Maman - Mon enfant est-il somnambule ?

Agrandir l'image - Enfant © shutterstock
Enfant © shutterstock
Enfant
© shutterstock

Cela vous a fait bizarre, l'autre soir, petite chérie est apparue dans le salon, alors qu'elle devait dormir depuis deux bonnes heures. Les yeux grands ouverts mais ne semblant pas vous voir, elle a pris le cahier laissé sur la table, a marmonné deux trois mots quand vous lui avez demandé ce qui se passait et est retournée sagement se coucher.

Évidemment, le lendemain, elle ne se souvenait plus de cet épisode. Faut-il s'inquiéter ? Le somnambulisme est fréquent chez les enfants, et touche principalement les garçons entre 7 et 12 ans. Selon les études, environ 30% des enfants de cette tranche d'âge connaîtrait au moins un épisode de somnambulisme, sans d'ailleurs que les parents s'en soient forcément rendu compte. Voilà qui est donc assez commun.

La crise de somnambulisme a lieu pendant la phase de sommeil profond, environ deux heures après l'endormissement. Elle dure quelques minutes, parfois une demi-heure. Les crises de terreur nocturne, qui se manifestent juste après le coucher et lors desquelles l'enfant paraît inconsolable voir agressif, sont aussi une forme de somnambulisme.

Il n'y a pas de danger lié au somnambulisme en lui-même. Par contre, dans son état inconscient, l'enfant peut se mettre dans des situations dangereuses pour lui-même. Les risques de chute notamment existent. Dans tous les cas, si votre enfant est sujet à ces épisodes, fermez-bien à clefs les portes et fenêtres. Autre point, le somnambule est souvent agressif lorsque l'on tente de le réveiller. Le mieux à faire est de le reconduire calmement dans son lit, pendant qu'il continue à dormir.

Faut-il consulter ? Le somnambulisme et ses mécanismes sont encore mal connus. Néanmoins, si votre enfant a plus d'une crise par semaine ou que leur durée est assez longue (plus de 10 minutes), parlez-en à votre médecin, il saura vous conseiller. Le stress est un facteur impliqué dans le somnambulisme. Créez les conditions pour un coucher "relax".


Articles similaires :
- Notre rôle de parents, de l'enfance à l'âge adulte
- Récit d'une mère face au surpoids de son enfant
- Comment prévenir les vergetures ?
- Choisir la contraception de votre adolescente
- Faut-il les laisser croire au Père Noël ?
Questions similaires :
- Si on vous proposais d'enregistrer la voix de votre enfant pour les besoins d'une chanson, accepteriez vous ?
- Est ce qu'accoucher est vraiment douloureux?
- Vous êtes partie quelques jours de chez vous et en rentrant ?
- Pourriez vous acceptez l'homosexualité de votre enfant?
- Si votre bébé pleure allez vous voir directement ou pas ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Narthex Publié le 03-09-2009
Voir la fiche de Narthex
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles