Sexo & Love - Réussir sa première fois

Agrandir l'image - Réussir sa première fois © Shutterstock
Réussir sa première fois © Shutterstock
Réussir sa première fois
© Shutterstock

Pour plusieurs personnes, faire l'amour la première fois se révèle être une épreuve assez facile. En effet, une petite douleur, mais rien de vraiment très grave. Pour d'autres, c'est même carrément génial : un moment qu'elles n'oublieront jamais. Pas de douleur, au contraire, même du plaisir.

Ensuite, il y a les autres. Celles que j'appellerai les « handicapées de l'amour ». Que ce soit par peur, à cause d'une maladie ou encore à cause de la douleur, certaines personnes n'arrivent pas à faire l'amour, à passer ce « cap » si important.
Pourquoi ces personnes devraient-elles pour autant se passer de vivre cette expérience ?

Cet article est pour toutes celles qui – lorsqu'elles essayent de faire l'amour pour la première fois – ressentent de la douleur qui les empêche de continuer. Ou encore, pour celles ayant une maladie les empêchant de passer à l'acte, ou bien même pour celles qui souhaitent des conseils pour une première fois réussie.

Ayant été dans le cas de ces femmes pour qui la première fois n'a pas été une étape facile, je sais ce que je dis et peux donc essayer de vous aider. Malgré tout, sachez que chaque personne est différente, il est donc possible que cet article ne vous aide pas tant que ça, malheureusement… Je vais tout de même essayer de faire mon possible.

Je vais tout d'abord vous raconter un peu ma première fois – eh oui, malgré le fait que ce ne fut pas simple, j'ai quand même réussi alors gardez espoir !

Cela fait bientôt un an et demi que je suis avec mon copain, et pourtant, cela ne fait que quelques mois que nous avons fait l'amour. La preuve que quand quelqu'un vous aime vraiment, il est prêt à attendre !

C'est en effet seulement fin juillet que nous avons fait l'amour. Cela s'est passé sans le prévoir, alors que plusieurs fois auparavant je m'étais dit « aujourd'hui, on fait l'amour ». Il y est allé en douceur, j'ai saigné, mais on a du arrêter car j'avais trop mal. L'objectif de perdre ma virginité était donc acquis, mais pas celui de faire l'amour donc. Ce n'est qu'en fin septembre que nous avons « vraiment » fait l'amour. Pas sans douleur évidement, ni sans faire d'autres essais avant...
Ces nombreux essais m'ont d'ailleurs permis de trouver quelques conseils à vous donner, en espérant que pour vous aussi, votre première fois se passera bien.

Les conseils :

- Tout d'abord, veillez à trouver la bonne personne. Personnellement, quand je dis « bonne personne », je ne pense pas à celui avec qui vous pensez passer toute votre vie, mais vraiment une personne avec qui vous vous sentez bien.

La première fois, c'est important et les filles que je connais l'ayant fait avec presque des inconnus le regrettent aujourd'hui. Alors, le premier conseil que je vous donne, c'est bien de le faire avec quelqu'un que vous aimez et non avec quelqu'un qui vous importe peu et qui souhaite juste vous dépuceler. Cela vaut pour celles qui n'arrivent pas à faire l'amour, comme pour celles qui souhaitent le faire et qui cherchent donc des conseils.

- Ensuite, ne prévoyez pas un jour précis. On dit souvent que tout prévoir permet d'être à l'aise le jour J, de se sentir « prête ». Mais pas vraiment en fait.
En effet, il arrive souvent de prévoir un jour mais que, ce jour-ci, on manque d'envie, notre libido est absente ou encore, on a trop peur...
Et donc, on n'en a pas envie, on se force et cela ne fait que vous décourager.

Alors les filles, rien ne vous empêche d'y penser, mais ne prévoyez rien à l'avance. Parlez-en avec votre copain pour qu'il vous rassure, mais ne prévoyez pas de jour précis ! Mais au contraire, parlez-en, pensez-y, et ainsi, le jour où vous en aurez envie, cela viendra tout seul.

Personnellement, c'était mon cas : j'allais dormir chez lui, je me disais que ce serait bien de le faire, je me préparais psychologiquement à le faire, mais je ne lui ai rien dit. Et puis, on s'est embrassés, on a commencé les préliminaires et j'en avais envie, vraiment envie.

Je le lui ai dit et tout s'est passé naturellement. Ne prévoyez donc rien, et laissez-vous aller quand vous trouvez que c'est le bon moment.

- Pensez au lubrifiant ! Oui, ce n'est pas toujours facile d'aller dans un supermarché, au rayon préservatifs et autres, et de regarder tous les produits.
Mais n'hésitez pas, car cela aide vraiment. Donc évidement, les préservatifs sont obligatoires si votre compagnon a déjà eu des rapports et qu'il n'a pas fait de test ou bien, si vous ne prenez pas la pilule.
Autrement, ce n'est pas obligatoire. Le lubrifiant, lui, est facultatif. Mais sachez quand même que cela aide beaucoup, ça facilite énormément la pénétration. Donc pensez-y ! On peut en trouver facilement, à tous les prix.

- Côté position, c'est comme vous le sentez. Si vous préférez le missionnaire, c'est à vous de voir. Mais personnellement, je vous conseille l'Andromaque où la femme est donc au-dessus.

Oui, pour une première fois, ce n'est pas forcément le plus simple, surtout si vous êtes un peu complexée par votre corps. Dans ce cas, vous pouvez essayer une version de l'Andromaque un peu différente où, au lieu de vous asseoir sur votre compagnon, vous vous mettez à quatre pattes sur lui, comme si vous vouliez l'embrasser, les jambes écartées.

Vous serez donc plus proche de votre copain, ce qui vous permet d'échanger et permet donc aussi à votre copain de vous rassurer et de vous embrasser tendrement. Et si vous ne vous sentez pas prête pour faire les mouvements vous-même ou bien que vous avez trop mal pour le faire, vous pouvez demander à votre copain de faire lui-même les mouvements en donnant des coups de reins ou en vous tenant par les hanches pour vous faire bouger.

Cette position est idéale dans le sens où – normalement – elle vous fait moins mal. En effet, le sexe de l'homme a une certaine courbure qui est parfaitement en accord avec celui de la femme lorsqu'elle est au-dessus de lui.

Ainsi, contrairement au missionnaire, cette position fait donc moins mal puisque le sexe de votre copain ne « cognera » pas les parois de votre vagin.

- Et surtout, dédramatisez ! Oui je sais, c'est facile de dire ça une fois qu'on a fait l'amour car évidement, ce n'est pas aussi simple. Mais vraiment, soyez détendue, excitée et il faut surtout que vous en ayez envie !

Sinon, ça ne marchera pas et ne fera que vous décourager encore plus.

Ne pensez surtout pas à vos rondeurs ou tout autres complexes qui vous empêcheraient d'être à l'aise, ce n'est vraiment pas le moment !

Et si, lors de votre première fois, vous avez vraiment trop mal, n'hésitez pas à demander à votre copain de s'arrêter et pourquoi pas, de recommencer plus tard. Car si vous avez une douleur trop grande lors de votre première fois, cela ne vous donnera pas envie de recommencer... Ce qui serait dommage !

Et qu'en est-il des problèmes médicaux, voire psychologiques ?


Plusieurs problèmes de santé existent et empêchent de faire l'amour.
En effet, on en retrouve des plus ou moins graves.
Parmi les médicaux, on retrouve lesIST, les mycoses ou, plus graves, les malformations qui empêchent le passage à l'acte.

Malgré tout, puisque ceci est médical, il est relativement « simple » de se faire soigner.

Autrement, il y a des problèmes plus psychologiques qui empêchent toutes formes de pénétrations, par exemple, une mauvaise expérience, un viol ou bien une peur de faire l'amour.

Ces peurs se transforment alors en ce qu'on appelle le vaginisme, qui est une contraction involontaire – et donc, incontrôlable – des muscles du vagin.

Cette forme de maladie est un peu plus compliquée à soigner puisqu'il n'y a pas de traitement. En effet, puisque c'est psychologique, la femme doit apprendre à relâcher les muscles de son vagin en faisant, par exemple, des exercices du style « pipi-stop ». Il est également fortement conseillé de tenter une pénétration millimètre par millimètre.

Mais je tiens à préciser que je ne suis pas une spécialiste, donc préférez voir votre gynécologue avant de croire que vous avez l'un de ces problèmes.
Vous pouvez également en parler sur des forums, avec des personnes partageant votre problème et surtout, communiquez avec votre copain, c'est le plus important.

Alors pour toutes les filles qui souhaitent faire leur première fois mais pour qui, ce n'est pas aussi simple que ça, le meilleur moyen d'y arriver est de dédramatiser, d'être détendue et évidement, d'être folle amoureuse de votre copain !

Car il vous sera d'une aide précieuse dans le sens où c'est lui qui vous rassurera et qui vous donnera envie de réessayer la prochaine fois. Quant à celles qui ressentent une trop grande douleur ou bien qui ont l'une des maladies citées si-dessus, essayez mes petits conseils, dites-vous que vous n'avez rien à perdre ! (bien au contraire).

J'espère vraiment avoir pu vous aider, et si vous voulez en parler, vous pouvez m'envoyer un message privé sur le site, je vous répondrai !

Bonne chance les filles, et gardez espoir !


Articles similaires :
- La sexualité pendant la grossesse.
- Le contrat de mariage
- Les endroits préférés pour faire l'amour
- Décoration de mon mariage à mon image
- Pourquoi mon homme me demande ça ?
Questions similaires :
- Les 10 fantasmes préférés des femmes :
- En parlant d'épilation du maillot.
- Est il vrai que lorsu'on a pas eu de rapport depuis un moment : ça cicatrise ?
- Que pensez-vous des couples qui font appartement séparé ?
- Votre homme est il toujours aussi attentionné qu'aux premiers jours?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Love_time Publié le 10-10-2012
Voir la fiche de Love_time
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles