Maman - Refus d'aller à la selle.

Agrandir l'image - Refus d'aller à la selle © Shutterstock
Refus d'aller à la selle © Shutterstock
Refus d'aller à la selle
© Shutterstock

Ma fille était propre à 23 mois la journée. Le bonheur n'est-ce pas? Je ne me souviens même pas comment s'est fait l'apprentissage du pot tellement cela s'est fait naturellement! Et pourtant...

Je suis partie en vacances et ma puce est restée chez mes parents 7 jours. Au retour, le premier jour, je remarque que ma puce est bizarre: quand elle veut " faire caca", elle gigote dans tous les sens et pleure en serrant des fesses! Je n'y prends pas trop garde au début, ma mère me signale qu'elle fait ça depuis que je l'ai laissé, ils pensaient donc qu'elle faisait ça avant.

C'était parti pour 3 ans de galère! Et d'incompréhension de la part de l'entourage qui pensait qu'une simple fessée pouvait arranger le problème; Sans commentaire!

Une crise pouvait durer jusqu'à 10 jours. D'un coup, je la voyais serrer les fesses, puis le lendemain, elle commençait à se sentir mal, elle était pâle, fatiguée et très très nerveuse, désagréable avec nous, une petite fille transformée!

Au début, je l'ai rassuré, lui ai expliqué comment sortaient les selles, que son corps gardait ce qu'il avait besoin pour grandir et rejetait ce qui ne lui servait à rien. Le médecin lui avait prescrit un léger laxatif, et un régime plein de légumes, fruits, pruneaux. Elle allait à la selle quand elle ne se retenait plus, et hurlait à chaque fois!

Puis les mois sont devenus une année. Et le problème empirait! Car en grandissant ma chipie réussissait aussi à mieux dissimuler son envie. Elle restait allongée sur le ventre en serrant les fesses pendant des heures à lire, des jours à se retenir de montrer son envie. Le médecin ne voyait pas de problème physique, et ne voyait pas non plus à quel point à la maison notre vie avait changé car la puce ne vivait plus pendant des jours et restait couchée car comme elle le disait elle-même " comme çà le caca il ne peut pas sortir!"

Je me suis décidée à prendre rendez vous avec un psychologue pour enfant! Pour elle ma fille avait un problème avec tout ce qui était sale, mais comme elle était très intelligente ça n'allait pas durer (ça durait déjà depuis 18 mois!). Bizarrement après ce premier rendez-vous, ma fille est allée aux toilettes sans aucun soucis, naturellement comme n'importe quelle petite fille, pendant quelques semaines! Puis c'est revenu!

Je n'ai jamais compris vraiment l'élément déclencheur, car les 18 mois suivants ont été ponctués de périodes sans problème et de périodes difficiles (les crises ont empiré en intensité, ma puce hurlait qu'on avait pas le droit de l'obliger à faire caca, suppliait le seigneur (nous ne sommes pas croyant) de ne pas la laisser comme ça), je n'en pouvais plus et je pleurais régulièrement, chaque sortie, les vacances finissaient en crise car aller aux toilettes ailleurs, c'était encore pire!

La seule piste que j'ai sur les causes de ce soucis (et ce après des années de réflexion) serait que ma fille ne supportait pas les changements dans sa vie, (aller en vacances ailleurs alors qu'elle le demandait, puis la rentrée dans une nouvelle école, ma grossesse, la naissance de sa petite sœur, ou tout simplement une inquiétude à l'école!), parfois impossible de savoir ce qui avait déclenché la crise, surtout après une période sans soucis de 1ou 2 mois.

Pour nous le problème s'est réglé de lui même il y a exactement 11 mois... On ne saura jamais vraiment pourquoi çà a commencé, pourquoi ça s'est arrêté!

Je ne peux que donner quelques conseils après les 3 années à parler avec les médecins, psychologues et à retourner dans ma tête ce qui pouvait bien se passer, à tout analyser et lire des conseils partout ou j'entendais parler de ce soucis!

-Evitez au maximum de qualifier ce qui est sale de "caca" auprès de votre enfant, il risque de faire l'amalgame entre sale et ce qui sort de lui.

- Lui expliquer le schéma du corps et de la digestion. (pour nous ça a fonctionné quelques semaines)

- Essayer de ne pas utiliser de moyens invasifs pour le corps de l'enfant (les lavements ou suppos ne doivent pas devenir une habitude), pour que le réflexe de défécation ne soit pas associé à ça ( j'ai rencontré une maman dont le fils de 4 ans n'allait plus à la selle que grâce au suppositoire).

- Essayer l'homéopathie, qui peut avoir de bons résultats.

- Consulter rapidement un psychologue si le problème physique a été écarté par un médecin ou un gastroentérologue.

- Le kiné peut aussi aider l'enfant à retrouver le réflexe d'expulsion des selles car après des mois l'enfant a perdu ce réflexe.

- Ne pas entrer dans le conflit des cris et du chantage, qui peuvent marcher une fois mais le problème empire souvent ensuite.

- Quand l'enfant est plus grand, le laisser au maximum prendre le problème en charge: lui expliquer par exemple que s'il ne va pas aux toilettes pendant 3 jours, c'est à lui de demander un médicament pour l'aider avant que cela n'empire et lui fasse mal. Avec ce moyen, vous accordez moins d'importance au problème qui devient alors moins important pour votre enfant, et cesse alors d'être une solution pour que vous vous occupiez de lui!

C'est depuis cette dernière solution essayée que pour nous le problème s'est réglé en quelques semaines et n'est jamais réapparu!

Un médecin (le dernier consulté) nous avait aussi dit que ce soucis pouvait arriver fréquemment aux enfants précoces... je ne peux donner que notre expérience sur ce sujet mais sans confirmer que ce soit lié: notre fille est en effet en "avance", elle savait lire en début de grande section, et a fait sa rentrée en cp, puis 2 jours plus tard, en CE1. Son instit a noté une petite fille brillante, mais qui pense qu'elle doit toujours tout savoir.

Elle est très sensible, et a conscience des dangers de manière excessive depuis très longtemps. Le médecin m'avait d'ailleurs dit à la dernière consultation qu'il ferait " tester" ma fille si le problème continuait. Bizarrement depuis cette dernière consultation, comme si ma fille avait enfin été comprise, le problème s'est réglé de lui même.

Difficile de savoir ce qui a enfin guérit ma fille.

Mais je souhaite beaucoup de courage aux parents et aux enfants confrontés à ce soucis car pour nous çà a été des moments très difficiles, pour ma fille d'abord, puis pour moi, souvent montrée du doigt comme la cause du problème, mais aussi pour notre couple car nous étions impuissant devant le problème de notre enfant, et ça c'est vraiment très dur à accepter!


Articles similaires :
- Peut-on emmener bébé à l'autre bout du monde?
- Mon Accouchement à J+1.
- Changement psycologique chez un ado
- Donner le goût de la lecture à son enfant
- L'arrivee tant espere de mon fils
Questions similaires :
- La réduction embryonnaire ? Dans l'attente de triplés ? Vous en pensez quoi ?
- Osez vous les potages froids l'été pour vos petits bout'chou ?
- Comment imaginez vous vos futurs enfants physiquement ?
- Je viens à vous pour savoir que faites vous pour vous occuper
- Pour ou contre la tele dans la chambre des enfants?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Babeillea Publié le 13-08-2008
Voir la fiche de Babeillea
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles