Maman - Née dans un camion de pompiers

Agrandir l'image - Née dans un camion de pompiers © Shutterstock
Née dans un camion de pompiers © Shutterstock
Née dans un camion de pompiers
© Shutterstock

Je vais vous raconter la naissance peu banale de ma fille

Jeudi 11 octobre 2007, 6h du matin, une grosse contraction me réveille, 6h30, une autre, mon mari me demande si je veux qu'il reste, je lui dit non, 30 min d'écart ça signifie rien et mon premier a mis 13h a venir, il a donc le temps. Il part au travail.

7h, une autre contraction et la tout s'enchaine, à peine deux pas de fait et une autre, et ça continu. Mon fils se lève, je lui prépare son petit déjeuner tout en ayant les contractions, à 7h15, je téléphone à mes parents, ils arrivent 15 min plus tard et je perd les eaux dans mon appartement.

Mon père en voyant ça, me dit qu'il ne prend pas le risque de m'emmener à la maternité qui est a 30 min de chez moi, en plus à cette heure avec les embouteillage, il a peur de ne pas arriver à temps. Il part chercher les pompiers dont la caserne est au bout de ma rue.

7h40 je monte dans le camion des pompiers, ma mère s'occupe de mon plus grand fils et l'emmènera a l'école.

Les pompiers font le bilan de la situation, téléphone au samu, reviennent et me disent, que l'on ira pas jusqu'à la maternité, que si on roule ça accélérera l'accouchement.
C'est donc un médecin du samu qui va m'accoucher.

L'équipe du samu arrive, mais celle ci repartira 30 min plus tard parce que la relève est à 8h, ils attendent donc l'arrivée de l'équipe de jour.

Vers 8h30, la nouvelle équipe arrive donc, des personnes beaucoup plus gentilles et aimables que la précédente équipe,
ils sont heureux de participer à mon accouchement, sans parler des pompiers qui sont respectueux, gentils et qui me détendent en me parlant.

Et je ne vous ai pas dit : j'ai rappeler mon mari, qui est revenu aussi, il a pu arriver avant la naissance de sa fille.

Nous sommes donc mon mari et moi dans l'ambulance des pompiers, ils ont garés sur le parking de la caserne.

Nous sommes avec les 3 pompiers et l'équipe du samu et maintenant on attend, les contractions passent, je gère la douleur, tout se passe bien. Dehors, mes parents et mon petit frère attendent, mon fils est à l'école.

Nous attendons toujours jusqu'au moment où je sens qu'il est temps de pousser. Je réalise quand même que je n'ai pas un accouchement banal, je tremble un peu, mais mon mari est là et ça me rassure. En deux poussées, notre fille est là.

Il est 9h25, Notre fille Savannah est donc née sur le parking d'une caserne de pompiers, un merveilleux souvenir.

Nous avons été transporté à la maternité par la suite.

Voila pour le récit de mon accouchement, duquel je garde un merveilleux souvenir, et je ne remercierais jamais assez les pompiers et le samu, pour le respect dont il ont fait preuve et aussi pour m'avoir laissé gérer mon accouchement.


Articles similaires :
- Les bébés mannequins
- Comment faire pour que mon ado range sa chambre ?
- Quand va t-il marcher ?
- Les Doulas
- La sexualité en attendant bébé
Questions similaires :
- Je regarde la 2 , et c'est un sujet sur les femmes qui ne veulent pas avoir d'enfants, de peur de déformer .
- Qui a eu 3 enfants ayant des ages rapprochés ?
- Comment gérez vous votre temps avec des enfants ?
- Votre fille vous a t-elle déjà fait croire
- Coucou ,un petit tour pour vous souhaiter une bonne fête et un bon dimanche.
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Akhesa Publié le 24-04-2008
Voir la fiche de Akhesa
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : Bretzelle59 Le 13-11-2008 à 15:32
Cela doit être un merveilleux souvenirs, heureusement que tu as eu l'équipe de jours alors (+ agréables)

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles