Bien-être & Forme - Résister pour Exister...

Agrandir l'image - Résister pour exister © Shutterstock
Résister pour exister © Shutterstock
Résister pour exister
© Shutterstock

J'avais mis une dizaine d'années pour accéder à ce poste professionnel. Partie de rien, sans diplôme ni bagages, en bonne autodidacte que je fus, j'ai réussi à grimper petit à petit les échelons d'une carrière prometteuse.

La communication a toujours été mon dada et comme si je me devais d'exorciser le sort jeté sur mon berceau, j'aimais parler, discuter, intervenir, faire le lien.

Communiquer, savez-vous ce qu'en sont les trois mots fondateurs ?

Écouter, Dire, Faire ensemble !

Ainsi, pendant 10 ans, j'ai appris à écouter, à dire et à faire ensemble ce que peu de gens voulaient faire. Ambitieuse et réfléchie, à force d'observation et de patience, j'ai fait « ma place » au sein d'une équipe de professionnels bardés de diplômes, d'études et de connaissances.

Mais l'histoire, l'origine familiale vous suit, vous colle à la peau. L'héritage de mes parents de souche modeste et humble, faisait de moi alors, « la fille de la concierge ».

De Marie ou plutôt Mado (diminutif officiel de Marie-Madeleine, mon vrai prénom de naissance) et attribué par mon patron, (ex-psychologue, reconverti dans les Relations Publiques et Communication), est née une nouvelle identité, une nouvelle personnalité qu'il me fallait découvrir et apprivoiser.

De « Marie couche-toi là », je passais à Marie-Madeleine, la prostituée de Jésus pour finalement arriver à Mado, la putain jouée par Romy Schneider à l'écran.
Deux points communs dans tout ça : Le M et la putain ! Fille de joie, fille de vie, fille de concierge...

J'ai écouté, je n'ai rien dit.

Docilement, intelligemment, j'ai continué mon parcours, subit les flèches empoisonnées de mes collègues, les remarques acerbes de mes amis, le manque d'amour de mes compagnons et l'intolérance de ma famille.

J'ai laissé faire sans me préoccuper de leurs avis, de leur jugement, de leur facilité à toujours tout critiquer de mes choix.

J'ai poursuivi mon petit bonhomme de chemin, seule, en faisant de la Résistance !

J'ai résisté à tout. Je me suis fait une carapace ignifugée, à l'abri de toute malveillance. Personne ne pouvait m'atteindre, personne ne pouvait me pénétrer, plus personne ne pouvait m'aimer, je ne serai plus jamais à personne. Puisque vous ne voulez pas de moi, je ne veux plus de vous !

La « Putain » se donnera ... mais personne ne l'aura !

Ne vous laissez jamais influencer par personne. Écoutez votre cœur, suivez votre intuition et le reste se fera tout doucement... N'essayez pas d'être quelqu'un d'autre que vous-même sinon, on finit par perdre son âme et s'y perdre tout simplement ...

Résiste... résiste... prouve que tu existes ! (France Gall)


Articles similaires :
- Eliminer son petit ventre
- 10 produits pour combattre la grippe cet hiver
- Les vertus du pamplemousse
- Plus une femme est jeune, et moins elle a confiance en elle
- Quels sports pour se sculpter un corps de rève ?
Questions similaires :
- Comment ce debarraser d' ongle incarné au pied?
- Savez-vous comment on fait pour se déboucher l'oreille ?
- Qu'est-ce que le régime mayo ?
- Qui a le problème de la pré ménopause ?
- Avez-vous ressenti ou vécu le spleen de la soixantaine ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Marie Da cruz (Mariem090362) Publié le 11-04-2011
Voir la fiche de Marie Da cruz (Mariem090362)
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles