Maman - Souffrir de thrombose pendant la grossesse

Agrandir l'image - La thrombose pendant la grossesse © Shutterstock
La thrombose pendant la grossesse © Shutterstock
La thrombose pendant la grossesse
© Shutterstock

La thrombose est l'autre nom de la phlébite. Elle apparait suite à la formation d'un caillot (le thrombus) dans une veine.

Celle-ci n'a pas de caractère de gravité si le caillot se forme dans une veine superficielle.
Par contre, le problème de santé est plus sérieux s'il s'agit d'une thrombose veineuse profonde qui touchera les membres inférieurs.

Varices, hypertension, la grossesse (risque accru quatre fois chez la femme enceinte) sont des facteurs aggravants ou déclencheurs.

En effet, la grossesse entraine une modification du système de coagulation et une altération du flux veineux.

Une femme sur mille à deux mille serait touchée par la thrombose durant sa grossesse, le risque augmentant après 35 ans.

A noter, le risque reste présent les semaines qui suivent l'accouchement.

Les symptômes :

Le symptôme le plus rencontré est une douleur du mollet qui devient plus sensible et généralement s'accompagne d'une sensation de chaleur.

En parallèle, on peut souvent constater une augmentation du volume du mollet.

Enfin, le diagnostic sera vérifié par le survenue du "signe de Homans" qui consiste en une douleur à la flexion du pied vers l'avant de la jambe (quand le pied plie et remonte vers la jambe).

Cependant, dans une grande partie des cas, la phlébite ne présente aucun symptôme. On dit alors qu'elle ne présente pas de signes spécifiques.

Elle pourra alors être diagnostiquée sans aucun doute que par une échographie-doppler ou un scanner qui ont l'avantage d'être des examens non-invasifs et sans danger pour le fœtus.

Les risques :

La thrombose peut rester un simple désagrément pendant toute la grossesse, si elle est détectée et traitée comme il s'impose.

Dans certains cas par contre, la femme atteinte de thrombose risque l'embolie pulmonaire, qui s'avère être asymptomatique dans la moitié des cas.
Dans l'autre moitié, une forte douleur sera ressentie.

L'embolie pulmonaire est une des principales causes de décès maternel pendant la grossesse et post-partum (environ 10% des morts).

Le caillot, dans ce cas, bouche une artère pulmonaire et deux scenarii se présentent :
- soit la femme ressent une forte douleur et suffoque
- soit la mort survient en quelques instants par collapsus des poumons (les poumons s'effondrent sur eux-mêmes).

Quel traitement ?

Une fois diagnostiquée, la thrombose (ou même l'embolie) sera traitée avec de l'héparine, un anti-coagulant compatible avec la poursuite de la grossesse.

Si seule la thrombose est décelée, une contention sera prescrite (bas à varice par exemple) et des mesures physiques seront prises tels que levers réguliers et élévation des membres inférieurs pour éviter la stase veineuse (éviter que le sang ne stagne).


Articles similaires :
- Histoire d'une petite fille en souffrance.
- Comment occuper ses ados le week-end ?
- Les habituées des régimes ont tendance à prendre davantage de poids durant la grossesse
- Les bienfaits psychologiques du doudou
- Une petite astuce pour ne pas oublier leurs mots d'enfant
Questions similaires :
- A quel age on commencer a marcher et parler vos enfants
- Quelle est la différence entre
- Rapports mère- fille, une bonne entente ou désaccord total? Est-ce essentiel pour vous?
- Que faites-vous des bricolage de vos enfants?
- Je viens d'apprendre un truc
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 13-08-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles