Sexo & Love - Sida, vers des dépistages par tests de diagnostics rapides

Agrandir l'image - Test VIH © Shutterstock
Test VIH © Shutterstock
Test VIH
© Shutterstock

L'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) vient de lancer un programme de recherche innovant sur le dépistage et les stratégies alternatives de prévention. Il s'articule notamment autour d'ANRS Com' Test, qui débute mi-novembre et dure en tout 24 mois. Cette étude vise à évaluer les dépistages par tests de diagnostics rapides, ciblant prioritairement les homosexuels masculins.

Fait nouveau, l'association Aides est associée à cette démarche. Elle a reçu le soutien du ministère de la Santé.

L'objectif est d'accroître la fréquence des dépistages, en renforçant par la même occasion l'approche préventive. Un tiers des personnes diagnostiquées séropositives chaque année sont "dépistées à un stade avancé de l'infection", indique l'ANRS qui entend ainsi limiter cet état de fait. "Ce retard au dépistage est préjudiciable, puisqu'il a été montré qu'un diagnostic et une prise en charge tardifs de l'infection sont associés à une moindre espérance de vie", malgré l'efficacité des antirétroviraux.

Les services d'urgences hospitalières sont les premiers concernés. "C'est un lieu où la proposition systématique d'un dépistage du VIH est susceptible d'augmenter le nombre de patients dépistés séropositifs et de diminuer la prise en charge tardive de l'infection par le VIH, en particulier dans une région à forte prévalence telle que l'Ile-de-France", indique l'ANRS.

Les dépistages auront également lieu dans les locaux de l'association Aides. L'étude ANRS Com' Test a d'abord été lancée à Montpellier dans les locaux de l'association Aides. Elle sera ensuite déployée à Lille et Paris.

Parallèlement à leur mise en place, les dépistages par tests de diagnostics rapides seront soumis à évaluation, notamment sur leur capacité à diagnostiquer de nouveaux cas d'infection par le Sida et l'accès aux soins spécialisés. L'acceptabilité d'un tel dépistage auprès des consultants fera également l'objet d'une évaluation. Cette période d'observation qui devrait commencer début 2009 sera effectuée sur une trentaine de services d'urgence franciliens pendant six semaines.

D'autres études vont être menées conjointement dans les services d'urgences hospitalières de la région Ile-de-France dans le but de mesurer la faisabilité et l'intérêt du dépistage rapide en population générale.

Il existe encore un autre volet à cette étude au long cours. Il concerne les "tests à domicile" achetés sur Internet.

Parralèlement aux innovations impulsées en matière de dépistages, l'agence nationale a créé un site Previh-anrs.fr, dont le but est de rassembler de manière quasi exhaustive toutes les infos disponibles actuellement sur le Sida.

Site : www.anrs.fr


Relaxnews


Articles similaires :
- Le phénomène Soirée Sextoys
- Les points clefs pour réussir une fellation
- Lola et sa Maîtresse
- Quand les échanges de services deviennent sexuels
- Des préservatifs ultra design pour cet été !
Questions similaires :
- Quelle est la partie du corps que vous détestez le plus toucher ?
- Ke pensez-vous des foq ?
- Accordez vous plus d'intention au sexe ou au sentiments amoureux ?
- Que pensez-vous des hommes qui sont plus jeunes dans un couple que les femmes?
- Quel était la couleur, du dernier mariage que vous avez fait. Robe de la mariée, déco, etc.
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Audrey91fr Publié le 20-11-2008
Voir la fiche de Audrey91fr
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles