Maman - Qu'est-ce qu'il a mon placenta ?

Agrandir l'image - Placenta pendant grossesse © Shutterstock
Placenta pendant grossesse © Shutterstock
Placenta pendant grossesse
© Shutterstock

Parmi les termes exotiques que les médecins et autres professionnels de santé déversent dans les oreilles des futures mamans, certains sont particulièrement cryptiques.

Le plus souvent ce sont ceux utilisés pour décrire le placenta. Nous allons faire le tour de ces termes ici pour faire le point. Définissent-ils des pathologies ou simplement des particularités ?

Tout d'abord, revenons sur le placenta.
Chaque femme, et à fortiori chaque mère, sait ce qu'est un placenta, mais sait-on dire comment il se forme ou comment il fonctionne ?

Le placenta est un organe à part entière, il a seulement la particularité d'être éphémère. Placenta signifie "gâteau" en latin, nom charmant qu'il tient de sa forme en galette.

A l'origine, il se forme à partir de cellules fœtales, donc n'appartient pas au corps maternel même si au fur et à mesure de la grossesse il se mêle à celui-ci.

La partie du placenta formée à partir du trophoblaste (de l'embryon) est appelée chorion, tandis que celle issue des cellules maternelles est appelée decidua.

Il ressemble à une grosse éponge collée à la paroi utérine. Cette "galette" ne couvre pas toute la paroi utérine. Son rôle est double :
d'une part il apporte le nécessaire au bon développement du fœtus (eau, nutriments et oxygène) et de l'autre, il permet l'évacuation des déchets produits par ce dernier (dioxyde de carbone et urée).

Il a donc de nombreuses fonctions :
- nutritive : il nourrit l'embryon

- excrétrice : il "nettoie" son environnement

- respiratoire : il tient le rôle de poumon

- protectrice : il sert de barrière immunitaire. C'est un filtre qui laisse passer les anticorps maternels, et qui permet au fœtus de ne pas être considéré par le corps de la mère comme un corps étranger (ce qui provoquerait un rejet).

- hormonale : il fabrique certaines hormones. L'une d'entre elles, la progestérone, contrôle les contractions utérines. D'autres préparent le corps maternel à l'accouchement et à la lactation.

Une fois que l'on a bien compris le rôle du placenta, on peut se pencher sur les différents qualificatifs dont on l'affuble.
Les termes utilisés désigneront soit la nature du placenta, soit son emplacement.

En effet, comme le placenta ne couvre pas toute la surface de l'utérus, il peut se développer à des endroits divers.

L'emplacement du placenta

Selon sa position, le placenta pourra être qualifié de placenta :

- praevia :
Le placenta recouvre plus ou moins le col de l'utérus. Un placenta praevia sera "partiellement recouvrant" ou "recouvrant". Certains de ces placentas ne font qu'affleurer au bord du col, ils seront qualifiés de "latéraux" ou "marginaux".

Son incidence est de 0,3 à 2% des grossesses (l'écart entre les incidences provient des différentes méthodes de diagnostic, des nuances de définitions, etc.).

Il n'y a à priori pas de risque durant la grossesse pour le développement du fœtus. Cependant cette position du placenta peut provoquer des saignements parfois abondants et il deviendra nécessaire d'assurer un suivi plus poussé de la grossesse.

Si le placenta est recouvrant, la césarienne sera souvent recommandée.

- accreta :
Le placenta accreta est très heureusement très rarement rencontré. Il est considéré comme une complication obstétricale sévère.

En temps normal, le placenta est collé à la paroi utérine et par endroits il y est étroitement lié ; dans le cas d'un placenta accreta cet attachement est anormalement profond. Le placenta est entremêlé avec le myomètre (la couche musculeuse de l'utérus) alors qu'il ne devrait être en contact qu'avec une couche de muqueuse appelée la caduque.

Cette situation induit un fort risque hémorragique au moment de la délivrance car en se détachant le placenta abime fortement l'utérus.

Souvent d'ailleurs, le placenta ne se détache pas. Ces cas sont alors des urgences car la mère risque une grave hémorragie.

Lorsqu'un placenta accreta est diagnostiqué, le personnel médical devra prévoir une embolisation des artères utérines pour éviter l'hémorragie.
Parfois, le placenta est laissé dans l'utérus ; D'autres fois pour éviter le décès maternel, l'utérus est ôté.
Cette pathologie touche une grossesse sur 2500.

- increta :
Le placenta increta est une forme de placenta accreta, il adhère à la paroi utérine et pénètre dans le myomètre. Son degré de pénétration est plus important.

- percreta :
Le placenta percreta est la degré le plus élevé de pénétration du placenta dans le myomètre. Un placenta percreta est profondément ancré dans le muscle utérin et peut même se développer sur les organes voisins (comme la vessie ou le rectum).

La nature du placenta

Le placenta pourra être :

- duplex :
Le placenta n'est pas constitué d'une unique masse mais de deux (ou plusieurs, et dans ce cas il sera qualifié de multiplex).
Cette particularité s'accompagne du fait que le cordon est dédoublé et relié à chacune des masses placentaires présentes.

- bipartita ou bi-lobé :

Comme dans le cas précédent, le placenta est divisé en deux masses distinctes reliées par une fine membrane. La différence ici tient au fait que le cordon n'est pas dédoublé, il est donc relié à une seule des masses du placenta.
Le placenta peut être mulitpartita si plusieurs masses sont distinguées sans qu'aucune ne soit plus importante que les autres.

- succenturiata :
Aussi appelé spuria, ce placenta se compose d'une masse principale reliée à de plus petites masses par des vaisseaux sanguins. Ces petites masses, appelées lobes, n'évoluent généralement pas.

Les risques connus dans ces cas sont le retard de croissance et les complications à la délivrance (les vaisseaux ou fines membranes reliant les lobes peuvent rompre et mener à une hémorragie ou une rétention placentaire).

- extrachorial :
(2,5% des grossesses)
Un placenta dit extrachorial se définit par le fait que la plaque choriale est plus petite que la plaque basale (la plaque qui forme la base du placenta en contact avec l'utérus).
Il y a deux types de placentas extrachoriaux, un placenta extrachorial peut être :

- circumvallata ou circumvallé :

Ce type de placenta est aussi appelé marginé ou bordé et toucherait 0,5% des grossesses.
Anneau très épais en bordure de la plaque choriale. Il touche 0,5% des grossesses et peut entrainer un retard de croissance fœtale.

- circummarginata ou marginé, qui aura lui aussi un anneau, mais moins épais ou incomplet. Cette particularité n'a aucune incidence sur la grossesse ou l'accouchement et semble toucher environ 15 à 20% des grossesses.

D'autres termes peuvent être employés pour décrire un placenta "original", il pourra être alors :

- fenestré ou fenêtré :
présentant dans sa masse des parties réduites à l'épaisseur de la membrane (comme des fenêtres dans un mur)

- membraneux :
anormalement fin, comprenant les mêmes risques lors de la délivrance que les placenta multipartita par exemple.

- annulaire :
il a la forme d'un anneau, ce qui est régulièrement rencontré en début de grossesse.


Articles similaires :
- Quand la grossesse devient un stress
- A qui ressemble(ra) votre Bébé ?
- Les choses à ne pas dire à son ado
- Les premiers biberons "Green to Grow" sans Bisphénol A arrivent en France
- Les adolescentes et la pilule
Questions similaires :
- Et vous pour ou contre les famille nombreuses
- Lors de vos grossesses
- A quel âge votre enfant a fait ses nuits?
- Bonsoir les filles ! Comment calcule t on
- Bonsoir les filles , êtes vous contente de votre journée
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 18-08-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles