Maman - Mon Accouchement à J+1.

Agrandir l'image - Accouchement à J+1 ©Shutterstock
Accouchement à J+1 ©Shutterstock
Accouchement à J+1
©Shutterstock

Une semaine avant le terme (qui est le 20 février) tout est ok au rdv chez le gynécologue. le Col est ouvert à 2 doigts larges, je refuse le déclenchement et le décollement. Je souhaite que tout ça vienne naturellement cette fois. Le gynéco me dit que c’est bien parti pour que ça vienne tout seul.
On programme quand même un rdv le 21 février à J+1 au cas où pour un déclenchement.

Les jours passent, et toujours rien,pas de signes,nous sommes le 20 février date du terme, et rien ne m’annonce un accouchement imminent. Je prépare tout de même toutes mes affaires pour le lendemain, au cas où, mais je compte bien demander au gynéco de patienter encore une journée pour donner toutes ses chances à ma puce d’arriver seule.

Le 21 février, je me lève désespérée qu’elle ne soit pas venue dans la nuit,on prépare Hugo pour aller chez la nounou, on se prépare et on prend toutes les affaires. J’ai quand même se pressentiment que je ne rentrerais pas chez moi ce soir, je ne sais pas pourquoi.

RDV à 8h45:

On dépose d’abord Hugo, il se fiche pas mal de me voir partir .
Arrivée à la clinique le gynéco a du retard, il nous prend dans son bureau.

9h30:

Auscultation,le col est largement ouvert à 3 cm, le travail devait donc se mette en route dans la journée. Je lui dis que je ne veux pas me faire déclencher aujourd’hui, et là il n'est pas trop content et m’explique pourquoi bébé pourrait souffrir.Ce que je savais déjà.
Mais une chose qu’il me dit m’aide à me résigner : « j’ai patienté jusqu’à aujourd’hui, j’ai respecté votre choix qu’elle arrive naturellement » et ça c’est vrai. Car dans cette clinique logiquement j’aurais déjà du avoir accouché la veille,alors tanpis.
Il me dit qu’on va faire un déclenchement en douceur, que ça va aller très vite. Je lui dis que je veux accoucher sans péridurale, il dit que c’est largement faisable si on ne met pas trop de produit.
Alors voilà,c’est parti,ça me rappelle exactement le déclenchement pour Hugo.Je sors de son bureau les larmes aux yeux ! Mon mari lui rappelle gentiment qu’il faut me comprendre, que j’ai déjà été déclenchée une fois.

On passe aux admissions faire mon entrée. Monsieur prend les valises dans la voiture et on monte en maternité.

Arrivée en maternité, je vois l’infirmière . Et là je lui demande qui sera la sage-femme aujourd'hui.Je suis trop contente, c'est une sage-femme que je connais et que j'adore,toutes mes appréhensions disparaissent et je retrouve le sourire.

On va dans la chambre déposer les valises, on prend les affaires de bébé et on va devant les portes de la salle de travail. On voit la sage-femme qui prend sa garde et qui me demande qu’est ce que je viens faire, si c’est pour un monitoring. Je dis que non, que je dois accoucher par déclenchement, elle n’était pas encore informée par le gynécologue .
On rencontre également l’aide soignante de la salle de travail. C’est une fille d’une douceur, on ne peut pas faire mieux. Elle prend les affaires d’emma pour préparer le berceau. Me dit de me préparer et de revenir d’ici 20 à 30 min. Avant nous faisons une séance photo des dernières heures d' Emma dans mon ventre, et petite vidéo pour avoir de beaux souvenirs.

Dans la salle de travail:

Mon mari est prié d’attendre un peu devant les portes le temps qu’on me prépare.Je choisi la salle 1, celle où il y a une toute nouvelle table d’accouchement. En plus j’ai de la chance, je suis seule, personne n’accouche. Je mets ma belle blouse,elle me branche le monitoring, me prend mes constantes et fait entrer monsieur.

La sage-femme arrive tranquillement, me prend mes papiers, et me pose ma perfusion pour lancer le déclenchement. A ce moment je lui raconte mon premier accouchement et lui dit que j’aimerais vraiment éviter les forceps et l’épisiotomie qui m’avait tant fait souffrir. Elle me dit qu’il n’y a pas de problèmes et qu’on fera tout pour ça ! Je lui dis aussi que je souhaite accoucher sans péridurale, enfin qu’on verra selon les douleurs car avec un déclenchement ce n'est pas facile. Que je souhaiterais pouvoir bouger,elle n'y voit pas d'inconvénients.

Il est 10h40:

Elle lance tout doucement le produit pour les contractions (l'ocytocine).Les contractions arrivent vraiment doucement et pas de douloureuses. Quelques minutes plus tard, elles deviennent plus régulières, juste quelques douleurs comme avant l'arrivée des règles. Le gynécologue passe, il regarde le monitoring et repart,ça se met en route doucement. Il dit à la sage-femme de percer la poche des eaux maintenant. Elle préfère attendre un peu quand même, parce qu’après les douleurs vont être fortes ! Je suis d’accord avec elle.

Vers 12h00:

La sage-femme décide de m’examiner.Elle ne l’avait pas encore fait et me perce donc la poche des eaux car le col ouvert à 4 cm.
Ça coule pas mal,et là je me dis que je peux plus revenir en arrière!
Moi je commence à avoir sérieusement mal.Effectivement une fois la poche percée, ça augmente la douleur !Je m’assois sur la table, elle me propose le masque de protoxyde d’azote pour atténuer ma souffrance. Je le prends mais ça ne fait rien,les douleurs deviennent très très vives, je ne sais plus comment me mettre, je souffle, j’arrive même plus à contrôler ma respiration,elle m’entend gémir, et vient me proposer une barre à laquelle je peux m’accrocher et prendre d’autres positions pour me soulager ,mais rien n'y fait,j’ai trop mal.

A 13h00:

Elle m'examine,je suis à 5 cm seulement à ma grande surprise! Je pensais que ça avait avancé plus vite que ça , je désespère à cause de la douleur et lui demande de me faire la péridurale.
Elle appelle l’anesthésiste. Je me tords de douleur,L’aide soignante m’aide à respirer, à me contrôler mais c’est trop dur,5 ou 10 min plus tard l’anesthésiste est là.
Il regarde le monitoring et me dit que je risque d’accoucher très vite, qu’il est temps de la poser. Il prépare mon dos, moi je souffre, j’en peux plus, on attend que la contraction passe et il me pique.

Ça m’irradie le dos! J’écrase les doigts de l'aide soignante qui me tient pour que je ne bouge pas. Il n’y arrive pas, il doit repiquer,il demande à ce qu’on arrête le synto car j’ai des contractions beaucoup trop rapprochées.
On recommence, j’en peux plus, j’ai trop mal et j’ai trop peur qu’il n’y arrive pas maintenant,j’ai les jambes et les bras qui tremblent tout seul, je ne peux pas me contrôler. Il repique, met du temps et il y arrive enfin. Je suis soulagée psychologiquement mais loin de l’être physiquement. J’ai toujours aussi mal, c’est l’horreur,Monsieur arrive enfin, j’avais besoin de son soutien.
Il me voit souffrir pendant une contraction, j’en ai les larmes aux yeux, j’en peux plus, et cette péridurale ne me fait strictement rien. La sage-femme me dit qu’elle va m’examiner pour voir, je suis à 8 cm.

Les contractions changent, et j’ai une envie très forte d'aller à la selle. Elle me dit de la prévenir quand j’aurais vraiment envie de pousser.Ce qui arrive très tôt.

Tout le monde se prépare. Ma collègue auxiliaire nous rejoint pour réceptionner ma puce. Et c’est parti pour la première poussée,Il me faut quelques secondes pour bien la diriger, je pousse très fort 2 fois et là elle me dit qu’on voit les cheveux. Je dis à mon mari d’aller jeter un œil, et il me dit que ça ne sera pas une blondinette !
Moi j’ai une constante envie de pousser,j’ai du mal à discerner les contractions tellement ça pousse.

Le gynécologue arrive, je suis en train de pousser sur ma 2 ème contraction, il me dit que c’est très bien qu’elle va vite arriver. 3 ème contraction, ça devient dur de pousser mais c’est plus fort que moi, je pousse comme une folle, je suis à la limite du malaise, je respire trop fort trop vite, je suis obligée de m’arrêter et de respirer doucement pour reprendre mes esprits. L’aide soignante me brumise le visage pour me rafraîchir.

Dernière contraction, le gynécologue appui un peu sur le ventre, ça ne fait rien, il me fait mal, je continues et là je sens la tête sortir. Je suis tellement dedans qu’on me crie de part et d’autre de ne plus pousser, mais il me faut du temps pour réaliser. Je sens qu’on dégage une épaule, on me dit de repousser, je ne prends même plus de respiration, cette sensation d’avoir la tête entre les jambes est trop forte. Je pousse, le gynécologue pousse aussi sur mon ventre, mais là c’est très efficace et Emma sort.

Le gynécologue regarde dit qu’on peut couper le cordon, alors mon mari s’approche et recule d’un coup.
Il me fait peur, je demande si tout va bien,en fait elle a le cordon enroulé 3 fois autour du cou et une fois autour de son bras la coquine, alors il ne pourra pas le couper.
Ils me disent de l’attraper, un moment magique, je ne sais plus qui je suis, où je suis,elle est bleue mais si belle,elle ne crie pas, trop encombrée par les glaires, alors ma collègue auxiliaire la prend pour aller lui prodiguer rapidement les soins.

Quelques minutes plus tard je sens une nouvelle contraction et une nouvelle envie de pousser,je ne comprends pas, Emma est née,j'oubliais qu'il fallait expulser le placenta.C'est sortit tout seul,il vérifie qu'il soit entier.
J’ai fais une belle petite puce de 3 kg 600,!

Le papa revient avec notre puce d’amour toute emmitouflée dans sa couverture rose .Je pleure de joie, elle est magnifique, elle a les yeux grand ouverts,une petite perle. Notre vie à 4 va enfin commencer.

Je ne regrette vraiment pas d’avoir eu ce déclenchement,tout à été très beau, la douleur vite oubliée, même si je n’aurais jamais pensé souffrir autant !


Articles similaires :
- Votre enfant est fatigué le matin ?
- La Déco de Noël des enfants: oranges de Noël
- Jeux d'adresse ou de plein air... économiques !
- Enceinte... et pas immunisée contre la toxoplasmose
- Futurs parents : la boîte à tendresse, le site à ne pas rater
Questions similaires :
- A quel âge le pot
- Pour les enfants à partir de 2ans ?
- Qui veux faire un bébé en ce moment?
- L'allaitement a t-il eu un réel effet positif sur la santé de vos petits loups? Avec comparaison si possible!
- Que pensez-vous du prénom gisèle ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Romuamelie Publié le 01-08-2008
Voir la fiche de Romuamelie
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : acidenea Le 17-09-2008 à 20:18
Super récit, ça me rappelle la naissance de Jody, elle aussi déclenché, mais à 37sa car perte prématuré des eaux, autant de souffrances et ma puce arrivée bleue sans respiration le cordon autour du coup, une belle frayeur, elle a pas crié de suite mais maintenant qu'est ce qu'elle se rattrappe ! lol

Ecrit par : Bretzelle59 Le 16-09-2008 à 13:56
Ton histoire m'a mis les larmes au yeux, j'en ai frissonné je sui contente pour toi, tu explique super bien et je crois que j'ai eu mal au ventre pour toi lol
c tres beau bravo

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles