Maman - Quelles questions poser à sa sage-femme ?

Agrandir l'image - Questions à poser à sa sage-femme © Shutterstock
Questions à poser à sa sage-femme © Shutterstock
Questions à poser à sa sage-femme
© Shutterstock

Une fois la bonne nouvelle de la grossesse confirmée, les futurs parents commencent le parcours de neuf mois qui leur permettront de se préparer à l'accouchement et à leur nouveau rôle.

Une première étape d'importance sera le premier rendez-vous avec la sage-femme. Que vous ayez fait le choix d'un accouchement à domicile ou en maternité, cet entretien sera l'occasion de se présenter et de poser toutes les questions qui vous traversent l'esprit, qu'elles soient importantes ou non.

Il est conseillé dans tous les cas de noter toutes vos questions sur un papier pour ne pas en oublier et demander au futur papa de réfléchir lui aussi car il s'en posera probablement.

Si vous n'avez à priori aucune idée de ce que vous pourriez demander à la sage-femme, voici une liste non-exhaustive que vous pourrez prendre comme base ou dans laquelle vous pourrez faire votre choix, selon leur pertinence ou le stade de votre grossesse.

Quel que soit le lieu prévu de l'accouchement, afin de cerner votre sage-femme et la pratique de son métier, vous pourrez l'interroger sur les points suivants :

- Comment envisage-t-elle sa place, son rôle pendant l'accouchement ?

Elle semblera préférer un rôle actif, une attitude directive ou plutôt passive (peut-être désire-t-elle n'agir qu'à la demande de la maman).

- Que pense-t-elle de la pratique de l'épisiotomie ?

Dans quels cas la pratiquerait-elle ? Sait-elle que l'épisiotomie ne protège pas des déchirures ? Quel est le pourcentage des épisiotomies pratiquées par elle ou ses collègues?

- Quels sont les examens de routine qu'elle pratiquera (touchers vaginaux, prise de tension, pesée...) ?
Quelle est sa flexibilité si certains examens vous dérangent ?

- Quels sont les types de préparation à l'accouchement proposés et quand débutent les séances ?

- Les questions à poser lorsque l'accouchement est prévu en maternité seront parfois plus techniques ou administratives.

Prennent-ils en compte les plans de naissance rédigés par les parents ?

- Quel est le taux de péridurale ? Quels sont les risques de la péridurale (question qui permet d'évaluer la neutralité des soignants quant aux actes pratiqués) ?

- Dans quels cas pose-t-on une sonde urinaire ?

- Le suivi sera-t-il assuré par la même sage-femme tout au long de la grossesse ? Sera-t-elle présente à l'accouchement ?
Durant le travail, la déambulation est-elle possible ?

- Quels sont les aides contre la douleur autres que la péridurale (ballon etc) proposées ?
Peut-on emmener de la musique le jour de l'accouchement ?

- Des conseillères en allaitement sont-elles présentes à la maternité ?

- Est-il possible de manger et/ou boire pendant le travail ?

- Dans quels cas la sage-femme passera-t-elle le relais à un gynécologue en cours de grossesse ou d'accouchement ?

- Quelles sont les positions d'accouchement proposées ?

- Le père peut-il être présent en cas de césarienne ?

- En quoi consiste la prise en charge de bébé après l'accouchement (collyre, sonde...) ?

- Peut-on rester seule avec l'enfant et le père dans la salle d'accouchement pour pratiquer le peau à peau ?

- Quelle est la durée moyenne ou normale d'hospitalisation ? L'hospitalisation à domicile est-elle envisageable ?

- Quels sont les horaires de visites ?

- Proposent-ils des chambres simples ou doubles ?

Dans les cas plus rares où l'on rencontre une sage-femme libérale avec un projet d'accouchement à domicile (AAD), on pourra l'interroger plus généralement sur :

- Le taux de transfert vers la maternité (en cas de problème chez la mère ou l'enfant) ?

- Le fait qu'elle bénéficie ou non d'une assurance (la plupart des sages-femmes libérales ne sont pas assurées, les honoraires étant prohibitifs).

- A quelle hauteur s'élèveront d'éventuels dépassements d'honoraire?

Dans tous les cas il sera avisé de se méfier de réponses trop évasives telles que "Je ne fais que ce qui est indispensable", cet indispensable variant d'une sage-femme à l'autre.

L'une souhaitera des touchers vaginaux systématiques par exemple alors qu'une autre s'en passera volontiers. Cela est à éclaircir dès les premières rencontres pour qu'aucune mauvaise surprise n'entache la relation de confiance qui s'établira entre la patiente et la sage-femme.


Articles similaires :
- Usages Internet : des parents peu au courant de ce que font les enfants
- L'allaitement, des difficultés mais un bonheur immense
- Réussir sa reconversion après son congé parental
- Comment réagir face au premier joint ?
- Famille
Questions similaires :
- D'ailleurs pourquoi y a til une semaine de décalage entre la france et nous? Et d'où vient cette tradition de
- Pour l education des enfants!
- Connaissez-vous vos origines ?
- Comment apprendre à ces enfants à aimer l'ordre ?
- Quel est le meilleur âge pour être enceinte, ou plutôt pour être mère?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 30-07-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles