-brushing = 29€ (et avec une couleur de marque un peu plus pointue = 39€). Imbattable non ? Le soin au bac est à 6€, mais vraiment pas imposé.

Voilà, ce petit billet pour couper court (haha, jeu de mots thématique) aux idées reçues sur les coiffeurs low-cost. Y'en a des nuls, y'en a des biens. Celui-ci, il est drôlement bien. Testez.

PS : et cerise sur le gâteau, ils font vraiment ce qu'on a prévu au départ. Elle n'a coupé que quelques centimètres et s'est conformée à mon souhait de ne pas vouloir avoir l'air de sortir de chez le coiffeur.

J'ai donc eu un vrai séchage naturel, contrairement à bon nombre de fois chez d'autres, d'où je ressortais avec un brushing digne des premiers épisodes de Dynasty.


Articles similaires :
- Conserver les produits de beauté
- Comment poser son blush ?
- Epilation orientale au caramel
- Masques pour la peau grasse
- Helena Rubinstein sort une gamme de maquillage féline
Questions similaires :
- Aimez vous porter des décolletés ?
- Si je vous dis tatouages ,piercings, que me répondez vous? (j'adore j'en ai ou beurk)
- Coucou les filles! Je reviens de courses et j'ai acheté un nouveau
- Je n'aimes pas les hommes qui mettent des cravates et vous?
- Connaissez vous le mélange à base de miel pour s'épiler ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Lavraiemissrose Publié le 13-09-2011
Voir la fiche de Lavraiemissrose
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles