Bien-être & Forme - Réduisez naturellement les bouffées de chaleur

Agrandir l'image - Réduire les bouffées de chaleur © Shutterstock
Réduire les bouffées de chaleur © Shutterstock
Réduire les bouffées de chaleur
© Shutterstock

Pour la majorité des femmes, la ménopause survient entre 45 et 55 ans.

Et, avec elle, des bouleversements endocriniens font quelques fois leur apparition. Parmi eux, les bouffées de chaleur représentent l’un des signes les plus caractéristiques.

Rougeurs et transpiration

Les ovaires produisant de moins en moins d’hormones, la carence qui en résulte est l’un des facteurs déclencheur des bouffées de chaleur.

Caractéristique par un «coup de sang» intense qui envahit soudain le décolleté, le cou, puis gagne le visage, ces bouffées de chaleur s’accompagnent éventuellement de rougeurs et de transpiration.

De quelques secondes à plusieurs minutes, elles sont, la plupart du temps, très incommodantes.

Pendant la nuit, d’abondantes suées prennent le relais, entraînant parfois des insomnies. Si ces «microcanicules» internes sont en soi, sans danger, mais elles peuvent devenir une véritable source de fatigue, voire de dépression.

Mangez léger

La médecine traditionnelle a longtemps prescrit des traitements hormonaux.

Toutefois, il existe des solutions simples pour améliorer la qualité de vie au quotidien :

- Dès les premières manifestations, n’hésitez pas à vous passer de l’eau froide sur le visage.

- Ayez toujours sous la main lingettes ou brumisateurs d’eau thermale.

- Évitez les repas copieux, lourds et relevés.

- Consommez régulièrement du fenouil, des brocolis, de la sauge, du riz complet et du pain à la farine de houblon.

- Agrémentez vos salades avec des graines de lin. Riches en phyto-oestrogènes naturels, ces ingrédients (ou compléments alimentaires spécialement formulés pour femmes ménopausées) sont aussi une solution simple pour pallier les déficiences hormonales.

Exercices de respiration

Enfin, pratiquer des exercices de respiration réduisent les bouffées de 50 % et diminuent significativement leur intensité.

C’est la conclusion de plusieurs études américaines menées à l’université de Wayne State.

Hypothèses avancée par les scientifiques : respirer profondément ferait baisser le taux de stress, donc la température corporelle.


Articles similaires :
- Vivre centenaire et en bonne santé
- Les plantes santé qui nous veulent du bien
- Les graines germées
- Conseils bien-être pour lendemain de fêtes !
- Huiles essentielles : profitons de leurs vertus inattendues
Questions similaires :
- Pourquoi pèle-t-on après un coup de soleil ?
- Le parfum peut il faire des taches définitives sur la peau à force d'en mettre?
- êtes vous souvent malade?
- Les rides et vous . Cela vous effraie ? Pourquoi ?
- Pensez-vous que
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Neuneuilquoi Publié le 08-07-2010
Voir la fiche de Neuneuilquoi
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles