Maman - Témoignage d'une "mamange"

Agrandir l'image - Témoignage d'une "mamange" © Shutterstock
Témoignage d'une "mamange" © Shutterstock
Témoignage d'une "mamange"
© Shutterstock

Bonjour à toutes et à tous,


Je me décide aujourd'hui à vous faire part de mon parcours difficile selon moi à avoir le droit de tenir moi aussi mon bébé dans mes bras.

Alors voilà j'ai aujourd'hui 2 petites filles superbes de 28 mois et 5 mois, mais tout n'a pas été si rose pour qu'elles arrivent au monde !



Alors voilà effectivement avant d'être maman j'ai été mamange. Mamange est un mot que j'aime beaucoup qui signifie "Maman d'un ange". Je trouve ce mot tellement beau.

Donc pour mon histoire :

Après avoir arrêté la pilule en août 2003 ,je suis tombée enceinte assez rapidement je dirais début janvier 2004 ! Tout se passait à merveille, grossesse parfaite sans trop de nausées, prise de poids idéale, je n'avais jamais été aussi épanouie qu'en cette période.

Le suivi de grossesse ne montrait aucun problème particulier; échographie des 12 SA (semaines aménorrhée) montrait un bébé actif en pleine santé. Je me souviens encore de toutes les pirouettes que notre bébé pouvait faire dans mon ventre ! C'était magique.

L'échographie des 22 SA le coeur battait bien, tout est harmonieux tout va bien, bébé est en siège on ne voit pas le sexe ! Pas d'importance, nous voulions la surprise !

A 24 SAl e 07 juin 2004 nous partons en vacances, tout va bien mais je sens mon bébé moins bouger, je me dis il est sûrement fatigué. On est sorti ce week-end pour l'enterrement de vie de jeune fille de ma témoin de mariage! Je me dis le coquin il me fait payer de l'avoir trimbaler n'importe où !

Le dimanche, je sens donc peu bouger.

Le lundi, toujours très très peu !Je m'inquiète et à ce moment j'appelle la maternité (ou je travaillais à l'époque) et on me dit de ne pas m'inquiéter, cela peut arriver selon la position de bébé on à tendance a le sentir moins. J'essayais malgré tout de croire ma collègue mais mon instinct de maman m'en disait autrement je savais que quelque chose n'allait pas !
Je dis à mon mari : "quelque chose de très grave se passe c'est peut être fini" (sans même peser et comprendre ce que je disais)

La nuit suivante, je taquine bébé afin qu'il me fasse un signe, qu'il bouge, qu'il me montre qu'il va bien, qu'il est bien en vie même si j'avais un doute.


Le lendemain matin je supplie mon bébé de me faire un signe comme quoi il est encore là. Je pleure et là miracle je ressens un dernier coup dans mon ventre , l'ultime. Je ne me souviens à peine des mouvements de mes filles dans mon ventre mais celui là. Comment dire ? je m'en rappellerai toute ma vie je le localise encore exactement sur mon ventre.

Nous sommes donc en vacances a Saint Brévin !
Je dis à mon mari : "écoute il se passe quelque chose on va à l'hôpital !"

Rapidement, nous trouvons un hôpital :
J'explique que je ne sens plus bouger mon bébé depuis la veille et je suis très inquiète.

On nous installe en salle d'attente. Aucune idée du temps que nous avons attendu mais cela m'a semblé éternel.

Une interne vient nous chercher me fait une échographie et là : l'horreur ! Je ne vois pas le cœur battre, mon mari ne comprenait pas ce qu'il se passait, il n'y croyait pas !Je lui ai dit "punaise le cœur ne bat plus" et lui me disait : "mais non, t'inquiètes elle sait pas se servir de l'appareil !".L'interne s'en va en nous disant qu'elle ne savait pas trop se servir de l'appareil justement. J'explique à ce moment à mon mari que c'était fini, j'étais abasourdie !

Ensuite un médecin arrive et me dit :

"Vous étiez à 25 semaines ?"moi de suite je lui répond : "NON je SUIS à 24 semaines". Il me dit : "non plus de cœur !"et il repart comme il est venu juste en nous disant "bon courage, au revoir ! "

Nous éclatons en sanglot, à en reparler j'en pleure encore !Je n'avais jamais pu écrire tout ça !

A ce moment là, je voulais qu'on me fasse une césarienne de suite sur le champ, on m'explique alors que si c'est une césarienne, cela veut dire cicatrice, dans les cas de MFIU (mort foetale in utéro) c'est une anesthésie générale qui est pratiquée, on s'endort avec un gros ventre et te réveille sans bébé.

Selon les médecins, le deuil est trop difficile a faire dans ces conditions.Mais, c'est tellement dur de parler de deuil alors que bébé est encore dans le ventre. Nous décidons donc de rentrer de vacances et de revenir dans notre région pour accoucher.

J'arrive à la maternité où des femmes venaient accoucher d'un bébé VIVANT ! Et là, on me dit : "Mme prenez ce médicament pour maturer le col "mais punaise, moi je veux pas accoucher ! je ne veux pas. Je veux mon bébé, mon ange qu'on aimait déjà très fort, trop peut-être.

Nous étions a peine fixé sur les prénoms on y avait plus ou moins pensé simplement.

On me dit alors revenez dans 3 jours on vous accouchera dans 4 !

Je laisse imaginer l'horreur de se savoir avec un corps mort dans son ventre, l'horreur! Les pires jours de ma vie je portais un enfant mort, mon enfant.

Arrive le jour de l'accouchement le 12/06/04, j'accouche sous péridurale de notre regrettée Manon... 640 grammes pour 32 cm.. notre bébé, notre fille.
je la vois elle est belle c'est NOTRE enfant....

On la pleure.... on nous demande ce qu'on veut faire du corps, on ne sait pas.. elle peut être mise dans un caveau provisoire ce qu'on accepte pour décider ensuite de la faire incinérer et de disperser les cendres dans le jardin des souvenirs dans notre commune.

Mon mari a eu le courage de disperser les cendres de notre ange le 4/09/06 (il y a eu autant de temps entre les deux car il n'y a pas d'ouverture de cercueil l'été).

Notre petite Manon est partie rejoindre les anges depuis bien longtemps maintenant et tous les ans, le 12 juin, nous lui changeons sa plante artificielle sauf celle mise en septembre le jour de la dispersion des cendres car on en a mis des cendres dans le cœur d'une rose. Cette année fût terrible on va voir Manon le 12/06/07 et je vois qu'on m'a volée ma plante,on a volé les cendres de ma fille. Pour moi ce fût une deuxième mort.

C'est terrible je reperdais ma fille à nouveau.
J'étais pourtant comblée j'avais ce jour la grande fille avec moi et j'attendais ma seconde mais je ne le savais pas encore.

Mon parcours pour avoir ma grande fille fût long car après, j'ai fais 3 fausses couches, dont une de jumeaux !

L'autopsie de Manon n'a rien révélé. Mort subite in utéro. La faute a pas de chance.

Bref, notre petite Manon a peut être été oubliée par certaines personnes mais pour nous ce sera toujours notre petit ange.

Nous sommes les "paranges" et parents les plus heureux à ce jour mais je n'oublierai jamais mais alors jamais ce que l'on a vécu avant d'avoir nos petites puces.


Voilà mon histoire.

En souvenir de notre regrettée Manon.

Une maman heureuse désormais mais blessée à jamais.


Articles similaires :
- Choisir le cadeau de Noël des enfants
- Trouvaille de maman : le bracelet d'allaitement
- La boîte à papa
- Ma première grossesse
- Toilette écolo pour bébé!
Questions similaires :
- Une idée, s'il vous plait!
- Est ce que vos enfants sont souvent malade ?
- Vendredi dernier j'ai passé une écho
- Ma fille est toujour au sein a 1 an passé continuer ou arreté?
- Des conseils pour rendre mon petit dernier propre la nuit ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Kimclaire3 Publié le 01-08-2008
Voir la fiche de Kimclaire3
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : tatjiana Le 13-11-2008 à 00:24
Emotion en te lisant
beaucoup de bonheur aux "paranges" , à vos 2 anges, et pensée à votre angelot Manon

Ecrit par : lillie Le 17-09-2008 à 19:45
Beaucoup d'emotions à te lire. Je vous souhaite une vie pleine de bonheur a tous les 4.

Ecrit par : Unconcern Le 16-09-2008 à 14:36
Quand j'ai corrigé ton article, il m'a beaucoup touché ! Je te félicite pour le courage que tu as eu à envoyer ton témoignage.

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles