Sexo & Love - Mon colocataire adoré

Agrandir l'image - Tomber amoureuse de son colocataire © Shutterstock
Tomber amoureuse de son colocataire © Shutterstock
Tomber amoureuse de son colocataire
© Shutterstock

Lily sortit doucement de son lit, elle ne voulait pas réveiller Tom. C’était son fiancé, un homme terriblement terne. Cela faisait un an qu’ils se connaissaient et trois mois qu’ils étaient fiancés.

Avoir rencontré sa belle famille lui avait littéralement fichu une claque. Elle avait pris conscience à ce moment précis de ce qui l’attendait quand elle aurait épousé Tom. Sa belle mère, extrêmement croyante, l’avait conduite de force à l’église tendit que son beau père, totalement dépassé par la situation, se noyait dans l’alcool.

C’est à partir de ce moment que Tom s’était révélé à elle en tant que fervent catholique. Bien sûr, Lily respectait leur croyance mais depuis que Tom l’obligeait à dire les bénédicités avant de dîner, Lily avait perdu tout espoir de le voir se lever et dire « Je plaisante chérie, je ne suis pas du tout comme ma mère ! »

Ainsi, Lily se levait chaque matin depuis ce jour pour faire du café et réfléchir au meilleur moyen d’échapper à cette union qui était programmée pour dans un mois.

« Bonjour Poussin, tu as bien dormi ma future Madame Tom Sirota ? »

Il était levé et visiblement en pleine forme.
« Bonjour Tom.
- Enfin ! Un peu plus d’entrain lorsque son futur époux se lève pour vous embrasser ! »


Elle l’embrassa sans envie en se disant que si elle lui disait, elle ruinait ses rêves à lui, le rendait malheureux et perdait son logement. Mais que si elle ne disait rien, elle finirait marié à un homme qui insupporte.

« Ce matin, je dois passer faire les papiers de mon assurance ma douce colombe, viens donc avec moi et mets ce petit caraco blanc qui rend tes cheveux encore plus roux que d’ordinaire. »
Et cette façon de parler, pourquoi ne l’avait elle pas remarqué plutôt ?
« Je dois venir aussi ?
- Enfin chérie, mon cœur, que penserait mon assureur si je venais seul alors que nous devons nous marier. Non, voyons que penserait- il, alors qu’il sait que je vais t’épouser, si je fais mes affaires seul ?
- On s’en fiche de ce qu’il pense, c’est moi que tu épouses, pas ton assureur.
- Je te prierai de ménager tes paroles, tant d’arrogance ne doit pas plaire au seigneur !
- Je ne suis pas croyante. »


Elle était lasse alors que lui s’emporta aussitôt.
« Il est inadmissible que mon épouse ne soit pas chrétienne, tu t’y mettras dès que nous serons mariés. »

Il partit vivement vers sa chambre en claquant la porte derrière lui. C’est à ce moment là que Lily se dit qu’au fond, tout serait plus simple si elle avait un accident et qu’elle quittait cette terre. Cette pensée lui donna une décharge électrique. Elle aurait préféré se faire écraser plutôt que de se marier. Voilà où elle en était, et ça ne pouvait plus durer. Elle courut dans la chambre, saisit sa valise et la remplit du plus qu’elle put. Comme une traîtresse, elle déposa sur la table de nuit un petit mot pour Tom.

« Ça ne marchera jamais entre nous, nous sommes trop différents. Je suis désolée, mon frère viendra prendre mes affaires. Adieu Lily. »

C’était sûr, dans la famille Sirota, elle écoperait du surnom de Juda et serait maudite.

Trois mois s’écoulèrent, Lily avait emménagé comme colocataire chez son frère Marc et un ami à lui, Josh. C’était étroit pour trois personnes mais avec le prix de l’immobilier, c’était tout ce qu’elle pouvait se payer.

Son maigre salaire de vendeuse en librairie était juste assez gros pour payer le loyer, partager les frais et faire quelques sorties. Mais elle s’en fichait car depuis le moment où elle avait posé ses bagages chez eux, elle en pinçait pour Josh.

Il était critique littéraire, il gagnait plutôt bien sa vie mais son amitié pour Marc et son incapacité à cuisiner le poussait à rester ici. Marc était traiteur et Lily avait pris deux kilos depuis qu’elle vivait avec eux. Elle avait donc décidé en cette belle matinée d’aller courir avec Josh pour perdre ce gras superflu.

« Arrête de dire des bêtises, t’es pas grosse, t’as même pas besoin de courir. Cela dit, j’aimerais bien voir combien de temps tu vas tenir !
- Quand une femme ne rentre plus dans son jeans test préféré, elle est prête à tout pour le remettre, je vais t’étonner. »


Il rigola et prit le chemin en terre qu’ils allaient suivre. Lily le suivit, plus motivée que jamais.

Au bout de trois kilomètres, elle commença à avoir un point de coté et le souffle court. Elle s’octroya une petite pause sur un rocher.

« C’est bon, tu as vu comme je suis nulle ? »
Il regarda sa montre.
« 3 kilomètres 100, c’est super pour un début.
- Je suis sûre que tu vas plus loin d’habitude.
- Un peu, mais vaut mieux arrêter si tu veux pas que je te porte pour le retour.
- Je sais que t’es musclé, mais tu te ferais une hernie mon pauvre. »


Il rigola en secouant le tête, signe de négation. Elle le détailla ostensiblement en reprenant son souffle. Il était beau à vous crever le cœur. Ses joues, d’ordinaire couleur crème, avaient rosies sous l’effort. Ses cheveux noirs en bataille sur la tête lui donnaient l’air de sortir du lit. Ses yeux, d’un bleu clair presque transparent ornés de longs cils noirs étaient mis clos.

Il se reposait contre un arbre et il était beau comme un dieu. Ses bras noueux étaient croisés sur son ventre. Il tourna la tête vers elle et lui envoya un sourire moqueur.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Je sais j’ai une tête bizarre après avoir couru. »


Elle s’empourpra et fit signe que non de la tête. Elle s’imaginait ce qu’il pouvait voir. Elle était avachie sur un rocher, tous ces cheveux blonds presque blancs sortaient de sa queue de cheval, lui donnant l’air d’une folle. Sa peau pâle devait être rouge et ses yeux gris exorbités. Pas très sexy. Elle tourna donc la tête pour lui éviter cette vision d’horreur.

« Quoi ? Qu’est ce qu’il y a Lily ?
- Rien je me disais juste… »
- Oui ?
- Ben je te regardais et je me disais que vraiment j’ai une allure minable face à la tienne.
- Tu plaisantes ?
- Non, toi t’as l’air d’un sportif sexy qui se repose sur un arbre. Et moi, je ressemble à une baleine échouée sur un rocher. »


Il partit d’un rire tonitruant pour finalement la regarder avec sérieux.
« Tu te fiches de moi ? Je sens la transpiration, je suis pas coiffé et ...
-... Et tu te sembles sortit d’un magazine de mode. »
, le coupa t’elle.

Elle l’avait fait rougir, il se tourna vers la forêt pour le lui cacher.
« Tu es pas mal non plus tu sais. Tu devrais pas te sous estimer.
- Je suis réaliste.
- Chut, je vais te dire un truc ! Tu sais pourquoi je fais plus venir mes collègues de travail à la maison ?
- Parce qu’ils sont bruyants ?
- Non, parce que je ne pouvais plus les supporter. Quand ils venaient, ils bavaient sur toi et faisaient des remarques grossières sur ce qu’ils auraient aimé faire avec toi.
- Ça fait rien, ils sont bêtes, ça me vexe pas t’inquiète pas. Tu peux les faire revenir si c’est juste pour ça.
- Non je ne peux pas, parce que ça me rend jaloux !
- Tu es jaloux de moi parce que tu voudrais qu’ils te trouvent sexy aussi ? »
plaisanta t’elle.
« Non je suis jaloux, parce que à chaque fois, un d’entre eux essai de t’aborder de te séduire et moi j’ose pas le faire. »

Elle en resta sans voix durant quelques minutes. Il venait bien de dire ce qu’elle croyait qu’il avait dit ? Elle se leva doucement et se rapprocha de lui.

« Je suis désolé, je suis bête, ton frère va me tuer si je touche à sa petite sœur. »

Elle ne lui laissa pas le temps d’en dire plus et l’embrassa à pleine bouche. Il avait un goût de bonbon aux fruits et elle aspira sa langue comme une sucette.

La main de Josh qui encadrait son visage descendit au niveau de ses reins pour finalement venir soutenir sa jambe. Il la plaqua contre l’arbre et lui embrassa le cou, la poitrine.

Ils quittèrent le chemin de terre pour aller s’enfoncer dans la végétation, à l’abri des regards. Dans une clairière au sol couvert d’herbes douces ils s’allongèrent.

Elle lui ôta son tee-shirt et il descendit le short de sa colocataire. L’embrassant doucement sur les parties intimes, elle haleta de plaisir.

Cette situation était à la fois effrayante et excitante. Elle l’allongea et grimpa sur lui. Quand sa verge puissante la pénétra, elle gémit de plaisir, faisant fuir les quelques oiseaux près d’eux.

Elle tenta de rester silencieuse, se contentant de gémir pour ne pas attirer les voyeurs quand une vague de chaleur lui remonta jusque dans la nuque. Tendit qu’elle tentait de cacher son cri, il lui mordilla délicatement le cou en poussant de plus en plus fort son sexe en elle. Il finit par convulser de plaisir et ralentit, tandis que Lily s’allongea sur lui.

Ils se rhabillèrent en rigolant de combien une séance de course pouvait faire du bien et rentrèrent à l’appartement.

En arrivant chez eux, Marc les attendait sur le canapé, l’air plus sérieux que jamais. Il avait quelque chose à leur annoncer. Et tous deux rougirent en songeant que ça devait se lire sur leurs visages qu’ils étaient fous l’un de l’autre.

« J’ai un truc à vous dire, voilà en fait j’ai rencontré quelqu’un. »
Lily et Josh poussèrent en cœur un soupir de soulagement. Ils avaient eu peur que Marc ait tout deviné.

« C’est super frangin, je la connais ?
- Non, elle travaille avec moi. En fait, ce que je suis venu vous annoncer c’est que j’emménage chez elle.
- Oh mais c’est super ! »
Josh semblait ravi.
« Vous m’en voulez pas de vous lâcher ?
- Non ne t’inquiètes pas on y fera face. »


En fait, Lily était soulagée de savoir qu’ils n’auraient pas besoin de se cacher à la maison pour ne pas heurter la sensibilité de son frère.

« Tu déménages quand ?
- En fait j’ai tout mon temps, Marie voudrait que je fasse vite mais je veux pas vous laisser comme ça, sans temps d’adaptation.
- Non tu devrais faire vite mon pote, les filles n’attendent pas.
- Vous me cachez quelque chose tous les deux ? »


Lily et Josh se regardèrent et éclatèrent de rire.


Articles similaires :
- Offrez-vous un mariage à prix malin
- Réussir sa première fois
- Une journée mondiale pour sensibiliser les jeunes à la contraception
- Petits secrets pour entretenir la flamme
- Des vacances, une plage, des amis, des nouvelles rencontres...
Questions similaires :
- Bizarre bizarre vous repondez plus volontier a certaines questions! Coquines! Par exemple!
- Selon vous quelle est le meilleur moyen de se venger d'un homme menteur et infidel ?
- Votre mec vous quitte ?
- Quelle positions préférez-vous?
- Salut a tous! penser-vous que a 25 ans on peut faire en sorte d'arrete les regle
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Meya06 Publié le 15-11-2010
Voir la fiche de Meya06
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles