Maman - Nos enfants et les dessins animés

Agrandir l'image - Nos enfants et les dessins animés © Shutterstock
Nos enfants et les dessins animés © Shutterstock
Nos enfants et les dessins animés
© Shutterstock

Dans l’absolu, on ne voit pas pourquoi son enfant regarderait ce genre de programme, on se dit même qu’on évitera au maximum de laisser son enfant devant la télé parce qu’on a tous en tête l’image catastrophique d’un enfant vautré sur un canapé qui préfère regarder des publicités pour assurance que de sortir se promener.

Et puis un jour, on réalise que de toutes façons tant que nous, parents, ne jetterons pas notre téléviseur, nos enfants la regarderont. Pour éviter qu’un jour ils viennent nous parler d’un personnage dont ils seront fans et dont nous n’aurons jamais entendu parler, il faut prendre les devants et savoir ce qu’on accepte pour nos chères têtes blondes.

Le discours bien-pensant généralement adopté présente le préjugé alarmiste d’un enfant abandonné à lui-même face à des images que personne ne contrôle et qui subit un véritable lavage de cerveau dont les séquelles sur le comportement sont indéniables.

Mouais… Et si on se faisait pour une fois l’avocat du diable et qu’on partait du principe que les dessins animés étaient autre chose qu’un moyen pratique et bon marché de garder un enfant tranquille ? Que peuvent apporter de positif à nos tout-petits les programmes jeunesse ?

Du divertissement

L’objectif et l’intérêt premier du dessin animé est évidemment de divertir. Des couleurs vives ou douces, des épisodes de cinq minutes adaptés aux limites de concentration d’un petit enfant, des dialogues simples et compréhensibles sont autant de règles auxquelles doivent se plier les programmes jeunesse ; ils se mettent à la portée de leurs spectateurs pour assurer un moment de détente que les parents doivent encadrer en posant des limites sur le temps passé devant un écran et la nature de ce que l’enfant verra.

Des valeurs

En un sens les dessins animés sont la version moderne des contes d’autrefois ; sans nécessairement relater le quotidien du jeune public auquel il est destiné, il parvient à véhiculer et transmettre des valeurs et des notions abstraites. Les parents ont parfois du mal à expliquer ou à mettre en mots des valeurs telles que le respect de l’autre, le droit à la différence, la loyauté ou même le Bien et le Mal…

Dans le monde des personnages animés, des situations graves seront plus facilement relativisées et les situations complexes peuvent être simplifiées.

Les dessins animés pour les plus petits contiennent généralement une morale que l’enfant assimilera d’autant plus facilement qu’il l’aura anticipée : un dessin animé décrivant les mésaventures d’un personnage qui aurait menti poussera logiquement l’enfant à penser qu’il faut toujours dire la vérité et d’une façon plus ludique que s’il avait droit à une leçon de morale en bonne et due forme de la part de ses parents suite à une bêtise.

Les dessins animés ont donc en quelque sorte un rôle de prévention éducative, un complément à l’éducation donnée par les parents dont on peut ensuite discuter en famille ; il est toujours préférable que les parents regardent les dessins animés avec leurs enfants pour pouvoir ensuite aller plus loin ensemble… Pour celles et ceux qui soupirent déjà d’ennui, on conseillera de voir ce moment comme un moment de partage et un moyen de gérer au plus près la dose d’images que leur enfant ingurgitera.

De la culture générale

Un bien grand mot me direz-vous mais chez un enfant de 2, 3 ou 4 ans chez qui la sociabilisation est en pleine construction, pouvoir échanger avec d’autres sur des émissions ou dessins animés est relativement important.

Les enfants se forgent leurs premières affinités par goût et se rapprochent des petits camarades qui partagent le même intérêt pour tel ou tel personnage. Ils se créent ainsi leur première culture indépendante de l’influence des parents qui ne sont pas toujours réceptifs aux engouements de leur progéniture.

Par ailleurs certains dessins animés sont de réels supports pédagogiques pour apprendre aux petits les couleurs, les formes, les lettres et les chiffres ou même les objets du quotidien.

En conclusion, un enfant peut regarder et apprécier des dessins animés sans courir le risque de perdre goût à d’autres activités tant que les programmes qu’il regarde seront contrôlés par les parents. Les dessins animés ne sont pas à l’origine des maux de l’éducation car ce sont toujours les parents qui sont responsables de celle-ci. Ils peuvent être un outil de loisirs et d’instruction mais l’abus, comme pour toute chose, peut nuire.


Articles similaires :
- Veiller à conserver une alimentation adaptée aux jeunes enfants malgré la crise
- Une bonne santé pour tous les bébés
- J'ai 9 ans et j'ai peur
- Jeux vidéos, plus utiles qu'on ne croit
- Bébé Kangourou
Questions similaires :
- Comment avez-vous ressenti le besoins dagrandir la famille
- Chaussures de bébé ?
- ! je viens de lever ma fille, elle est bouillante ! elle a 39. 6 de température !
- Les prénoms de vos enfants les avez-vous choisis en pensant qu'ils les accompagneraient toute leur vie ou
- Avez-vous déjà recueilli temporairement un enfant venat de l'étranger, et comment l'avez-vous vécu?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 06-07-2009
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles