Sexo & Love - Parti trop tôt

Agrandir l'image - Parti trop tôt © Shutterstock
Parti trop tôt © Shutterstock
Parti trop tôt
© Shutterstock

Un jour je me suis levée pour aller travailler, un bébé dans la famille était né deux jours avant... Je travaille vite et bien pour aller voir Enzo et sa maman, la sœur de mon copain de l'époque, en sortant du travail... Mon dieu j'étais si contente !

A midi ma belle-sœur me téléphone, et me dit écoute viens pas ce soir, demain je rentre chez moi avec Karl, Brice (leur premier enfant de 18 mois) et Enzo (2 jours), alors viens plutôt demain matin à la maison (le lendemain c'était le 14 juillet) donc pas de travail. On en est donc resté sur cette organisation, demain...

Il est maintenant 16 heures, le téléphone sonne, une personne pleure au tél, et me dit de partir tout de suite du travail... et de venir ! Puis la communication coupe... j'entends plus rien, puis de nouveau cette personne pleurer... C'est mon petit ami... Mais que se passe-t-il ? Pourquoi est-ce qu'il pleure, et je n'entends rien... Je ne comprends pas ! Je rappelle !
Le rythme de cœur s'accélère, je sens que quelque chose ne va pas. Ça y est nos téléphones sont connectés et là les mots me frappent, si fort que je hurle, le monde autour de moi se glisse sous un voile léger et noir... la vie s'arrête. Les gens au téléphone, cessent de parler, tout le monde a les yeux rivés sur moi, moi qui au téléphone ne cesse de répéter : ce n'est pas vrai... c'est impossible... Pas ça... Non c'est impossible... Pas lui... Pas maintenant, pas comme ça... Je raccroche.

Tout le monde attend une réaction de ma part, une phrase un mot, mais rien ne sort, pas un son, seulement mes jambes se dérobant sous mes pas, me laissant tomber sur mon fauteuil, je regarde ma responsable et je lui murmure : je m'en vais... Faut que je parte, maintenant...

Elle refuse, me demandant ce qu'il se passe... Sachant que c'était grave... J'arrive enfin a articuler quelque-chose qui ressemble à ça : Il est mort, je crois, on m'a dit, Karl est mort. Karl est le copain de ma belle-sœur...

Nous sommes le 13 Juillet 2004, la veille il fêtait ses 30 ans, à 15h20 ce jour, un 4x4 a percuté sa moto de plein fouet et l'a tué sur le coup...

Ma belle-sœur, 24 ans, a appris à la maternité que le père de ses deux enfants venait de nous quitter...

Je rejoins enfin la maison de mes beaux-parents, et là je vois mon copain en larmes, son père... ses oncles et tantes, nous attendons tous que ma belle-sœur rentre de la maternité, sa mère et sa tante sont parties la chercher. L'attente est interminable. Mais je suis dans une bulle, où le temps n'avance plus.

Elle arrive, je la vois, mon cœur se serre tellement que je ne peux plus respirer. Elle monte à la maison sans s'arrêter, elle a le visage inondé de douleur et de larmes...

Et là la réalité me rattrape, je vois les gens, pleurer, je cherche Karl partout, où est-il qu'est qu'il fait pourquoi il ne vient pas, pourquoi il ne la prend pas dans ses bras elle est si triste, si mal, si seule... Il fait quoi ? Plus ses questions cognent dans ma tête, plus je me souviens du coup de téléphone de cet après midi, je commence à comprendre, c'est vrai il est vraiment parti ? Non j'y crois pas.

Je vois Brice, qui appelle son père, papa, papa ? Et les larmes jaillissent de partout, ma belle-sœur donnant le sein à Enzo avec les yeux tristes, le regard vide.

Les jours se suivent sans dormir, sans manger, sans se rendre compte que le temps passe. Les gens se bousculent pour voir ma belle-sœur, les papiers doivent être fait, mais le cœur n'y est pas, le petit Enzo est là et Brice aussi, on doit s'en occuper alors je redouble d'efforts pour l'aider comme je peux à assumer.

Je prends Enzo la nuit avec moi pour qu'elle dorme un peu sans se réveiller pour lui, mais il est si sage, il pleure à peine la nuit, un tout petit son pour m'avertir qu'il a faim ou qu'il est mouillé... Je l'aime tant ! Et le plus dur... Il ressemble comme deux gouttes d'eau à Karl.

Maintenant nous sommes à la mise en bière, je vais aller le voir, il le faut, je dois réaliser qu'il ne reviendra jamais. Je rentre, il est là, allongé, si beau et si paisible, mon dieu, c'est injuste. Ces images ne me quitteront jamais, j'en profite pour lui dire combien je l'aime. C'est trop dur, sa mère pleure, ma belle-sœur aussi, tout le monde, pleure en essayant de faire le moins de bruit possible.

Puis on vient remonter le drap sur son visage, et fermer le cercueil, c'est fini, terminé, c'est la dernière fois que je le vois, il va tant me manquer.

Je te fais la promesse solennelle de veiller à jamais sur ta famille ! D'être là pour que ta femme et tes fils tiennent le coup ! Tu me manques encore ça va faire 5 ans et le temps nous aide, mais ça fait toujours aussi mal ! Je ne t'oublierais jamais !


Articles similaires :
- Le role de la famille dans un divorce
- Les aventures nocturnes de mademoiselle. Deuxième Partie.
- Comment guérir d’une rupture ?
- Petits Supplices entre amis...
- Bientôt un préservatif pour les hommes circoncis
Questions similaires :
- Avez-vous déjà essayé de caser deux personnes que vous connaissiez?
- Un ingenieur et une rmiste,vous croyez au conte de fee?
- Est ce que votre copain aime mater les autres filles quand il est avec vous?
- Avez-vous déjà fait l'amour en pensant a un de nos cher politicien ? ?
- Est on plus dangereux lorsqu'on est calme?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Maliciaaa Publié le 06-12-2008
Voir la fiche de Maliciaaa
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : calamitycat Le 04-06-2009 à 06:57
La mort est toujours une tragédie et lorsqu'elle touche l'un des nôtres c'est bien triste mais là c'est vraiment horrible tant de bonheur faucher en pleine jeunesse.
Je vous souhaite de connaître des moments meilleurs.
Bonne journée
Cala

Ecrit par : madmagattitude Le 27-01-2009 à 17:55
Ton histoire m'a boulversé parce que j'ai vécu il y a quelques jours une histoire similaire. ma nièce de 22 ans était mariée depuis deux ans et elle a perdu son mari dans un accident de scooter, ils ont une petite fille qui a eu un an il y a une semaine. c'est très dure surtout qu'elle avait perdu sa maman a l'age de 10 ans. je ne connaissais pas tellement son mari que je n'avais vu que deux fois mais quand je l'ai vu j'étais tellement triste, je me disais que ma nièce n'avait vraiment pas de chance dans la vie et que dieu préserve sa fille.

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles